lundi 9 septembre 2013

Thomas Dybdahl – What’sLeft Is Forever (Strange Cargo/Virgin Records)


Thomas Dybdahl – What’sLeft Is Forever (Strange Cargo/Virgin Records)

Le norvégien à la voix de velours publie un nouvel opus folk intitulé « What’sLeft Is Forever ». Se situant entre la douceur angevine d’un Jeff Buckley et la sensibilité d’un Gainsbourg écorché, Thomas Dybdahl bouleverse son petit monde qui ne cesse de recueillir des adeptes enthousiasmés et conquis (le designer Philippe Starck est un fan de la première heure)! Enregistré entre Los Angeles et son pays natal avec la collaboration du producteur et bassiste Larry Klein (Joni Mitchell, Madeleine Peyroux…) ainsi que des musiciens repérés auprès de Bjork, de Bob Dylan ou des Rolling Stones, ce sixième disque est captivant, intimiste et troublant ! Il alterne les sonorités acoustiques mélancoliques et les instrumentations plus colorées et pop. Finesse et raffinement des arrangements, richesse des timbres et des ambiances, « What’sLeft Is Forever » semble être l’album s’approchant le plus de la personnalité complexe du compositeur scandinave, une dualité dévoilée par les deux premiers singles : « Man On A Wire » et son côté up-tempo presque dansant et pop/rock, puis « But WeDid » plus sombre et plus froid… L’artiste s’amuse à brouiller les pistes passant de la soul d’un « This Love Is Here To Stay » interprété à la manière d’Al Green aux accentsjazzy du très touchant « I Never Knew That What I Didn’t Know CouldKill Me »
 
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire