jeudi 9 mars 2017

Soul Basement - What We Leave Behind

Soul Basement - What We Leave Behind

Le producteur multi-instrumentiste Fabio Puglisi alias Soul Basement nous présente son nouvel album aux sonorités éminemment soul intitulé What We Leave Behind. Epaulé par le chanteur et saxophoniste originaire de Houston Jason Nemor Harden - co-auteur des 8 pistes du disque - l'italien nous livre une musique inspirée et contemplative dont le groove omniprésent est directement inspiré des monstres sacrés du jazz modal et de la black music des années 70. Ballade néo soul ("Future Reminiscence"), panache funk, atmosphère jazzy ("With You"), scansion spoken word ("It's Time") et sensualité R&B ("I'm Doing Fine") figurent ainsi au programme des réjouissances, portés par la voix grave, langoureuse et envoutante d'un Jay Nemor épatant, qui nous fait tantôt songer à Jon Lucien, tantôt à José James ou Cunnie Williams.
Le projet nous replonge dans les méandres de l'âge d'or d'une culture afro-américaine sulfureuse et engagée. Le premier single, "Noise Pollution", aborde d'emblée l'épineux problème de nos politiques et de leurs fameuses promesses de campagne... L'ambiance funky laisse briller une ligne de basse assassine accompagnée de claviers accrocheurs et de cuivres enthousiastes. Le crooner invite ainsi un auditoire forcément conquis à réagir d'urgence, scandant le message suivant: "It's time for revolution (...) We need a resolution to stop the noise pollution".
Si What We Leave Behind aborde des thèmes essentiels comme la liberté ou la justice, il traite aussi de sujets plus triviaux, comme l'illustre son second extrait intitulé "Love Will Find You", une chanson d'amour chaloupée à la production impeccable.
Le disque marque une nouvelle étape dans le parcours d'un artiste versatile qui a toujours su bien s'entourer. On note en effet ses collaborations passées avec Diggz Sentences, Minga, Marlone Saunders, Keni Stevens, Genieq ou Kyle Jason, pour ne citer qu'eux... Pop, hip-hop, reflets latins ou électroniques... peu importe la forme tant que le groove prime et guide ses orientations musicales!


Aucun commentaire:

Publier un commentaire