vendredi 13 mars 2015

Pascal Schumacher - Left Tokyo Right (Laborie Jazz/Socadisc)


Pascal Schumacher - Left Tokyo Right (Laborie Jazz/Socadisc)

Dès l’ouverture de son Left Tokyo Right avec le morceau  Nambu-Tekki, le vibraphoniste luxembourgeois Pascal Schumacher nous plonge dans un univers musical somptueux, subtil et raffiné, à la croisée des cultures nippones et européennes. Le compositeur y décrit ses impressions urbaines ressenties lors d’une résidence à Tokyo. Le disque reflète sa vision d’une ville de contrastes, celle d’un Japon traditionnel et d’une culture pop super-moderne et kitsch. Entouré des excellents Franz Von Chossy au piano/Fender Rhodes, Jens Düppe à la batterie et Pol Belardi à la basse/contrebasse, Pascal a convié la harpe d’Aliénor Mancep, la flûte de Magic Malik (prenant des reflets de Shinobue), la trompette de Verneri Pohjola et le saxophone de Sylvain Rifflet. Il fusionne les ambiances jazz, pop et classiques au japonisme, arborant quelques accents électriques où le groove surgit parfois au gré d’une mélodie chatoyante comme dans le sublime Matcha Desire et se mue ailleurs en déferlement quasi psychédélique de sonorités qui s’éparpillent pour mieux se confondre (Wabi-Sabi). Empruntant le titre Lilia au répertoire du brésilien Milton Nascimento pour un duo intimiste flûte/vibraphone poignant et Merry Christmas Mr Lawrence (extrait de la BO de Furyo) à Ryuichi Sakamoto pour un exercice en quartet étourdissant de douceur et d’éloquence, l’artiste nous dévoile 7 autres morceaux inédits orchestrés avec brio, se découvrant comme les pages d’un carnet de voyage, tantôt griffonnées à tout va, tantôt renseignées avec précaution.

S’il fallait ne choisir qu’un seul des joyaux de Left Tokyo Right, alors j’opterais pour Sakura San, introduit par Aliénor et rejoint par l’ensemble des musiciens et guests. Après 1mn30s de montée vibrante, une rythmique hip-hop/jazz au cœur funky nous fait hocher la tête en cadence et claquer des doigts, Malik Mezzadri nous prouve (comme à son habitude) qu’il mérite bien son nom de scène et Verneri Pohjola qu’il est un nouveau talent à suivre de très près !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire