lundi 30 avril 2018

Tim Maia - Disco Club (Mr Bongo)

Tim Maia - Disco Club (Mr Bongo)

Mr Bongo nous régale d'une nouvelle perle disco do brasil, extraite cette fois-ci du répertoire de l'immense godfather of funk carioca, l'incontournable Tim Maia. Il s'agit de son Disco Club, rareté oubliée initialement publiée en 1978 chez Atlantic.
Après avoir réédité l'excellent Maria Fumaça de Banda Black Rio, le label s'attaque en effet à un monstre sacré de la musique populaire brésilienne. Auteur de tueries absolues telles que "Sossego", Tim Maia a influencé toute un génération de musiciens dont le fameux Ed Motta, combinant efficacement paillettes et glamour disco, groove funk et racines soul. Si les 4 premières pistes du disque sont une invitation manifestes à la danse et à la fête, comme l'expriment les rythmes discoïdes frénétiques de "A Fim de Voltar" et "Vitoria Regia Estou Contigo E Nao Abro", les 6 autres titres sont bien plus apaisés, s'y distinguent même de pures ballades aux accents romantiques terriblement accrocheurs : "Murmurio", écrite par la légende Cassiano et le vibrant "Pais e Filhos".
Culte!

SighFire - SighFire (Das Kapital Records)

SighFire - SighFire (Das Kapital Records)

Après les excellents Three Roads Home et Free Folks parus en 2017, le label Das Kapital nous présentait le 30 mars dernier, le premier opus au titre éponyme du trio parisien SighFire, formation surprenante de fraîcheur et d'inventivité, constituée depuis 2015 par le saxophoniste anglais Peter Corser, le claviériste Johan Dalgaard et le guitariste Hasse Poulsen, respectivement originaires d'Aarhus et de Copenhague au Danemark. Elaborant des univers bariolés et sophistiquées, empreints de chanson, de musique répétitive minimaliste, de rock progressif ou de jazz, de world et de sonorités azimutées, les 3 complices convient un plateau d'invités prestigieux, à la hauteur de leur diversité d'horizons artistiques. Chacun donne de sa voix à un vaste éventail d'influences qui se croisent, échangent et se mélangent dans des ambiances accrocheuses, bien souvent enrichies de textures électroniques hypnotiques. S'y côtoient la sensualité de la performeuse Claudia B Poulsen ainsi que l'humour décapant de Sanseverino, les lyrismes absolument envoutants de Mounir Troudi (Tunisie) et Abdullah Miniawy (Egypte), puis la tendresse joueuse d'André Minvielle...
Un gros coup de cœur!


vendredi 27 avril 2018

Lucky Dog - Live at the Jacques Pelzer Jazz Club (Fresh Sound New Talent/Socadisc)

Lucky Dog - Live at the Jacques Pelzer Jazz Club (Fresh Sound New Talent/Socadisc)

Le saxophoniste Frédéric Borey cofondait en 2013 avec le trompettiste Yoann Loustalot, le contrebassiste Yoni Zelnik et le batteur Frédéric Pasqua, le quartet acoustique Lucky Dog, une formation jazz classieuse et inspirée, marquée par les influences précieuses et incontournables des légendes d'outre-Atlantique des 70's : Steve Lacy, Don Cherry, Dewey Redman, Charlie Haden et Ed Blackwell.
En 2014 Lucky Dog publiait un premier opus au titre éponyme, définissant les contours d'une esthétique musicale sans harmonie, basée sur l'énergie et l'instantanéité, l'émotion et l'interplay.
En Février 2017, était enregistré en live et à l'ancienne, dans la mythique et chaleureuse salle du Jacques Pelzer Jazz Club, un second album constitué de 10 compositions écrites par les deux souffleurs mais pensées par l'ensemble du groupe. Déployant un charme fou, en partie grâce à l'acoustique intimiste du lieu de captation, mais surtout grâce à la maîtrise du son et du jeu de chacun de ses protagonistes, le projet Live at the Jacques Pelzer Jazz Club est un concentré de subtilité et d'efficacité, gorgé de réminiscences free, be-bop et hard-bop, éveillant en nous une douce nostalgie de la grande époque du jazz new-yorkais.

jeudi 26 avril 2018

Titi Robin - Rebel Diwana (Suraj/Molpé Music)

Titi Robin - Rebel Diwana (Suraj/Molpé Music)

Pour qui est resté sur le groove berbère et les sonorités acoustiques méditerranéennes et gitanes de son précédent Taziri paru en Avril 2015, le dernier album du guitariste français Titi RobinRebel Diwana (Passion Rebelle) a de quoi surprendre !
En effet, cet indomptable bluesman crée ici des ambiances à priori bien éloignées de son répertoire habituel, élaborant un rock sombre et saturé d'une guitare électrique qu'il avait mis au rencart à la fin des années 80.
Bien qu'ayant toujours évolué dans un bouillon de cultures, Titi l'autodidacte semble avoir virer de cap en se livrant corps et âme dans un exercice poétique périlleux: celui de se mettre à nu à travers ses propres mots et sa voix éraillée, la 6 cordes n'étant plus uniquement son seul vecteur d'expression.
Soutenu par un solide trio de jazz issu de la jeune scène parisienne, l'artiste a convié une nouvelle fois deux interprètes indiens au talent manifeste, le chanteur Shuheb Hasan et le joueur de sarangi Murad Ali Khan. Ils occupent un rôle crucial dans Rebel Diwana, qui se dévoile finalement comme le prolongement de l'esthétique romantique d'un écorché, d'un poète donnant corps aux décors exotiques envoutants de ses voyages imaginaires, hantés par les chants hypnotiques d'une voix et d'une vièle éblouissantes.

 

Remy Gauche - Obscurity Of Light (Socadisc)

Remy Gauche - Obscurity Of Light (Socadisc)

Le guitariste toulousain Remy Gauche nous présente via Socadisc son nouvel opus intitulé Obscurity of Light, recueil de 11 compositions jazz en grande majorité écrites par ses soins, où s'illustrent à ses côtés ses compagnons de route depuis presque 8 ans: Thomas Koenig à la flûte et au saxophone ténor, Philippe Monge à la basse, contrebasse et aux claviers, puis Julien Augier à la batterie. Le jeune quartet est épaulé sur presque la moitié du disque par un invité de marque, l'immense Pierre de Bethmann, qui épouse magistralement, au piano et au Fender Rhodes, les courbes jazz rock et les nuances électro-acoustiques du projet. Elaborant une signature sonore tantôt urgente et urbaine, imaginant des ambiances tantôt apaisantes et lunaires, le Remy Gauche Quartet maîtrise la tradition et les racines du jazz tout en s'ouvrant aux musiques actuelles. Il puise ses influences chez des maîtres du genre, qui ont à leur manière façonné un jazz-fusion ouvert et aventurier: John Scofield, Wayne Shorter ou encore Bill Frisell et Pat Metheny...

 

mercredi 25 avril 2018

Thomas Julienne - Theorem Of Joy (Inouï Distribution)

Thomas Julienne - Theorem Of Joy (Inouï Distribution)

A la tête depuis 3 ans d'un étonnant projet mêlant jazz, musique improvisée, sonorités orientales et ambiances post-rock, le contrebassiste, arrangeur et compositeur Thomas Julienne dévoile son Theorem Of Joy, une vision poétique du choc des cultures, une histoire de rencontres romancées et de regards curieux qui se croisent et échangent. Bien que la musique soit imaginée par Thomas, que les textes soient écrits et interprétés par l'excellente vocaliste Camille Durand alias Ellinoa, l'album est avant tout le produit d'un groupe d'acolytes joueurs, d'un quintet aventureux et ouvert, constitué du violoniste Boris Lamerand, du guitariste Thomas St Laurent et du batteur/percussionniste Tom Peyron. L'esprit de partage et le métissage des orchestrations étant au cœur du concept, il semblait logique que des invités viennent se joindre à la conversation menée par nos 5 complices. S'y illustre ainsi le quatuor à cordes Les Enfants d'Icare, animé par Emilie Calmé (flute/bansuri), Mohamed Najem (Clarinette) et Maxime Berton (saxophone soprano), qui vient apporter à l'ensemble ses couleurs et ses textures exotiques.

 

mardi 24 avril 2018

Arat Kilo - Visions Of Selam (Accords Croisés/Pias)

Arat Kilo - Visions Of Selam (Accords Croisés/Pias)

Je découvrais la formation parisienne d'inspiration éthiojazz, Arat Kilo, à l'occasion de la sortie de son troisième opus, Nouvelle Fleur, qu'il était aisé de rapprocher des sonorités cuivrées d'un autre collectif hexagonal, Akalé Wubé. Il y a peu, sur son Mistakes On Purpose, ce dernier invitait la légende oubliée de la musique éthiopienne des années 60 et 70, l'organiste Girma Bèyènè, plus connu en ses temps de gloire que le vénérable Mulatu Astatké.
Le 16 Mars dernier, Arat Kilo publiait sur Vox Populi (Label Accords Croisés) son dernier album intitulé Visions Of Selam, un recueil de 13 titres aux tonalités world, hip-hop, funk et ethno-jazz, où les sonorités d'Afrique de l'Est s'entremêlent avec la musique mandingue de l'Ouest, incarnée ici par la divine Mamami Keita. S'y télescopent également le spoken word engagé de Boston, incarné par le rappeur/poète nord-américain Mike Ladd, ainsi que quelques réminiscences popdub et soul, qui jaillissent des entrelacs psychédéliques d'un groove ensorceleur made in Addis-Abeba.


Tom Bourgeois - Murmures (Neuklang)

Tom Bourgeois - Murmures (Neuklang)

Le saxophoniste et clarinettiste belge Tom Bourgeois nous présente via le label allemand Neu Klang, son délicat et intime Murmures. Le compositeur a choisi, pour sa première réalisation en tant que leader, un format un peu particulier : enregistré en à peine 3 jours au Bauer Studios et en quartet sans section rythmique traditionnelle (ni batterie, ni contrebasse), il nous propose un double album ambitieux et captivant, délivrant dans un premier volume, 10 compositions aux ambiances poétiques intenses et vibrantes, puis dans le second, une réécriture et un réarrangement atypique du Quatuor pour cordes en Fa Majeur de Maurice Ravel.
Epaulé par l'accordéoniste Thibault Dille, le guitariste Florent Jeunieaux et le chanteur Loïs Le Van (qui signe deux titres), Tom impose d'emblée une écriture et une esthétique musicale singulière, mêlant douceur, chaleur et mélancolie. Influencé par le pianiste Diederik Wissels, il a su développer un langage unique, combinant jazz moderne et musique contemporaine.

lundi 23 avril 2018

Nowhere - On My Way (Klarthe Records/Harmonia Mundi)

Nowhere - On My Way (Klarthe Records/Harmonia Mundi)

Le trio Nowhere nous présentait en Juin 2017, chez Klarthe Records, son premier opus baptisé On My Way, un album de jazz électrique aux influences latines et africaines, parcouru d'accents pop et urbains. Composées par le bassiste au jeu profond et coloré, Ouriel Ellert, les 11 plages du disque invitent l'auditeur à arpenter les sentiers sinueux aux décors sublimes de notes bleues résolument modernes, flanqués d'improvisations intenses, d'ambiances et de grooves à tendances rock, world et electro. Alignant un casting de haut vol, le projet Nowhere est également porté par l'incontournable guitariste Anthony Jambon (qui s'est récemment illustré auprès de Natasha Rogers et Fred Soul,...) ainsi que par le batteur redoutablement précis, le prometteur Martin Wangermée. La complicité et la complémentarité de ces 3 acolytes servent une musique raffinée aux saveurs boisées, qui se dévoile autant dans la mélodie accrocheuse d'une ballade radieuse que dans la rythmique soutenue d'un thème plus joueur et retors. Entre romantisme et impressionnisme, douceur, calme et volupté, le trio déploie un interplay sans faille d'une grande efficacité.


Submotion Orchestra - Kites (SMO Recordings/Bertus France)

Submotion Orchestra - Kites (SMO Recordings/Bertus France)

Formé à Leeds en 2009, le collectif Submotion Orchestra cultive depuis ses débuts une subtile combinaison de sonorités, mariant harmonieusement à une electronica raffinée et paisible, de délicats arrangements empreints de jazz et de musique classique, ponctués de reflets dub, dubstep, trip-hop, soul et pop. Hypnotisé par la voix éthérée de Ruby Wood et la trompette captivante de Bobby, évoluant tous deux en apesanteur sur les textures nébuleuses du claviériste Taz, l'auditeur se laisse bercer par des rythmiques amples et aérées, soigneusement orchestrées par le bassiste Chris, le batteur Tommy et le percussionniste Danny. L'ingénieur du son, Dom, délivre quant à lui quelques tendres effets gorgés de charmes et d'éclats, accentuant la magie d'ambiances cinématographiques brumeuses, hantées par les spectres bienveillants de Cinematic Orchestra, Massive Attack, Steve Reich et Debussy.
Leur 5ième opus intitulé Kites est paru sur SMO Recordings le 09 Mars dernier, le groupe a souhaiter renouer avec une approche plus naturelle et instinctive de la composition. Se nourrissant de souvenirs personnels et intimistes, le projet nous offre 10 pistes atmosphériques où fragilité, fugacité et émotivité se déclinent dans une éloge à la lenteur et à la beauté.

 

vendredi 20 avril 2018

Mike City - The Feel Good Agenda Vol. 1 (BBE Records)

Mike City - The Feel Good Agenda Vol. 1 (BBE Records)

Le producteur hip-hop/R&B et soulful house Michael Flowers, alias Mike City, notamment reconnu pour ses réalisations au début des années 2000 auprès d'Anthony Hamilton, Baby Face, Brandy, Jamie Foxx ou encore Bilal, publiait l'an passé sur le label anglais BBE son dernier opus intitulé The Feel Good Agenda Vol. 1. Comme on peut l'imaginer, le casting qu'il a rassemblé autour de lui est édifiant, s'y côtoie en effet la crème de la scène musicale urbaine : Faith Evans, Lalah Hathaway, Dwele et Teedra Moses sans oublier bien sûr la voix qui a propulsé la carrière de Mike vers les sommets qu'on lui connaît, la légende Carl Thomas. Alignant 12 titres classieux aux sonorités dance délicieusement imprégnées de R&B, The Feel Good Agenda Vol. 1 exprime tout le savoir-faire du maître d'oeuvre en matière de mélodies accrocheuses et d'arrangements sophistiquées.

Keb Darge presents The Best of Legendary Deep Funk (BBE Records)

Keb Darge presents The Best of Legendary Deep Funk (BBE Records)

Le sexagénaire écossais, Keb Darge, Dj, producteur et collectionneur emblématique du label BBE nous présentait en 2017 sa compilation Keb Darge presents The Best of Legendary Deep Funk, une collection de 21 raretés funk des années 60 et 70, sélectionnées parmi les 3 volumes de la célèbre série Legendary Deep Funk, que Barely Breaking Even initiait en 1997. Y Figurent des edits spécialement cuisinés par Keb lui même, ainsi que par les légendes Ian Wright ("Soul Drifter - Funky Brother (Re-Edit)") et Kenny Dope ("Family Of Eve - I Wanna Be Loved By You (Kenny Dope Remix"). Un must have!





Odesza - A Moment Apart (Counter Records)

Odesza - A Moment Apart (Counter Records)

Véritable petit monument de l'electro pop de ces dernières années, le duo Odesza formé à Seattle en 2012 par Harrison Mills et Clayton Knight, publiait en Septembre 2017 sur Counter Records (affilié à Ninja Tune) son troisième opus baptisé A Moment Apart, incluant - outre les prestations d'une pléiade d'invités prestigieux comme Naomi Wild, WYNNE & Mansionair, The Chamanas, Kelsey Bulkin et Sasha Sloan - les participations exceptionnelles de Leon Bridges, Regina Spektor et RY X.
Trois ans après le retentissant In Return, Odesza poursuit son ascension avec sa touche chillwave estivale si singulière, mêlant habilement moments intimistes et passages épiques exaltants, instants planants et nébuleux, puis déflagrations dancefloor. A Moment Apart, à la fois onirique et percussif, rassemble 16 titres où s'entremêlent chants captivants et harmonieux, effets de pitch vocal envoutants, kicks efficaces, mélodies pop accrocheuses et nappes de synthés nostalgiques.


 

jeudi 19 avril 2018

Jordan Rakei - Wallflower (Ninja Tune)

Jordan Rakei - Wallflower (Ninja Tune)

Nouveau venu dans l'écurie Ninja Tune, le jeune chanteur, multi-instrumentiste et producteur Jordan Rakei y publiait le 22 Septembre 2017 son dernier opus intitulé Wallflower, un recueil de 11 perles soulful vibrantes, teintées d'accents jazzy, de notes R&B, de reflets hip-hop et de touches electronica, le tout saupoudré d'une tendre intimité folk. Gorgés d'émotions et débordant d'ambiances nébuleuses envoutantes, ce disque est une bénédiction pour les amateurs de sonorités suaves et underground. A rapprocher de la délicatesse soul d'un Jamie Woon, d'un Jono McCleery ou d'un Tom Misch, comme du raffinement des travaux de FKJThe Internet ou Hiatus Kaiyote, l'empreinte musicale du néo-zélandais installé à Londres depuis 2015, imprègne l'auditeur indélébilement. Entêtante et sensuelle, riche et complexe, sa néo-soul exprime avec brio, maturité et fragilité, l'univers sonore d'un artiste précieux et sensible, à la voix tendre et captivante.

 

La Dame Blanche - Bajo El Mismo Cielo (Jarring Effects)

La Dame Blache - Bajo El Mismo Cielo (Jarring Effects)


La divine santera Yaite Ramos Rodriguez, alias La Dame Blanche, chanteuse, flutiste et percussionniste d'origine cubaine, nous présente via le label lyonnais Jarrring Effects son nouvel album intitulé Bajo El Mismo Cielo. Issue du latin jazz et appartenant à une famille de grands musiciens - son père est nul autre que Jesus "Aguaje" Ramos, tromboniste exceptionnel et directeur de l'illustre Buena Vista Social Club - elle revendique avec passion ses origines et sa culture, combinant avec maestria les sonorités brulantes de la rumba et des folklores afro-cubains, à celles de la cumbia, du dancehall, du trap, du moombathon et même du flamenco. Les notes hip-hop qui se dégagent particulièrement de ce troisième opus expriment son désir croissant de liberté, une volonté affichée de vouloir encore davantage s'affranchir des codes et des dogmes.
Comme pour son précédent 2, ce nouvel effort est produit par son compagnon, le beatmaker et ingénieur du son français Marc "Babylotion" Damblé (Sergent Garcia, Amadou & Mariam, Orishas).
Pour l'occasion, LDB a convié une pléiade de complices, où se côtoient Philippe Cohen-Solal (Gotan Project) aux percussions, le guitariste gitan Sergio Aguilera, le chanteur multi-instrumentiste cubain Nelson Palacios, la sud-africaine Manteiga, le MC brésilien Rincon Sapiência ou encore les mexicains Celso Pinã, accordéoniste réputé et Serko Fu, rappeur engagé.


Nickodemus - A Long Engagement (Wonderwheel Recordings)

Nickodemus - A Long Engagement (Wonderwheel Recordings)

5 ans après son 3ième long format Moon People, le Dj/producteur new-yorkais Nico Simone alias Nickodemus, infatigable patron de l'excellent label basé à Brooklyn Wonderwheel Recordings, nous revient avec un nouvel opus baptisé A Long Engagement, album retraçant 25 années de carrière passées à connecter inlassablement les vibrations world à la culture club.
Tout le monde se souvient de son tube planétaire "Mi Swing Es Tropical", extrait incontournable de son premier effort Endangered Species paru en 2006, véritable bombe intemporelle fruit d'une collaboration avec l'anglais Will "Quantic" Holland... C'est justement dans ces rencontres musicales exceptionnelles que réside le secret de fabrication de Nickodemus, tête chercheuse et aventurier, adepte de la fusion des genres et du télescopage des folklores. Il signe avec A Long Engagement, son disque le plus ouvert et le plus varié, invitant à ses côtés de vieilles connaissances comme la chanteuse Carol C. - qui s'illustre dans "Do You Do You", reprise d'une chanson rare funk libanaise des 80's - ou les MCs de The Real Live Show qui, épaulés de The Pimps of Joytime, s'expriment sur un "Will You Still Be Here" festif et funky à souhait. De récentes découvertes figurent aussi au casting, comme le groupe vocal argentin Fémina, tout fraîchement rencontré dans le studio de son ami Quantic, ensemble ils nous livrent un "Inmortales (Body Move)" aux saveurs hip-hop et au groove entêtant d'inspiration turque...
Sonorités urbaines, orientales, tropicales, dub et deep house, autant d'ingrédients essentiels que l'artiste sait judicieusement doser !


mardi 17 avril 2018

Blue Lab Beats - Xover

Blue Lab Beats - Xover

Grosse claque et immense coup de cœur pour ce premier album du tout jeune duo londonien Blue Lab Beats! Le producteur NK-OK et le musicien Mr DM nous livrent en effet un petit bijou soulful raffiné et accrocheur, façonné avec brio et élégance dans un substrat jazzy habité de beats hip-hop finement ciselés ("Blue Skies").
Loin d'être inconnus au bataillon, nos deux larrons se sont déjà illustrés dans une quantité de projets hip-hop, R&B et modern soul, tous plus frais et excitants les uns que les autres (The Age Of Luna, Ruby Francis, Louis VI.). Ils ont su également imposer une signature sonore crue mais sophistiquée devenue reconnaissable entre mille, s'affichant dans des remixes d'une grande efficacité pour des pop-stars britanniques de renommée internationale, telles que Dua Lipa, Emelie Sande, Laura Mvula ou encore Rag'n'Bone Man.
Influencé par des piliers de l'écurie Stone Throw Records tels que l'immense Madlib, le jeune Knxwledge et bien sûr la légende J Dilla (RIP), comme par l'emblématique crew new-yorkais Tribe Call Quest, Blue Lab Beats a également intégré et digéré l'héritage des monstres sacrés du jazz, notamment Herbie Hancock, Thelonious Monk, Milt Jackson, Ahmad Jamal ou encore Oscar Peterson, pour ne citer qu'eux.
Avec équilibre et goût, le tandem élabore son subtile Xover grâce à un savoureux mélange de sonorités analogiques et électroniques, guidé par la profondeur harmonique et la sophistication d'un jazz métisse, bardé de réminiscences cosmic jazz ("Xover") et latin jazz ("Pina Colada"), d'accents G-Funk ("Outro"), néo soul ("Sam Cook & Marvin Gaye" ou "Say Yes") et grime ("Run Away").
Blue Lab Beats y convie un casting d'artistes prodigieux et prometteurs, tous issus de l'effervescente scène londonienne. Ensemble ils participent à un ouvrage qui fera sans aucun doute date dans les annales du milieu hip-hop made in UK. Y brillent le batteur virtuose Moses Boyd, aux côtés du collectif Nérija sur le très caribéen "Pineapple" (une des perles du disque), tout comme OthaSoul, qui dépose son flow sensuel dans un "Dome" aux saveurs west coast. A retenir également le chant suave et gorgé de soul de James Vickery sur le tendre "My Dream", ou le sax étincelant de Kaidi Akinnibi dans le groovy "Oooo Lala"...
Un belle surprise, découverte par un heureux accident sur le net...

 

vendredi 13 avril 2018

4 To The Floor Presents Classic Music Compagny Volume 2 (4 To The Floor)

4 To The Floor Presents Classic Music Compagny Volume 2 (4 To The Floor)

4 To The Floor nous livre un second volume de l'hommage dédié au label new-yorkais Classic Music Company, acteur incontournable de la scène house underground depuis plus de 25 ans. Succédant au premier volet livré durant l'été 2017. 4 To The Floor Presents Classic Music Compagny Volume 2 dévoile des productions plus récentes, orchestrées par des artistes confirmés tels qu'Honey Dijon ou Eli Escobar ainsi que par des producteurs émergeants, comme Folamour et Armless Kid... La collection égraine ainsi 30 titres, tous plus incontournables les uns que les autres, dont quelques surprises extraites des archives du label fondé par Luke Solomon et Derrick Carter.




 

Sandy Rivera & Jose Burgos present Sanjose - Keep Flowing EP (4 To The Floor)

Sandy Rivera & Jose Burgos present Sanjose - Keep Flowing EP (4 To The Floor)

Les deux légendes de la house music, Sandy Rivera et Jose Burgos, qui nous ont offert sous des alias tous plus prestigieux les uns que les autres (dont le fameux Soul Vision), quelques unes des productions les plus emblématiques de la scène électronique underground new-yorkaise des années 90 et 2000, publiaient en 2002, sur le label anglais NRK Sound Division, l'EP Keep Flowering, réalisation que 4 To The Floor a souhaité rééditer. Arborant une rythmique 4/4 énergique, "Flowering" dévoile ses sonorités latines captivantes, avec une bassline et des accords de claviers do brasil, survolés par un sax soufflant un air de samba de una nota so. Le break est quant à lui jazzy, habité par un solo de guitare à la Georges Benson et des nappes de piano électrique puis de cordes envoutantes. Le titre nous est également proposé dans les versions "Bonus Beat" et "Minimized Mix", davantage adressées aux DJs. L'EP aligne un second morceau, "Keep On Pressing", urgent, dynamique et dépouillé, il affiche un groove plus marqué et tranchant.

 

jeudi 12 avril 2018

Mattei & Omich Featuring Ella - God Make Me Phunky EP (Soulfuric Trax)

Mattei & Omich Featuring Ella - God Make Me Phunky EP (Soulfuric Trax)

Le duo romain formé par les Djs/producteurs Mattei & Omich nous présente pour ses débuts chez le légendaire Soulfuric Trax, une réalisation punchy aux sonorités house imprégnées de funk et de disco, intitulée God Make Me Phunky. Rassemblant le récent "God Make Me Phunky (The Loft Mix)" (2017), qui dépoussièrait sérieusement la version deep house originale, initialement sortie en 2012 sur Metropolitan Recordings, l'EP aligne également un remix édifiant de la production devenue emblématique, orchestré (pardonnez-moi du peu) par les tauliers en personne, Marc Pomeroy et Brian Tappert alias Cleptomaniacs. Un titre inédit fait du même bois vient compléter le tableau, il s'agit de l'hypnotique "Your World".

A ne pas confondre avec le monument garage house de MD X-Spress du même nom, que 4 To The Floor rééditait il y a peu, cette nouvelle mouture de "God Make Me Phunky" mise en oeuvre par Patrizio et Danny semble avoir été dopée aux amphétamines, affichant une ligne de basse contagieuse surpuissante et un groove entraînant des plus fédérateurs. Le spoken word de la diva soulful Ella, est toujours aussi prenant et précieux que dans le mix original, mais gagne en ampleur !
Un classique house music en devenir!

 
 

Fonda Rae - Living In Ecstasy (4 To The Floor)

Fonda Rae - Living In Ecstasy (4 To The Floor)

4 To The Floor nous présente 8 mixes de l'intemporel "Living In Ecstasy", classique incontournable de la scène house underground des années 90, produit par le duo américain Mood II Swing. La diva soul et boogie des 80's Fonda Rae y déposait alors ses vocaux soulful puissants, faisant du titre un hit garage house absolument captivant et hypnotique. Initialement paru sur le label londonien Freetown Inc (Kerri Chandler, Roy Davis Jr...) en 1996, il est réédité dans un recueil rassemblant les 3 versions originales livrées par Mood II Swing ("The Groove Mix", "Mood II Swing NY Mix" et "JC’s Ecstasy Dub"), ainsi que les mixes réalisés par le pionnier français, François K ("Groove Mix Edit"), le duo londonien Restless Soul formé par les pointures Phil Asher et Luke McCarty ("Ragtime Mix" et "Rufftime Mix"), la légende Louis 'Balo' Guzman ("Louis Balo Dub") et le franco-américain icône du voguing, Jean-Philippe Aviance ("JP's Accapella").

Qubiko - These Days EP (Defected)

Qubiko - These Days EP (Defected)

Le Dj/producteur italien Qubiko revient sur Defected après Disco Connection paru en 2016, avec un nouvel EP baptisé These Days. Alignant 3 productions house aux reflets soulful, qui flirtent autant avec des sonorités jazzy et funky ("Set Me Free") que discoïdes ("Raw Luv") et vocal house ("These Days"), il signe un effort qui sonne déjà comme un futur classique du genre, s'inscrivant à merveille dans l'esthétique exigeante et fédératrice du label londonien, pilier de la scène house underground.









 
 

Times Are Ruff - The TINK! Project (Tomorrow Is Now Kid!)

Times Are Ruff - The TINK! Project (Tomorrow Is Now Kid!)

Le collectif de DJs basé à La Hague aux Pays-Bas, Times Are Ruff (TAR), nous présente via le label d'Amsterdam Tomorrow Is Now Kid! (TINK!) un double EP aux sonorités deep et soulful house intitulé The TINK! Project. Influencé par la mythique scène house de Chicago, le crew fondé en 2012 élabore 8 productions captivantes aux tonalités U.S. estivales et old school, mêlant accents jazzy ("Wingman" et "Treehouse"), techy ("Nero Verde"), garage ("Funky Town", "Behind The Curtain"), ambient ("In Between"), latino ("What About Samira") et breakbeat ("Seven").

mercredi 11 avril 2018

The Third Man - Procession, Part One (Halocyan Records)

The Third Man - Procession, Part One (Halocyan Records)

Le producteur anglais Toby Leeming alias The Third Man nous revient après 4 ans d'absence sur le label de Los Angeles Halocyan Records, avec un nouvel EP aux sonorités technoïdes héritées de Détroit, baptisé Procession, Part One. Adressées aux amateurs d'une techno underground immersive ("Koffi"), les 3 productions expérimentales élaborées avec maestria invitent l'auditeur à s'animer sur des rythmiques hypnotiques souvent deep ("Repeater"), hantées par des nappes de claviers vaporeuses et des arpèges de synthés captivants ("Redboxing").
 

Ruff Stuff - Rough Disco Cuts (Berlin Bass Collective)

Ruff Stuff - Rough Disco Cuts (Berlin Bass Collective)

L'excellent label Berlin Bass Collective nous présentait le 23 Février dernier, Rough Disco Cuts, un EP puissant et fédérateur aux sonorités disco-house aguicheuses et efficaces, livré par Ruff Stuff, tandem berlinois composé depuis sa création en 2013 des producteurs Nanni et Francois Le Roy. Affichant des accents immédiatement reconnaissables, les 4 titres sont gorgés de réminiscences italo disco ("Balla"), afrobeat ("Kiss Of Death") et acid house ("Can't Help Myself", "Plastin Cring"), des plus captivantes. Ayant digéré et intégré l'héritage house et techno du Détroit et du Chicago des années 90, Ruff Stuff élabore dans ce dernier effort un groove accrocheur imposant une signature plus disco, nous rappelant à bien des égards certains aspects de la scène underground new-yorkaise.

 
 

mardi 10 avril 2018

Razal - Hope (Nachbeben Records)

Razal - Hope (Nachbeben Records)

Après nous avoir conquis avec son premier EP Getting Me Nowhere paru il y a peu sur son label Nachbeben Records, le producteur allemand Razal nous revient avec Hope, un recueil électronique de 6 productions underground façonnées avec maestria dans une house minimaliste ("Thinking Of You"), gorgée de sonorités deep radieuses et estivales ("Für Vincent"), d'accents nu disco ("My Trouble", "You Are The One") et jazzy ("Man In The Night"). Habité de vocaux pop accrocheurs  ("Hope"), ce second effort est définitivement hypnotique et généreux.

 
 
 
 
 

The Seshen - All I Know (Rhi Mix) (Single) (Tru Thoughts)

The Seshen - All I Know (Rhi Mix) (Single) (Tru Thoughts)

Remixé par l'hypnotique et divine Rhi  (alias Rhiannon Bouvier), qui nous offrait en Novembre 2017 son excellent Reverie, le titre "All I Know" est le dernier extrait en date du second album de The Seshen, Flames & Figures, paru sur Tru Thoughts en 2016. La productrice canadienne basée à Londres, chanteuse et également patronne de label, y distille sa touche néo soul minimaliste et aérienne si reconnaissable, mettant en valeur sur un beat narcoleptique la voix suave, mélancolique et vaporeuse de Lalin St. Juste, fondatrice avec le bassiste et producteur Akiyoshi Ehara, de la formation basée à San Francisco.




lundi 9 avril 2018

Space Captain - Hours/Cells (Extended) (Single) (Tru Thoughts)

Space Captain - Hours/Cells (Extended) (Single) (Tru Thoughts)

Le collectif de Brooklyn, Space Captain, publiait le 02 Février dernier sur Tru Thoughts le single Hours/Cells (Extended), ultime package extrait de son premier opus paru le 27 Octobre 2017, All Flowers In Time. Composé des sublimes compositions "Hours", à l'ambiances folk acoustique nébuleuse habitée par la délicieuse voix de Maralisa Simmons-Cook, et "Cells (Extended)", affichant des sonorités cosmic soul envoutantes et planantes, la réalisation est enrichie du remix aux groove orchestral de "Blue", autre petite pépite de l'album, dirigé par le producteur, arrangeur et musicien multi-instrumentiste new-yorkais, Sly5thAve.




 

Lagardere - Decorporation (Vanina Hänin)

Lagardere - Decorporation (Vanina Hänin)

Après nous avoir livré en Juillet dernier son excellent Drivin' Hard, le producteur, chanteur et multi-instrumentiste basé à Genève, Lagardere, nous revient via Vanina Hanin avec un nouvel EP aux sonorités technoïdes immersives et envoutantes, baptisé Decorporation. Composé de deux productions électroniques aux ambiances raffinées et profondes, il nous invite clairement à pénétrer un univers sonore bipolaire"Decorporation" étant la face exposée à la lumière et "Incorporation", celle plongée l'obscurité.







 

mercredi 4 avril 2018

More Ghost Than Man - The Courage To Lie To A Dying Man (Westerns With The Sound Off)

More Ghost Than Man - The Courage To Lie To A Dying Man (Westerns With The Sound Off)

Originaire de Nashville aux Etats-Unis, le Dj/producteur américain Terry Grant alias More Ghost Than Man nous revient via Westerns With The Sound Off avec le quatrième single extrait de son premier opus au titre éponyme paru l'an dernier, "The Courage To Lie To A Dying Man". Notamment repéré pour ses travaux publiés sur Bedrock, Deep, Soul and Sheep et Neurotraxx, il s'est illustré auprès de pointures emblématiques de la scène house underground, comme Pezzner, Aki Bergen, MSMS, Scope ou encore Luke Solomon, avec qui il réalisait il y a peu pour Glitterbox, un remix du terrible "Wonky Bassline Disco Banger" de Red Rack'em. Ses penchants pour les contrées musicales deep et soulful, son sens aigu pour la mélodie et les ambiances cinématographiques, transparaissent dans cette sublime réalisation electronica à l'atmosphère chill. Habitée de nappes de synthés nébuleuses hantée par des vocaux fantomatiques, la production est rythmée par un beat scintillant au groove urbain désarticulé, sur lequel flotte une ligne de basse vrombissante et bourdonnante. Le morceau est accompagné d'un remix somptueux livré par Makeup and Vanity Set ainsi que d'un nouveau titre : "Trust The Physician", lui aussi immersif et envoutant!