mercredi 28 août 2013

Erik Truffaz – « Rendez-vous » (Blue Note/Emi)


Erik Truffaz – « Rendez-vous » (Blue Note/Emi)

Après le sublime « Arkhangelsk » sorti en 2007 et onzième opus paru sous le label Blue Note,  Erik Truffaz nous revient avec un projet d’envergure « Rendez-vous ». Il s’agit d’un triptyque reliant trois destinations phares dans son parcours artistique, trois lieux qui cristallisent ses grandes rencontres musicales récentes. « Paris », où la trompette électrifiée d’Erik rencontre le groove irrésistible et la tessiture inouïe de la voix de Sly Johnson (ex membre du Saîan Supa Crew) dans 4 compositions « Mr Wyatt » de E.T. ou « Goodbye Tomorow » de S.J. et 2 reprises « Nature Boy » et « Come Together ». Sublimant une rencontre fantasmée entre Miles Davis et Bobby Mc Ferrin, le duo nous offre 30 minutes de chaleur et de sensualité instantanée. Puis vient la perle de l’Inde, « Bénarès », où l’envoutante voix d’Indrani Mukherjee et « les grooves subtiles des tablas d’Apurba Mukherjee » nous accompagnent sous les nappes enivrantes dressées par le pianiste brésilien, roi de l’improvisation, Malcolm Braff. Ce second volet se décline en 3 compositions planantes où la trompette de Truffaz surgie puis disparaît avec justesse et pudeur. Et enfin « Mexico » dont le concept est basé sur « un ping pong musical », réalisé à distance par envoies interposés de sons, entre notre Miles français et le mexicain Murcof, orfèvre de l’avant-garde électronique. Les notes de la trompette sont déposées sur une toile sonore peinte avec génie et virtuosité. Les trois pistes aux sonorités très organiques nous plongent dans un univers intérieur forçant l’introspection et l’écoute de soi pour mieux comprendre l’autre. Ce « Rendez-vous » sonne comme un constat sur la pluralité et l’ouverture de l’œuvre d’Erik Truffaz, un musicien discret, voire secret, aventurier, curieux et surtout généreux. Un coup de cœur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire