vendredi 29 juin 2018

François Bernat Quartet - Hommage à la musique de Miles Davis

François Bernat Quartet - Hommage à la musique de Miles Davis

Les monstres sacrés qu'ont été des pionniers du jazz moderne comme Charlie Parker, Thelonious Monk ou John Coltrane sont une source intarissable d'inspiration pour tout artiste voulant revenir aux fondamentaux d'un genre musical qui n'en finit plus de s'enrichir, d'évoluer et de changer de forme au gré de métissages et d'expérimentations.
Le contrebassiste français François Bernat a eu ce besoin, presque impérieux, de se replonger dans le répertoire d'un de ces visionnaires. Élevé au rang de star, le trompettiste génial Miles Davis a plusieurs fois révolutionné la musique noire américaine tout au long d'une carrière. Ayant été l'un des musiciens qu'il a le plus écouté au cours de son apprentissage, lui rendre hommage s'imposait alors comme une évidence, une obligation même au regard d'un héritage si précieux.

Mais alors, quels morceaux choisir dans cette impressionnante discographie? Sur quelle période s'attarder parmi ses phases be-bop, cool jazz, hard bop, third stream, fusion ou électrique...?
François Bernat a retenu des thèmes datant de son époque acoustique et s'étalant du milieu des années 50 à la fin des années 60. Ils sont extraits d'albums mythiques tels que 'Round About Midnight, Miles Ahead, Bag's Groove, Birth of The Cool (1957), Milestones (1958), Kind Of Blue (1959), E.S.P. (1965) et Nefertiti (1967).
Entouré d'un casting de haut vol formé de Frédéric Borey au saxophone ténor, Antonio Pino à la guitare, Olivier Robin à la batterie, le contrebassiste sublime ces compositions intemporelles écrites par les prestigieux Herbie Hancock ("Madness"Wayne Shorter ("Iris"), et bien sûr par le Picasso du Jazz en personne ("Milestones" et "Deception"). Le quartet reprend également des standards que Miles a réalisé en collaboration avec ses complices Gil Evans et Bill Evans : "Boplicity", "Miles Ahead" et "Blue In Green".

Le disque Hommage à la musique de Miles Davis sonne formidablement bien, enregistré en studio dans les conditions d'un live, il exprime et célèbre comme il se doit la magie d'un sorcier du jazz. S'en dégage une énergie et une chaleur redoutablement fédératrices, ou élégance, justesse et plaisir de jeu immergent l'auditeur dans l'univers singulier d'un esthète à part et avance sur son temps.
Nous noterons la participation de l'excellent Yoann Loustalot, présent sur trois titres de l'opus. Trompettiste infatigable qui enchaîne les projets dont Aérophone, Lucky Dog ou encore le tout récent Old and New Songs...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire