mercredi 4 novembre 2015

Emilien Véret - Clarinettes Urbaines (Le Bruit Court)


Emilien Véret - Clarinettes Urbaines (Le Bruit Court)

Dans l’imaginaire collectif, la clarinette na pas forcément le même aura emblématique et impérieux que le saxophone, à part bien sûr lorsque c’est Stravinsky qui lui dédie des pièces ou bien Sidney Bechet, Benny Goodman et plus récemment David Krakauer ou Louis Sclavis qui la domptent. Cependant elle demeure aussi omniprésente dans la musique classique, que dans le jazz, le Klezmer,  les folklores d’Europe de l’est, de Turquie ou d’autres contrées.

Le jeune clarinettiste basé à Paris Emilien Véret  nous invite à pénétrer dans le vaste univers musical qu’il a bâti autour de cet instrument. Aussi bien inspiré par les métissages world de Yom ou Ibrahim Maalouf, que le jazz de Michel Portal ou le groove d’Electro Deluxe, il présente son premier projet solo intitulé Clarinettes Urbaines.

Voulant dépoussiérer l’image vieillissante de la clarinette et se détacher de ses répertoires un peu convenus, il s’attèle à explorer différentes pistes mêlant avec brio esprit des balkans et beats hip-hop dans Quartier Est, Run It Back (avec le MC AMZ en guest), beatbox, loop et mélodies pop dans Pop Wok ou La Ville, groove et funk dans l’excellent Know Your Name avec Nina Attal à la guitare/voix, musique moderne, FX et rythmique électro dans Hommage à C. Debussy, improvisation free et techno dans Le Panda Hirsute, voire trans dans Street Pipeau, folklore tzigane dans la reprise Les Yeux Noirs et ambiance romantique dans De Passage

Bref un effort réussi et séduisant pour un artiste aux multiples facettes, puisqu’en plus de jouer de la clarinette en Sib, de la clarinette basse et bambou, Emilien se mue en boîte à rythmes humaine manipulant samplers et boîtes à effets.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire