vendredi 23 février 2018

Charlier/Sourisse/Winsberg - Tales From Michaël (Gemini Records/Absilone/Socadisc)

Charlier/Sourisse/Winsberg - Tales From Michaël (Gemini Records/Absilone/Socadisc)

Monstre sacré du jazz-funk fusion dans les années 80, le saxophoniste ténor américain Michaël Brecker a enregistré et tourné avec les plus grands, d'Herbie Hancock à McCoy Tyner, en passant par Chick Corea, Chet Baker, Pat Metheny, Horace Silver, Charles Mingus, Quincy Jones, Jaco Pastorius ou encore Mike Stern … A l'origine de projets comptant parmi les plus excitants et innovants de la décennie - les Brecker Brothers qu'il a formé avec son grand frère Randy, Steps Ahead qu'il a cofondé avec Mike Mainieri - Michaël s'est également illustré dans de nombreux enregistrements pop et rock. On retiendra d'ailleurs, parmi ses collaborations les plus marquantes, celles menées avec Michel Berger, Frank Zappa, Eric Clapton, Bruce Springsteen, Aerosmith, James Brown, Simon & Garfunkel, John Lennon, Lou Reed et Dire Straits...
Ayant rejoint le panthéon des légendes du jazz et marqué toute un génération de musiciens à travers le monde, il fallait bien rendre au personnage un hommage à sa hauteur et faire revivre sa musique comme il se doit.
C'est la tâche à laquelle s'est attelé, avec un bonheur indicible, le trio Charlier/Sourisse/Winsberg, composé de piliers du jazz hexagonal et des musique improvisées. Respectivement à la batterie, aux claviers et aux guitares, les 3 complices se sont lancé le pari d'interpréter à leur manière les thèmes de Michaël sans saxophone et en petit comité... Le résultat s'intitule Tales From Michaël et paraîtra le 30 Mars prochain sur Gemini Records. Il rassemble 10 titres composés par le maître en personne et le pianiste Don Grolnick, compositeur de génie qui a contribué avec Marcus Miller, David Sanborn et d'autres, à l'essor du jazz rock East Coast.
Nous replongeant dans la magie du jazz fusion des 80's et de ses sonorités si inventives, le trio parvient pourtant à instaurer une signature sonore qui lui est propre, faite d'allusions, de clins d'œil, d'incursions et d'explorations, saluant ce grand savant fou qu'était Michaël tout en imposant une vision singulière de sa musique, de son art du swing et de sa maîtrise du groove.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire