lundi 9 septembre 2013

SPLEEN « Comme Un Enfant »


SPLEEN « Comme Un Enfant »

Qui n’a jamais écrit, adolescent, quelques secrets, quelques pensées intimes qui devenaient trop lourdes à garder ? Le premier « Amour », les premières déceptions ou désillusions, le désir…bref, qui ne s’est jamais confié à son stylo ? Spleen se livre « Comme Un Enfant », ses mots sont ceux de la fraîcheur et sentent bon la sincérité et le vécu. Une œuvre intimiste et pure où hip-hop, pop, rock et soul se côtoient et se marient à merveille sur des textes puissants et pertinents. A une époque où les émotions se déballent à tout va, grossièrement, et où le voyeurisme et la pornographie sont les nouveaux maîtres-étalons du marché de la musique, la sensibilité à fleur de peau de notre petit parisien d’origine camerounaise apparaît alors « Telle Une Belle Rose ».

La magie de ce second opus, puisque Spleen nous avait déjà enchantés avec « She Was A Girl », opère à l’évidence grâce à cette voix qui murmure, chantonne, bredouille, parle et crie en français ou en anglais des mots qui pourraient aussi être  les nôtres. Serge Gainsbourg n’est pas loin, il fricote sur une étagère avec Sly Stone et Fela Kuti, le monde musical de Spleen est sans frontière, à l’image de ses collaborations avec les frangines new-yorkaises Cocorosie, Devendra Bahnhart, ou encore à l’image de ses scènes partagées avec Keziah Jones, Yael Naïm… « Tu l’aimeras » est le premier single de l’album, une chanson vibrante où la voix de Spleen, remplie de douleur et de peine, dépeint le chagrin et la colère d’un homme « qui pleure son nid d’amour », car Elle « a choisi l’autre », avec « sa grande gueule de riche ». Slameur séducteur et beat-boxer subtil, Spleen nous livre un véritable trésor, c’est sans doute une des plus belle sortie française de l’année 2008 !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire