mercredi 2 décembre 2015

Med/Blu/Madlib - Bad Neighbor (Fat Beats/Differ-Ant)

Med/Blu/Madlib - Bad Neighbor (Fat Beats/Differ-Ant)

L'immense producteur Otis Jackson Jr alias Madlib (alias Quasimoto, alias Yesterdays New quintet, alias The Beat Konducta, alias Dj Rels), pierre angulaire du label californien Stone Throw Records nous propose son dernier opus intitulé Bad Neighbor, qu'il a réalisé en collaboration avec les figures emblématiques du hip-hop West Coast alternatif, le MC MED (anciennement Medaphoar) et le rappeur Blu.

Avant même de parler contenu, citons les noms de quelques invités : aux côtés de la légende anglaise du rap hardcore MF Doom ou du pâpe du G-funk le bien nommé Dam-Funk, trônent l'excellent Oh No (frangin de Madlib), l'imposant Phonte (membre de Little Brother et Foreign Exchange), le crooner soul Meyer Hawthorne ou encore le chanteur R&B Aloe Blacc.

Pas de doute possible, à l'écoute des instrus lo-fi désarticulées et chaotiques (comme dans Birds,  Streets ou Serving), on devine d'emblée la patte du maître des samplers, claviers et autres MPCs. Madlib impose une fois de plus sa touche de producteur si singulière, mais semble vouloir se rendre plus digeste pour les néophytes entrant dans son esthétique sonore organique, brinquebalante et crasseuse où le glitch est un motif prédominant.

En effet avec le premier single, Knock Knock, il nous immerge  d'entrée dans une vague funky des plus moites et accrocheuses, empruntée au I'll Be With You de Bernie Worrell (Parliament, Funkadelic), où la diction de MF Doom semble ressusciter le flow sensuel et posé de Notorius BIG. Ce Penchant pour les sonorités raw funk se remarque aussi dans les reflets soul 70's de The Buzz , les accents jazzy (délivrés par la divine Jimetta Rose) de Burgundi Whip ou bien avec les clins d'œil au gangsta rap des années 2000 de Drive In et du délicat Finer Things (où intervient Likewise). Ces tracks participent, avec leurs samples catchy triés sur le volet et leurs loops au groove contagieux, à rendre ce Bad Neighbor séduisant et redoutablement efficace.
Les addictifs The Stroll (avec AMG au mic) et Peroxide comptent aussi parmi les réussites de l'opus avec leurs beats bien lourds et leurs mélodies accrocheuses, il se pourrait bien qu'ils soient les deux bombes de la galette.
Madlib nous entraîne dans ses vestiges soniques de la blaxploitation, accompagné de Blu, Med et leurs invités de marque, il réconcilie le hip-hop underground et son vieux frère old school.

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire