mardi 17 décembre 2013

Danny Michel - Black Birds Are Dancing Over Me (Stonetree Records/Cumbancha)


Danny Michel - Black Birds Are Dancing Over Me (Stonetree Records/Cumbancha)

Lorsque la folk rencontre les rythmes et les accords caribéens, le résultat sonne forcément bien… Le chanteur Danny Michel, tombé amoureux de Belize dès ses 15 ans, publie en collaboration avec le producteur et fondateur émérite du label bélizien Stonetree Records, Ivan Duran, l’album aux couleurs afro-amérindiennes « Black Birds Are Dancing Over Me ». Largement influencé par la culture Garifuna, le multi-instrumentiste canadien s’aventure dans les sillons déjà creusés par d’illustres prédécesseurs. En Effet, qui a oublié les albums aux saveurs exotiques de Paul Simon, Peter Gabriel ou David Byrne ? Cependant, malgré le risque d’un ersatz, il a su convaincre le producteur d’Andy Palacio et les musiciens du Garifuna Collective (à lire chronique de leur album "Ayo") de le soutenir dans sa démarche, lui qui entreprît un long périple en Amérique Centrale et sur les côtes Caraïbes afin de s’imprégner de ces traditions musicales séculaires et de s’y investir socialement en 2011, avec la création de la Danny Michel Ocean Academy Fund, œuvrant pour le soutien scolaire des jeunes de la région. Ne tombant donc pas dans le piège du disque épicé, pastichant une musique mal comprise, « Black Birds Are Dancing Over Me » regorge d’authenticité. Il excelle à nous enivrer de rythmes chaloupés et à nous abreuver de textes touchants, on ne parle plus de collaboration mais bien de symbiose entre les protagonistes d’un disque malheureusement trop court, 39 minutes pour 10 titres exquis !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire