vendredi 30 août 2013

Interview Sandra Nkaké pour la sortie de "Mansaadi"


Sandra Nkaké est une femme entière, sincère, talentueuse et généreuse. Sa musique, son énergie et sa sensibilité s’offrent enfin à l’auditeur sous la forme d’un magnifique premier album intitulé « Mansaadi ». Son parcours, ses influences et sa philosophie de la vie nous donnent quelques indices laissant entrevoir la personnalité et le tempérament d’une artiste spontanée, dont la fraîcheur est un présent qui réchauffe les cœurs en ces temps de crise, de froid, de pluie et de morosité. « La petite mère » se confie sans réponses toutes faites ni détours, sa franchise nous rapproche davantage du lien qu’elle tisse entre ses histoires : « l’amour fraternel, maternel, charnel et amical ».


1) Après la scène, ton projet perso abouti et rencontre un franc succès (public et critique), quelles sont tes impressions avec le recul?

Le recul !  Je ne sais pas encore si j'en ai assez (lol!), mais je dois dire que je suis heureuse que "Mansaadi" soit apprécié à ce point ! J'aime cet album pour ce que nous y avons tous mis dedans ! C'est une aventure "à plusieurs" ! Les musiciens qui m'entourent depuis quelques années y ont tous participé avec comme envie de faire sonner chaque chanson comme elle se déroulait dans ma tête !!! Une chance, réellement !
Donc, je suis ravie...



2) Comment t'es-tu construite, artistiquement parlant ? (autodidacte, école de musique…)

Je suis totalement autodidacte: j'ai appris en écoutant beaucoup de musiques, des chanteurs et chanteuses de styles différents mais qui me procuraient la même sensation: les poils qui se hérissent !


3) Quels sont les artistes qui t'ont motivé à chanter dans tes débuts ? Et d'ailleurs parle-nous de tes débuts.

Ce sont surtout les musiciens que j'ai rencontré qui m'ont motivée à chanter de manière professionnelle ! J'ai toujours "chantonné" sans jamais imaginer que j'en ferai un jour mon métier ! Chanter comme remède, comme soutien pour mieux respirer, moi qui malgré un tempérament assez fort suis assez pudique et timide par moment !
Mes débuts !? J'étais en DEUG d'anglais à la Sorbonne (LEA) pour devenir professeur, et une copine de l'époque m'entendant chanter dans les couloirs m'a proposé d'aller passer une audition pour un groupe de funk, des amis à elle.
J'ai donc pris rendez-vous avec les membres du groupe Marlon B (producteur pour Sebastien Tellier, -M-, Mozesli, Hugh Coltman, Spleen...) et David Taieb alias DJ Shalom (-M-, Mozesli, Shalark...) et à ma grande surprise ils m'ont prise dans le groupe ! Nous avons beaucoup travaillé en studio mais sans faire de concerts car je n'étais pas prête à l'époque !
Assez rapidement, 1994?, j'ai rencontré toute une "niche" de musiciens talentueux et généreux !!! Gérald Toto, 13NRV, Juan Rozoff, Cheick Tidiane Seck... qui m'ont fait partager leurs musiques, leurs scènes ! Et depuis les rencontres ont fait naitre d'autres rencontres: Booster, Les Troublemakers, Ji Mob, Karl The Voice, BlackJoy, Mark de Clive-Lowe, M Nahadr, tous ayant comme point commun de faire de la musique avec beaucoup de cœur, d'ingéniosité et d'esprit d'exploration ! Tout ce que j'aime !!!



4) Quels sont les tendances musicales qui te branchent actuellement et vers lesquelles tu te sens proche ?
Tendances, euh, je ne sais pas si j'aime une tendance en particulier !!! J'aurais du mal à choisir entre Alice Russell, Imani Uzuri, Gnarls Barkley, Saul Williams, David Walters, Khalid K !
J'aime les explorateurs-trices !



5) Quels sont les moments forts de ta carrière ?
Je dirais qu'il y en  a plusieurs ! Chaque rencontre est importante parce qu'elle me fait ouvrir des portes que je ne pourrais pas ouvrir seule, ou moins rapidement !
Mais je dirais...Mon premier concert "solo" au China Club, à l'époque où Swannie Vincendon programmait ! Avant que la salle ne soit revendue aux Hôtels Costes ! Swannie m'a programmé alors qu'elle n'avait écouté que des démos dont le son n'était pas terrible, mais elle m'a fait confiance ! J'avais déjà pas mal d'années de scène derrière moi mais je dois dire que ce soir là (décembre 2005) j'ai eu une trouille pas possible ! J'avais envie de disparaitre et me voyant dans un état proche de la liquéfaction, mon bassiste, Guillaume Farley ( Naturalibus) m'a dit qu'avec lui à mes côtés il ne pouvait rien m'arriver ! Qu'il me suivrait jusqu’au bout du monde !!! Il m'a rassurée et poussée à être moi de plus en plus ! Comme tous mes musiciens d'ailleurs !



6) En tournée pour la promo de « Mansaadi », décris-nous une journée type de Sandra Nkaké.

Les journées se suivent mais ne se ressemblent pas ou presque !
Quand j'ai la garde des enfants, je me lève à 07h, je les pose à l'école pour 08h30 (après un trajet en bus puis en métro),  je vais boire un café Chez Prune (Canal St Martin) puis je vais à mes rendez-vous !
Aujourd'hui c'était comme ça ! Ensuite je suis allée répéter pour un concert où j'étais guest de Naturalibus de 13h à 16h, j'avais ensuite rendez-vous à 17h au Centre Georges Pompidou pour une interview avec live (machine-voix) pour France Culture et à 20h30 il fallait être prête pour le concert.... Je viens seulement de rentrer et il est.... 02h00 !
Demain je suis en concert à Ivry, donc balance à 16h, mais avant je récupère les livrets du premier trimestre de mes enfants à 11h !
Une journée type se partage entre mon "travail "de maman et de chanteuse, parfois j'ai la sensation de manquer de sommeil (sensation juste!) Mais je suis heureuse car je défends un projet qui me tient à cœur !



7) Comment est né « Mansaadi » ? (point de départ d'un premier album)

Il a fallu plusieurs concerts sous mon nom au China Club pour me dire que c'était le bon moment ! Après une tournée de deux ans avec une pièce musicale, "Fantômas Revient" avec Romane Bohringer, Thierry Stremler ...( mise en scène par Pierre Pradinas), je n'entendais plus que les titres de la pièce et "ma" musique me démangeait ! C’est donc assez naturellement que nous avons monté le répertoire ! Les chansons étaient là en filigrane, et je leurs ai laissé le temps de faire leur chemin dans ma tête ! Nous sommes entrés en studio en mars 2007 (studio Pigalle) ! Et nous voici !
Mais il est vrai que le décès de ma mère, Lucie Nkaké, a été un accélérateur ! A son "départ" j'ai compris la nécessité de toujours aller de l'avant car la Vie qu'il nous est donnée de goûter est.....brève ! Mangeons là, est mon leitmotiv !



8) « La Mauvaise Réputation » de Brassens est un titre fort qui engage fortement l'interprète, es-tu une artiste engagée ? Quelles sont les causes qui te tiennent à cœur ?


Georges Brassens était un des chanteurs, auteurs, musiciens, hommes du monde que ma mère aimait le plus et nous l'avons beaucoup écouté mon frère et moi dès notre plus jeune âge ! Ses mots, son humour, sa tendresse et sa grande humanité m'ont toujours frappée, même quand je ne comprenais pas toujours ce qu'il voulait dire ! La reprise s'est faite toute seule: j'avais une "boucle" de voix dans mon RC50, et les paroles de cette chanson sont venues assez vite !
Un auteur que l'on n'aura de cesse de chanter encore dans plusieurs siècles !
Suis-je engagée !!!? Je ne le sais pas, par contre, je sais que si je peux donner mon énergie à des projets auxquels je crois, je fonce !!! J'ai chanté il y a peu pour "Les Amoureux au ban public", association de la Cimade qui milite pour le droit des couples franco-étranger à vivre en famille en France ! Nous avons (Tiken Jah Fakoly, Ayo, Renan Luce, Sergent Garcia , les Boukakes et moi) participé à un concert au Zénith de Montpellier pour manifester notre soutien !
Un concert le 14 février au Cabaret Sauvage est en train de se mettre en place....et il y a un projet de chansons de Brassens revisitées par Rodolphe Burger et beaucoup d'invités ( Jacques Higelin, Rokia Traoré, Spleen et moi même) qui devrait voir le jour pour cette occasion !
Il y en a d'autres ! Drepan-Hope par exemple, qui lutte pour que l'information circule sur une maladie peu connue, la drépanocytose !
Je suis heureuse de pouvoir apporter énergie et joie pour que d'autres se sentent mieux, ne serait-ce que l'espace d'un concert ! Je ne sais pas si cela fait de moi quelqu'un d'engagée? Mais tant que j'aurai du souffle et de l'énergie, je ferai de mon mieux pour la partager avec des personnes qui défendent la vérité et le partage !



9) Toujours sur ce morceau, l'idée du beat-box, des loops…comment t'est elle venue ? Qui t'as épaulé ?

Je n'avais pas prévu de faire cette reprise ! C'est la musique qui a appelé ces mots ! Mon RC50 me permet de stocker instantanément toutes les idées qui me passent par les oreilles ! J'avais enregistré un beat box et les mots de Brassens sont venus immédiatement ! Quelques jours plus tard, j'ai appelé Booster, producteur assez extraordinaire en plus d'être un ami et un compagnon de route, et il a réussi à matérialiser ce que j’entendais.



10) As-tu d'autres reprises en tête ? Quels titres et de qui ?

Oui, j'en ai, une de Fela Kuti qui s'appelle "Upside down", un morceau de Prince !
J'ai chanté il y a peu avec Vincent Théard (réalisateur de l’album), en chapelle (piano-voix- acoustique) un morceau de Francis Poulenc qui est une mise en musique d'un poème de Paul Eluard..."Une ruine coquille vide".... J'adorerai mettre notre version sur un disque !
Beaucoup d'envies, maintenant il me faut un peu de temps pour toutes les concrétiser.



11) Lorsque tu écris, quels sont tes sujets de prédilection ? En français ou toujours en anglais ? Le français sonne-t-il mal sur des rythmes Nusoul ?

Le français est une langue merveilleuse et qui sonne, à mon sens sur tous les styles ! Mais la question était ailleurs !
L'anglais a été la langue de l'intime, des émotions, du vrai...à la maison! Et c'est assez naturellement que les textes sont "sortis" ! Qu'il s'agisse de ma vie ou de ce qui arrive aux personnes qui se confient à moi, je parle de situations dans lesquelles je me reconnais ! Mon moteur étant l'Amour sous toutes ses formes, il est donc mon sujet principal: fraternel, maternel, charnel, amical!
Les textes en français abordaient des sujets pour lesquels je n'avais pas encore la distance émotionnelle nécessaire...Je me suis donc concentrée sur le plaisir de chanter plutôt que délivrer une psyché mal "essorée".



12) Tu nous racontes l'histoire d'un titre énorme de Booster « Sex Friend)

C'est Juan (Rozoff) qui nous a mis en contact!!!! Booster avait travaillé avec lui quelque temps auparavant  sur un morceau qui s'appelait "you're The One"... Booster m'a appelé et je suis allée dans son studio à Bougival et il m'a fait écouter plusieurs morceaux dont il avait déjà les paroles ! Le refrain de "sexfriend" était déjà prêt, j'ai écrit les paroles et la mélodie des couplets.... Le morceau a été finalisé assez rapidement ! La musique de Booster et sa manière de travailler m'ont vraiment donné des ailes ! Le début d'une longue collaboration !
Le titre est passé longtemps sur Radio Nova et on m'en parle encore !!!!



13) Comment gère-tu, dans ta musique, tes origines, ta famille et ta condition de femme ? Quelle est leur place ?

Je me sens plurielle et non compartimentée ! Ma famille, ma féminité, mes origines sont des parties de moi que je ne souhaite ni réduire, ni analyser ! Je me sens instrument de la Musique et j'essaie de me faire le plus plaisir possible pour l'honorer ! Suis-je française ou camerounaise!? Un peu des deux, ni l'une ni l'autre, tout ça à la fois !
Je me sens "humaine" et solidaire de mes "congénères" c'est déjà pas mal non? (lol)
Je suis femme, mère et ça ne m'empêche pas d'être chanteuse, bien au contraire ! Cela me permet de bien garder les pieds sur "Terre"...


14) Cite-nous une phrase célèbre qui reste gravée en toi. Pour quelle raison ?

"La beauté est dans l'œil de celui qui regarde"....
Pour quelle raison?.... Je crois que la raison se fait entendre d'elle-même, non?



15) Que souhaite-tu pour 2009 ?

Pour le groupe et moi!? Encore plus de concerts, donc encore plus de sourires à la sortie, plus de musique et de bons moments à partager avec les musiciens !
Commencer l'écriture du second album, dont plusieurs chansons sont déjà en chantier et plusieurs collaborations... Mais tant que rien n'est fait je ne m'avance pas... Ce ne sont que des souhaits!
J'aimerais avoir plus de temps pour les miens, amis et famille, et puis pour moi surtout !!!Dormir plus de 6h par jour est devenu un phantasme absolu !



16) Si tu devais faire le vide dans ta discothèque pour ne garder que trois albums, lesquels seraient-ils ?

"My Baby Just Cares For Me"/  Nina Simone
"Where I'm Coming From"/ Stebie Wonder
"Sign Of The Times"/ Prince

Dur dur de choisir comme ça, à chand.... La même question un autre jour et j'aurais dit

"Grace"/ Jeff Buckley
"There's A Riot Going On"/ Sly an The Family Stone
"Plantation Lullabies" Meshell Ndegeocello!



Merci Sandra pour ta patience (répondre aux mêmes questions des dizaines de fois !)

Merci à toi pour ton intérêt ! Un plaisir d'y avoir répondu !

J'adore Mansaadi, c'est sans doute une de mes plus belles découvertes de cette année, je te souhaite plein de bonnes choses pour le futur

Merci Nico, sincèrement et musicalement!
Au plaisir de te rencontrer

Aucun commentaire:

Publier un commentaire