mardi 15 septembre 2015

Sons of Kemet - Lest We Forget What We CameHere To Do (Naim Jazz/Modulor)


Sons of Kemet - Lest We Forget What We CameHere To Do (Naim Jazz/Modulor)
Les fils de Kemet (« Terre Noire »), nom que donnaient les anciens égyptiens à leur pays, publient Lest We Forget What We CameHere To Do, leur second opus ancré dans les racines caribéennes et parcouru d’influences afro/éthio-jazz. La formation dirigée par le jeune saxophoniste/clarinettiste anglais Shabaka Hutchings explore le Tuk, tradition musicale insulaire de la Barbade (où il passa une grande partie de son enfance) basée sur le mélange explosif du rythme des marches militaires anglaises (héritées de la colonisation) et du folklore ouest-africain (des anciens esclaves). Composé des batteurs Tom Skinner (Mulatu Astatké, Matthew Herbert) et Seb Rochford (Polar Bear) ainsi que de Theon Cross au tuba, Sons Of Kemet accouche d’un disque engagé (In Memory Of Samir Awad), sauvage (Afrofuturism) et entêtant (Breadfruit), aux ambiances tantôt cinématiques (Mo Wiser) tantôt entraînantes, un peu à l’instar des brass band de la Nouvelle Orléans (In The Castle Of My Skin).


 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire