jeudi 17 janvier 2019

Monkuti - Monkuti Vilé (Inouïe Distribution)

Monkuti - Monkuti Vilé (Inouïe Distribution)

Le collectif afrobeat basé à Paris, Monkuti, nous dévoile son premier opus baptisé Monkuti Vilé. Fondé en 2013 sous l'impulsion du batteur Mario Orsinet, le groupe, fort d'une palette d'influences allant du jazz au spoken word en passant par le hard bop, l'afrobeat et la juju music, rassemble une brochette de 10 musiciens talentueux aux origines diverses (Tunisie, Bénin, Caraïbes, France). Tous sont mus par une même passion pour les musiques de Fela Kuti et Thelonious Monk (entres autres super-héros). Ils ont su en quelques années s'imposer comme une figure marquante de la scène world parisienne. Avec Monkuti Vilé, recueil de 6 compositions afro-jazz cuivrées et envoûtantes au groove brûlant, la formation s'apprête à conquérir un public plus vaste, un auditoire qui sera sans aucun doute touché par la puissance de ses textes, interprétés en arabe, en fon et en français, ainsi que par la chaleur de ses orchestrations savantes et réjouissantes.


Rrobin - Déluge (Galant Records)

Rrobin - Déluge (Galant Records)

Conviant à ses côtés une pléiade d'invités triés sur le volet, tous issus de effervescente scène hip-hop underground, le français Rrobin nous livrait le 16 Novembre dernier son premier opus judicieusement intitulé Déluge. Compagnon de route de l'excellent Grems dans son album Sans Titre 7 paru début 2018 (ici présent en featuring dans les impressionnants "Never" et "Jim Carré"), le producteur s'est enfin jeté à l'eau en solo et franchement ça fait de bien! Publié sur le label lyonnais Galant Records, la galette dévoile les flows assassins et dévastateurs des emblématiques KHA, Le Jouage, Hedi Yusef, Elea Braaz, Nancy Fortune, Cosmic Batwota, Iraka ou encore C-Sen, nous réconciliant ainsi avec le rap hexagonal. Ces brillantes interventions sont mises en valeur par des productions électroniques sophistiquées, empreintes de sonorités grimeUK bass, jazzy, R&B (la chanteuse soulful Macy Lu de Supa Dupa exprime une nouvelle fois l'étendue de son talent dans l’envoûtant "Tomorrow"), electronica et même deep house (avec l'incroyable participation du MC sud-africain Spoeck Mathambo dans "Contact", ou celle de Starlion dans "Routine").




mercredi 16 janvier 2019

Joji - Ballads 1 (88rising Records)

Joji - Ballads 1 (88rising Records)

L'auteur, producteur et chanteur japonais originaire d'Osaka, George Miller alias Joji, ancienne star comique de YouTube, publiait le 26 Octobre dernier sur 88rising Records son premier opus long format baptisé Ballads 1, recueil R&B introspectif et intimiste, composé de 12 chansons envoûtantes aux prises avec la réalité de la vie et de l'amour. L'artiste y mêle avec brio mélodies pop down-tempo, sonorités trap lo-fi et ambiances electronica planantes. Affichant quelques collaborations avec les américains Clams Casino, Shlohmo, D33J et Trippie Redd, le disque impose un son expérimental singulier et captivant, où s'invite ça et là les univers musicaux de James Blake ou Jono McClerry...






vendredi 11 janvier 2019

Supa Dupa - Rise And Fall (Autoproduction/L'Autre Distribution)

Supa Dupa - Rise And Fall (Autoproduction/L'Autre Distribution)

Le collectif lyonnais Supa Dupa, formé en 2015 autour du batteur/producteur NuTone, du MC NotaBene et de la chanteuse MacyLu (tous deux anglophones), nous présentait le 07 Décembre dernier son premier album baptisé Rise And Fall, un cocktail énergisant de sonorités hip-hop et de cuivres jazzy, saupoudré d'une sensualité néo soul et G-Funk envoûtante. Composé de 10 titres absolument accrocheurs et entraînants racontant une histoire d'amour de l'étincelle au déclin, le disque s'inscrit dans la lignée des excellentes réalisations livrées par une scène locale bouillonnante, je pense notamment à l'EP Aload de Kunta, publié en Novembre dernier. Alimentée par les lignes de basse entêtantes de Noé Berne, les motifs de claviers immersifs de Corentin Coirault et la guitare funky d'Elliot Weingand, la formation aligne également une solide section de cuivres animée par le trompettiste Thomas Le Roux, le saxophoniste Olaf Benedris et le tromboniste Cyril Bouas. Son groove hypnotique et viral n'a rien envier à celui des cousins d'outre atlantique, il déborde de vibrations positives et soulful qu'il est bon de recevoir en ces temps de sinistrose.



Nicola Cruz - Arka (Single) (ZZK Records)

Nicola Cruz - Arka (Single) (ZZK Records)

Le producteur franco-équatorien basé à Quito Nicola Cruz, orfèvre de la musique électronique aux inspirations world et notamment sud-américaines, publiera le 25 Janvier prochain via le label ZZK Records son second opus baptisé Siku, recueil de 11 compositions sublimes combinant avec une pléiade d'invités, sonorités organiques andines et nuances acoustiques afro latines, explorations electronica et expérimentations ambient, incursions technoïdes et ambiances down tempo, clins d’œil deep house et vision soulful.
Succédant à son précédent Prender El Alma paru en 2015, ce nouvel effort était annoncé le 23 Octobre dernier par un premier extrait intitulé "Siete", puis vint "Arka", deuxième single hypnotique réalisé en collaboration avec le musicien et éthnomusicologue argentin Esteban Valdivia. Dominé par le son singulier, à la fois terrestre et transcendantal, de flûtes précolombiennes telles que l'antara de plumas de condor (petite flûte de pan), la flûte native (double flûte amérindienne) ou la mama quena (flûte de bamboo bolivienne), le morceau est animé par les percussions traditionnelles vibrantes de Pablo Vicencio. Sous la direction de Nicola Cruz, ils nous offrent ensemble une réappropriation très contemporaine de la musique des Andes et de ses curieux instruments, de ses ruptures harmoniques et de ses dissonances...


jeudi 10 janvier 2019

SunPalace - Raw Movements/Rude Movements (BBE Records)

SunPalace - Raw Movements/Rude Movements (BBE Records)

BBE Records rééditait en 2016 un classique absolu, l'un des disques sinon LE disque le plus influent de la scène dance underground des années 80, "Rude Movements". Initialement réalisé en 1983 sur Passion Records par SunPalace, duo britannique de jazz-funk formé deux ans plus tôt par le guitariste Mike Collins (heureux acquéreur de la toute première boîte à rythme programmable, le célèbre Roland CR78) et le claviériste Keith O’Connell (s'illustrant quant à lui au Fender Rhodes et sur le mythique synthétiseur Prophet 5), le titre instrumental aux sonorités discoïdes connut une destinée hors norme grâce à l'oreille avisée du taulier des nuits new-yorkaises depuis les 70's, David Mancuso, Dj fondateur du sulfureux Loft. Ayant fait tourner la galette auprès de la jeune génération montante de l'époque, Larry Levan (Paradise Garage), Frankie Knuckles (Warehouse), David Morales et Kenny Dope - autant de monuments incontournables de l'histoire de la house music aux USA - "Rude Movements" a connu un succès inespéré passant du coup à la postérité. Près de 40 ans après sa sortie, la production délivre avec toujours autant d'efficacité son groove accrocheur et hypnotique, samplée une multitude fois elle continue d'inspirer et d’exciter l'imagination des producteurs.
Le titre emblématique, remasterisé pour l'occasion, est accompagné de sa démo originale datant de 1981, "Raw Movements", ainsi que de 3 versions alternatives ("Movement I (Winning)", "Movement II (Reconstruction)" et "Movement III (Completion)"). Il est présenté par BBE dans un luxueux écrin au format double vinyle baptisé Raw Movements/Rude Movements, alignant également 8 compositions plus rares mais tout aussi magiques du duo anglais, nous retiendrons d'ailleurs l'excellent "I'm Going To Lie Down", le sensuel "Love Train II" ou encore l’envoûtant "Coral Reef".




Alfa Mist - Antiphon

Alfa Mist - Antiphon

Le jeune producteur londonien Alfa Sekitoleko alias Alfa Mist, pianiste, rappeur et beatmaker autodidacte de génie, élevé au son des emblématiques J Dilla et Madlib, mais également passionné par Miles Davis et Hans Zimmer, publiait le 03 Mars 2017 son mélancolique et retentissant Antiphon, un recueil de 8 compositions éblouissantes combinant délicieusement harmonies jazz, rythmiques hip-hop et profondeur soul. Souvent comparé, et à juste titre, à l'immense Robert Glasper, lui qui fit ses armes dans le grime avant de s'imposer comme l'un des artistes les plus prometteurs de la nouvelle scène jazz anglaise, a su cultiver des sonorités post-jazz virales, introspectives, inventives et cosmopolites. L'EP autoproduit a fait mouche dès sa sortie sur Bandcamp, avec des millions de vues sur Youtube. Accessible de par son groove urbain, raffiné de par ses thèmes vibrants et son écriture touchanteAntiphon est également porté par la grâce d'une formation virtuose, où se côtoient une pléiade de musiciens tous plus talentueux les uns que les autres et pour la plupart complices depuis l'université. S'illustrent ainsi aux côtés d'Alfa, la remarquable chanteuse et bassiste Kaya Thomas-Dyke, le trompettiste magicien John Woodham, le batteur au touché redoutable Jamie Houghton, l'excellent guitariste Jamie Leeming ou encore son pote à la voix de velours Jordan Rakei (avec qui il forme le quartet Are We Live en compagnie de Tom Misch et Barney Artist)...
Ce disque entêtant, habité de rythmiques asymétriques, d'accords décalés et d'ambiances hypnotiques, mérite une attention toute particulière!