jeudi 3 décembre 2015

L'Etrangleuse - Memories To Come (MSMV/L'Autre Distribution)

L'Etrangleuse - Memories To Come (MSMV/L'Autre Distribution)

A n'en pas douter, l'oreille experte du multi-instrumentiste anglais John Parish, producteur entre autres de PJ Harvey, Tracy Chapman ou encore Arno et Dominique A, n'est pas étrangère à la magie que dégage le second opus de ce surprenant duo lyonnais nommé L'Etrangleuse (nom trouvé à la hâte avant le premier concert). Maël Solètes, guitariste du groupe L'Orchestre Tout Puissant Marcel Duchamp et Mélanie Virot, harpiste classique, nous convient dans leur univers musical singulier traversé de sonorités folks, rock, afro et électroniques. Dans ce subtil Memories To Come, les riffs d'une guitare convertie à la culture mandingue et les arpèges d'une harpe qui se prend parfois pour une kora malienne nous plongent dans une vision envoutante de la musique africaine séculaire (Doesn't Matter, Drifting Around). L'Etrangleuse nous surprend même a faire sonner ses cordes à l'heure abyssinienne avec sa paisible ouverture Do I et ses reflets éthio jazz. Cependant les ambiances post-rock et psychédéliques de son premier album réapparaissent dans des titres comme Noise/Silence ou Who We Are. Si ED nous happe dans sa spirale trip-hop (notamment mise en forme par une section rythmique  entièrement réglée et jouée par l'homme orchestre John Parish lui-même), L'Un Languit et Then I Try avec leurs chants fragiles et lancinants nous font prendre de la hauteur, poussés par leurs cordes enivrantes et atmosphériques. En clôture de ce disque acoustico-électrique séduisant, le sensible Caged Bird, interprété par le chanteur G.W. Sòk, déroule son délicat duvet japonais et nous offre une ballade zen troublante et vibrante. 

Quelle belle surprise!

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire