lundi 26 août 2013

Blundetto – Warm My Soul (Heavenly Sweetness/Lucien Entertainment)


Blundetto – Warm My Soul (Heavenly Sweetness/Lucien Entertainment)

Attention à ce disque ! Il risque bien d’être l’une des plus belles sorties de l’année 2012 ! Artiste rare et encore trop discret, Blundetto est une des personnalités emblématiques de « Radio Nova », la célèbre radio indépendante parisienne fondée par J-F Bizot dans les années 80. Réservé et méfiant, Max Guiguet n’offrait jusqu’à il y a peu aucun live ni aucune apparition TV. Cuisiner entre potes à la maison, sans recette précise, semblait le contenter, mais le marmot de Dijon publie aujourd’hui un second opus intitulé « Warm My Soul » et compte bien partager sa musique plus largement qu’en 2010. Invitant aux fourneaux le rasta Courtney John, le batteur/beatmaker Shawn Lee ou encore le guitariste-skateur Tommy Guerrero (que l’on pouvait déjà entendre sur son 1er disque « Bad Bad Things »), Blundetto mixe les couleurs vintage et les saveurs à l’ancienne, il est particulièrement sensible au charme du crachin roots, du son poussiéreux qui crépite et mijote dans la marmite pleine d’une tambouille grouillante de reggae-dancehall, de dub, de soul, de jazz-funk et agrémentée d’un soupçon d’éthio-jazz par-ci et de hip-hop par là… Le résultat impose le respect, de ses débuts avec une MPC 2000 qu’il taquinait tout seul dans son casque, il parvient aujourd’hui à s’entourer d’artistes de qualité dont le chanteur à la voix de velours Hugh Coltman, le bad boy surdoué Aqeel ou bien les cuivres ethio-groove d’Akale Wubé… Poussé et soutenu par son ami/compatriote bourguignon exilé à Paris, Blackjoy (Dj/producteur et patron du label Lucien Entertainment), notre ex-enfant terrible des cours d’école - qui préférait la mêlée des concerts des Beastie Boys et NTM aux amphis lassants de la fac – publie un bijou à l’état brute, une pépite mal dégrossie, un son reconnaissable et racé qui le place au niveau des marseillais Troublemakers et autres trublions du bricolage sonore à la française. A noter une sublime reprise reggae du classique « Hercules » d’Aaron Neville interprétée façon Marvin par H. Coltman et une magnifique ballade spatiale « Warm My Soul » menée par l’ange jamaïcain Courtney John.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire