mardi 27 août 2013

DIEGO AMADOR – « RIO DE LOS CANASTEROS »


DIEGO AMADOR – « RIO DE LOS CANASTEROS »

Diego Amador incarne aujourd’hui l’âme gitane du flamenco avec sa désopilante virtuosité et son jeu fluide et poétique. Son agilité naturelle à pincer les cordes d’une guitare ou d’une basse, à marteler les touches d’un piano ou encore à pousser la voix dans ses plus profonds retranchements n’a d’égale que sa créativité débordante et sa musicalité. Alliant sonorités jazz et classiques contemporaines à la tradition du flamenco, Diego Amador excelle à nous emmener là où il le veut, en terrain conquis, son air de jeu. Multi-instrumentiste de naissance, la musique est une seconde nature ; né à Séville en 1973 et benjamin d’une famille de musiciens gitans, il se produit dés 11 ans et sa voix déjà étonnamment mûre pour son jeune âge est aujourd’hui digne des plus grands à l’instar d’El Cigala. Son dernier opus « Rio De Los Canasteros » (la rivière des vanniers) est un hommage à sa famille gitane, son piano dialogue avec les guitares et les voix sur les 9 titres de l’album. Dans « Muerto De Amor » l’émouvante La Susi s’invite et crie puis pleure…mais le flamenco est fête, partage et plaisir de chanter et de jouer ensemble. S’en suit le titre « Suena Mi Guitarra », une ode à l’amour ou plutôt l’éloge d’une passion pour l’Instrument du flamenco. Diego Amador nous livre ici une merveille servie dans un écrin andalou, où l’esprit gitan mêle subtilement les saveurs de musiques dites savantes avec une fascilité déconcertante… Un voyage étonnant sur les terres magiques du « Duende » si chers à Frederico Garcia Lorca.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire