lundi 24 septembre 2018

Onelight - Vanderlay (Pschent)

Onelight - Vanderlay (Pschent)

Le Dj/producteur niçois Onelight, co-fondateur de Musique Large, auteur en 2016 d'un premier EP baptisé Tuggspeedman (salué par les emblématiques Busy P, Gilb’R, Machinedrum ou encore Teki Latex), puis d'un second en 2017 intitulé Silver (avec en invité la légende californienne Egyptian Lover), publie en cette fin d'année sur le label parisien Pschent (Ghost Of Christmas, Stéphane Pompougnac, Sorg, Scratch Massive, ...), Vanderlay, son tout premier long format. L'artiste nous y présente à travers 11 morceaux captivants un univers musical riche et singulier, mâtiné d'influences funk, R&B, hip-hop, french touch, bass music et pop. Annoncé le 30 Août dernier par le sensuel "Tonight", alignant une instru funky aux synthés 80's et le featuring de la chanteuse américaine Alexandria (réincarnation d'Aaliyah), l'effort à paraître le 07 Décembre prochain, nous réserve d'autres belles surprises.
"Newmanium (Let's Get It)", second single prévu pour le 29 Septembre, nous livre sur fond d'ambiance trip-hop planante et embuée le flow narcoleptique du MC d'Atlanta Rome Fortune (on pense à la fois à Tricky et Mos Def, tout un programme!). Ce titre exprime l'importance du rap dans la culture du jeune musicien, initié grâce à son frangin aux sonorités urbaines d'MC Solaar, des Sages Poètes de la Rue, de Tribe Called Quest et autres Slum Village.
Un autre guest prestigieux figure également au casting de Vanderlay, il s'agit du délicieux Benny Sings, orfèvre néerlandais aux multiples facettes qui s'illustre ici avec brio dans un "Aldehyde" rappelant les saveurs boogie/electro-funk des californiens de Plantlife... Bref, que du bonheur.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire