jeudi 18 février 2016

Chlorine Free – Flexible EP (Dunose Productions/L'Autre Distribution)



Chlorine Free – Flexible EP (Dunose Productions/L'Autre Distribution)

Ce qui frappe dès l'ouverture de Flexible, dernier EP du collectif français Chlorine Free, ce sont les lignes de basse, aussi bien celle délivrée par le synthétiser que celle de la guitare basse, ponctuées de ces slaps marcusiens que le leader Virgile Lorach use avec virtuosité.
Le groove contagieux de "Tuesday", emmené par le clavinet de David Monet manié façon Stevie Wonder dans Superstition, se renforce par la batterie funky racée et minimaliste de Michael Escande tout droit sortie de chez Motown, jusqu'à ce que le trombone de Benoît Giffard et le chant soul de Jalley nous fassent prendre de la hauteur pour nous jeter dans le vide moins de 20 mn plus tard, à la clôture du 5° titre "Bass Beam", une fusion électro/funk/jazz barrée, digne des expérimentations warpiennes de Squarepusher.
"Around Sixteenth", le second track nous en donne un avant goût avec son beat futuriste et synthétique sur lequel le Rhodes de Romain Clerc-Renaud et la flute traversière de Yann "Crazy" Flute (qui me rappelle un peu l'immense Magic Malik) se baladent en roulant les mécaniques, à la recherche du Miles Davis des dernières heures, celui de Tutu par exemple, composé et arrangé par Marcus Miller.  
Dans "Juggling", Chlorine Free renoue avec le hip-hop hybride qu'il nous offrait en 2014 dans Le Fish avec Raashan Ahmad, Soweto Kinch et Nya à la voix. C'est d'ailleurs ce dernier qui intervient ici, inondant le morceau un brin jazzy de sa voix chaude, douce et posée comme l'aurait fait un Q Tip entouré de sa tribu.
Définitivement électronique, "Flexible 215" illustre un aspect plus sombre et expérimental de l'identité musicale de cap'tain Chlorine alias V. Lorach, en écoutant son breakbeat torturé on pourrait assez bien l'imaginer devant ses machines, comme possédé par l'esprit d'Aphex Twin
L'EP est disponible uniquement en version physique au format vinyle, une audace revendiquée et assumée !
 

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire