mardi 19 janvier 2016

Raphaël Imbert & Co – Music Is My Home – Act I (Jazz Village/Harmonia Mundi)

Raphaël Imbert & Co – Music Is My Home – Act I (Jazz Village/Harmonia Mundi)

Le saxophoniste autodidacte Raphaël Imbert, jazzman invétéré et infatigable, nous présente son dernier projet intitulé Music Is My Home – Act 1. Chargé de mission pour effectuer une recherche sur les racines musicales du sud profond des Etats-Unis, il y effectue plusieurs séjours entre 2011 et 2013 durant lesquels il fera la connaissance de quelques figures locales emblématiques de la scène blues et New Orleans. A travers 13 titres vibrants, l'ethnomusicologue nous emmène dans les états pionniers de ces musiques métisses qui accoucheront du jazz au début du XX° s. On y croise ainsi les voix de légendes vivantes du blues rocailleux comme Alabama Slim (The Mighty Flood) ou électrique comme Big Ron Hunter alias le "bluesman le plus heureux du monde"(Going For Myself, Make That Guitar Talk), mais aussi des artistes plus jeunes à l'instar des délicieuses chanteuses francophones Leyla McCalla, artiste créole aussi bien à l'aise au violoncelle qu'au banjo (Weeping Willow Blues, La Coulée Rodair, Help Me Lord) et Sarah Quitana (Po Boy). Toutes deux partagent leur origine cajun. Issues d'un autre sud, celui de la France, on ne boude pas non plus le plaisir de compter parmi le staff la batteuse Anne Paceo et la chanteuse marseillaise Marion Rampal (Sweet River Bues).

Toutes et tous se joignent à la Compagnie Nine Spirit (déjà bien au fait des sonorités du delta) que Raphaël a créé en 1999 à Marseille avec notamment le guitariste Thomas Weirich, le multi-instrumentiste Simon Sieger (trombone, claviers et accordion) et le bassiste Pierre Fenichel (spécialiste du ukulélé basse).







Aucun commentaire:

Publier un commentaire