vendredi 23 octobre 2020

Diego Imbert, Alain Jean-Marie - Interplay * The Music Of Bill Evans (Trebim Music/L'Autre Distribution)

Diego Imbert, Alain Jean-Marie - Interplay * The Music Of Bill Evans (Trebim Music/L'Autre Distribution)

Rien que la couverture du disque en impose! Réunir deux piliers du jazz hexagonal dont une véritable légende vivante, pour interpréter le répertoire d'une icône absolue, celui de Bill Evans, ça a forcément de l'allure!

Diego Imbert, poids lourd de la contrebasse qui s'est illustré auprès des plus grands, d'Archie Shepp à Didier Lockwood en passant par André Céccarelli, Sylvain Luc ou Richard Galliano, forme avec le maître guadeloupéen Alain Jean-Marie, un duo d'exception. S'étant déjà croisés à de multiples reprises, les deux musiciens ont décidés de reprendre la formule que Bill Evans avait choisi de mener dans les années 70 avec Eddie Gomez, celle du délicat tandem piano/contrebasse où il avait su développer une approche du voicing (choix des notes pour les accords) libérant de l'espace pour mettre en avant le jeu de basse du contrebassiste. Un pari assez risqué, mais un défi relevé haut la main par les deux cadors qui se sont accordés à merveille, s'attachant à revisiter à leur manière des thèmes incontournables. Ainsi, les intemporels "Nardis" et "Blue In Green" ou encore le joyeux "Peri's Scope" résonnent dans un interplay harmonieux où l'écoute de l'autre est à son paroxysme. 

Le subtil et poignant "We Will Meet Again",  joué en solo par le contrebassiste - à l'initiative du projet - clôt un album d'une grande élégance et que tous apprécieront sans effort... C'est tout l'art du plus grand mélodiste de jazz, de rendre sensibles et émouvantes des subtilités rythmiques complexes.

Un cadre intimiste, une complicité sans faille et une musique éblouissante... Recette gagnante!




Marc Buronfosse Aegn - Aegean Nights (Arts Culture Europe/Inouïe Distribution)

Marc Buronfosse Aegn - Aegean Nights (Arts Culture Europe/Inouïe Distribution)

 Une fois encore à la tête de son projet Aegn, le contrebassiste Marc Buronfosse nous offre Aegean Nights, un opus aux atmosphères plus électriques que jamais. Troquant pour l'occasion son instrument de prédilection pour une Fender Bass VI, le musicien et pédagogue au CV plus que respectable s'entoure à nouveau de son fidèle acolyte Arnaud Biscay (batterie/percussions) et convie l'excellent Maxime Hoarau (claviers/vibraphone, FXs) pour succéder à Stéphane Tsapis. Le trio embarque dans son périple des invités de cœur, qui apporte avec eux des touches de couleurs qui donnent à l'ouvrage une sonorité particulière. On y croise le poète Jean-Philippe Carlot ("Aegean Night"), le trompettiste Andreas Polyzogopoulos ("Monastiri's Night"), le saxophoniste Adrien Soleiman ("Naoussa's Night") et le flutiste Rishab Prasanna ("Oia's Night"). Ensemble, ils interprètent 8 compositions originales, enregistrées au Studio Delta à Paris et mixées à Paros, île emblématique des Cyclades où Marc œuvre depuis 2011 en tant que directeur artistique du Jazz In Paros Festival et du Mediterranean Artists Masters. 

Baptisé Aegn en hommage à la mer Égée, la formation - alors en quintet - publiait son premier album au titre éponyme en 2016, un disque sombre et profond habité de textures hypnotiques, de boucles troublantes, d'échos et de réverbérations fantomatiques. Plus personnel et moins improvisé que son prédécesseur, Aegean Nights est encore davantage ouvert sur l'électro. Si des climats chill aux textures immersives ("Apollolia's Night") se développent assez largement, l'ambiance générale du disque semble tout de même s'orienter vers un son rock progressif ("Kastro's Night") voire psychédélique ("Thea's Night"). Cette fusion jazz/rock est la transcription en musique des ambiances nocturnes et estivales de l'archipel situé dans le bassin méditerranéen, un lieu devenu une véritable source d'inspiration et de création pour l'artiste.




mercredi 21 octobre 2020

Camille Thouvenot Mettà Trio - Crésistance (Inouïe Distribution)

Camille Thouvenot Mettà Trio - Crésistance (Inouïe Distribution)

 Le pianiste originaire du sud de la France Camille Thouvenot, publiera le 06 Novembre prochain son premier album personnel baptisé Crésistance. C'est au Mikrokosm Recording Studios de Lyon, entre Juin et Octobre 2019, qu'accompagné du contrebassiste Christophe Lincontang et du batteur Andy Barron, il a enregistré 15 pistes intenses, ponctuées de field recordings et de notes électro-acoustiques orchestrées par sa complice Audrey Podrini, violoncelliste et réalisatrice qui signe également 3 titres. 

Le Mettà Trio (terme sanskrit signifiant amour bienveillant) raconte "une histoire imaginée dès 2017, dans laquelle il nous parle d’amour, de bienveillance, d’inspiration, d’émotions, de créations et résistances". L'opus se veut être un hommage, une célébration de l'héritage légué par des musiciens d'exception qui ont contribué à façonner le répertoire de l'artiste à peine trentenaire. Si les monstres sacrés de la note bleue tels que Miles Davis, Bill Evans, John Coltrane, Duke Ellington, Ahmad Jamal et Herbie Hancock sont mis à l'honneur, les piliers d'une scène jazz plus actuelle sont également évoqués dans la génèse du disque: Gérald Clayton, The Bad Plus, Brad Meldhau, Esbjorn Svensson, Wynton Marsalis ou encore Tigran Hamasyan. 

A travers les 6 compositions originales dédicacées à des êtres chers, les 6 réappropriations de standards incontournables et les 3 thèmes offerts par sa bien-aimée, Camille nous donne un aperçu de sa large palette musicale, marquée par un jeu véloce, musclé et inventif, une écriture inspirée et un art singulier de l'arrangement. Jazz, musique contemporaine et tradition classique s'entremêlent avec intelligence et vigueur dans un interplay sans faille, où groove et swing sont déconstruits, découpés, décortiqués puis remodelés à son goût.



lundi 19 octobre 2020

Aldo Romano - Reborn (Le Triton/L'Autre Distribution)

Aldo Romano - Reborn (Le Triton/L'Autre Distribution)

 Allez, essayons de prendre un peu de hauteur, tentons d'échapper - au moins le temps d'un disque - à cette dure réalité, celle qui nous rattrape inexorablement et nous assène de terribles coups! Je pense bien sûr à l'attentat qui a visé un enseignant ce vendredi 16 Octobre à Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines. Un acte fou d'une extrême violence, motivé par la haine, l'intolérance et l'ignorance d'un idiot à l'esprit étroit, gangréné par un courant de pensée nocif, voulant porter atteinte à l'une de nos libertés fondamentales, celle de pouvoir s'exprimer librement.

Et c'est bien de liberté dont il est question ici, avec ce sublime Reborn d'Aldo Romano. Un projet qui a vu le jour en Mai 2019 grâce à Le Triton, label qui a donné carte blanche au batteur italien pour une série de concerts intimistes, qui furent le théâtre de retrouvailles émouvantes avec quelques uns des artistes emblématiques ayant jalonné son exceptionnel parcours de jazzman engagé

Ces instants magiques, enregistrés en live les 4, 11, 17 et 25 Mai 2019 sur la scène du Triton en Seine-Saint-Denis, sont gravés dans le marbre grâce à la prise de son de Jacques Vivante. 10 titres vibrants et débordant d'émotions, ont été retenus pour figurer sur cet album envoutant. Parmi eux, y sont alignés - outre trois reprises (dont une de Franck Zappa "Twenty Small Cigars") - six thèmes composés par Aldo lui-même, l'inoubliable "Annobòn" bien sûr, mais également les intemporels "Pietonville" et "Dreams And Waters", des titres immersifs où un équilibre subtile entre rythme et mélodie fait jaillir une beauté fragile. 

Le musicien autodidacte - et chanteur à ses heures - s'est entouré pour l'occasion d'amis fidèles et souvent complices depuis plusieurs décennies. S'y croisent pour notre plus grand bonheur, le claviériste Jasper Van't Hof et le pianiste Baptiste Trotignon, les trompettistes Enrico Rava et Yoann Loustalot, le tromboniste Glenn Ferris, les contrebassistes Michel Benita, Daryll Hall et Henri Texier, le clarinettiste Mauro Negri et la saxophoniste Géraldine Laurent... 

Le casting est prestigieux, et il fallait bien la présence de ces illustres compagnons de route pour célébrer dignement une carrière musicale impressionnante, dont les années n'ont fait qu'élargir "une palette de dynamiques et de couleurs mises successivement au service du free, de la fusion puis du jazz au sens le plus large du terme" (Vincent Cotro).




vendredi 16 octobre 2020

Dominique Fillon Augmented Trio - Awaiting Ship (Klarthe Records/Pias)

Dominique Fillon Augmented Trio (Klarthe Records/Pias)

Le pianiste Dominique Fillon publiait le 02 Octobre dernier son cinquième opus baptisé Awaiting Ship, un recueil de 12 compositions envoutantes qu'il a enregistré avec le batteur new-yorkais Dan Schnelle et le contrebassiste australien Alex Boneham. C'est dans un club de jazz à Los Angeles qu'il rencontre ses deux acolytes, un véritable coup de cœur qui donnera naissance à un trio inspiré, que Dominique voulu rapidement élargir. Afin d'ouvrir sa musique à davantage de sonorités et de colorer plus largement ses thèmes où il suggère des envies d'ailleurs, il a convier le trompettiste/bugliste parisien Sylvain Gontard, ainsi qu'un quatuor à cordes spécialement créé pour l'occasion par son épouse, la violoniste Akemi Fillon. Cette dernière y est accompagnée de Miwa Rosso, Yoko Levy-Kobayashi et Camille Borsarello

Dès l'ouverture de l'album avec le titre "Heritage", le ton est donné et l'invitation au voyage est lancée, la mélodie accrocheuse et familière séduit d'emblée et le swing soutenu qu'élaborent nos deux jeunes loups impose le respect. S'enchainent ainsi des titres à l'énergie fédératrice qui nous font vibrer sur des cadences hypnotiques comme le très latin "Patakumpa" (pépite absolue de l'album) ou l'entraînant "Bike The Farm". 

L'auditeur appréciera aussi les pièces aux ambiances plus immersives et apaisantes, à l'instar de la sublime "Awaiting Ship" ou des ballades gorgées de tendresse ("Ballade Pour Sylvain") et de soul ("Tears for Trees"). 

Blues, Rhythm'n'blues et gospel ("Bring Sun On My Rainy Day"), musique classique et romance "O Ma", saveurs new-orleans ("Five In My Pocket")accents caribéens et brésiliens ("Au Fil et à Mesure") s'entremêlent dans un écrin jazz débordant de douceur, de poésie et de joie de vivre...

Ce très beau Awaiting Ship se termine en beauté avec le mélancolique et nostalgique "Saying Goodbye To The Old World", morceau qui faillit donner son nom à l'ouvrage et qui vient clore un délicieux moment de partage et d'évasion.





mercredi 14 octobre 2020

Flem - Nomades

Flem - Nomades 

 Le rappeur français originaire de la région parisienne Flem nous revenait le 18 Septembre dernier avec Nomades, nouvel opus engagé et militant, composé et arrangé par le chantre malien du blues africain, Vieux Farka Touré. A travers les 6 titres de son recueil produit entre Bamako et Paris, où se mêlent les sonorités mandingues ("Mali") aux textes hip-hop ("Nomades") et le reggae ("Conscience") à la musique assouf ("Le Bonheur c'est les Autres"), Flem semble s'inscrire dans la lignée des incontournables  slammeurs hexagonaux Oxmo Puccino et Abd Al Malik. Egalement inspiré par les icônes absolus de la chanson française tels que Brel ou Brassens, il nourrit depuis son adolescence une passion pour le Mali, qui s'est matérialisée en 2009 à la suite d'une rencontre décisive avec deux artistes d'exception: Vieux Farka Touré devenu son frère de son et que les médias américains décrivent comme Le Hendrix du Sahara, ainsi que la harpiste Katell Boisneau, œuvrant dans Nomades aux côtés des claviéristes Matthias Mimoun et Dave Remy, du bassiste Valess Assouan, du percussionniste Mamadou Koné et des chanteu(ses)rs Amy Dsya, Ras Laji et Magou Samb.




mardi 13 octobre 2020

Charlier/Sourisse Multiquarium Big Band - Remembering Jaco (Naïve/Believe)

Charlier/Sourisse Multiquarium Big Band - Remembering Jaco (Naïve/Believe) 


Bireli Lagrène, entouré par l'excellent Multiquarium Big Band des deux complices André Charlier (batterie) et Benoît Sourisse (piano/orgue Hammond), troque ses guitares pour une basse électrique fretless et s'invite sur des titres emblématiques qui ont jalonné la carrière malheureusement trop courte de l'immense Jaco Pastorius, prodige du groove tragiquement disparu il y a 30 ans. Soliste virtuose, talent que Bireli partage avec lui - pilier du jazz-rock qui a contribué à inspirer toute une génération de musiciens, que ce soit au sein du fameux Weather Report, avec Pat Matheny ou auprès de Joni Mitchell, Jaco demeure une référence absolue, un artiste visionnaire qui a redéfinie le rôle de la basse et développé une approche nouvelle de l'instrument, explorant toutes ses ressources, tant rythmiques que mélodiques et harmoniques.

Remembering Jaco est donc un disque hommage, et quel hommage! Le guitariste alsacien qui a enregistré Heavy'n Jazz et participé à deux tournées européennes en 1986 avec le bassiste américain donne une ampleur encore inégalée à des compositions devenues des standards du jazz contemporain comme "Palladium", "Three Views of a Secret" ou "Teen Town". En effet, avec ce formidable big band piloté par Charlier/Sourisse et qui rassemble la crème de la scène jazz hexagonale (Pierre Drevet, Erick Poirier, Stéphane Chausse, Lucas St-Criq et bien d'autres), Bireli a brillamment su restituer la fougue, le génie ainsi que le sens inné du rythme et de la mélodie qui animaient jadis le bass-hero indomptable. Faisant sonner sa basse comme son mentor, Lagrène a enfin trouvé une manière d'exprimer en public une passion qu'il nourrit en secret depuis toujours... 

Redoutable!




lundi 12 octobre 2020

Mr Scruff - DJ-Kicks- Mr. Scruff (!K7)

Mr Scruff - DJ-Kicks- Mr. Scruff (!K7)

 Le DJ anglais Mr Scruff, égérie du label Ninja Tune depuis la parution de son fameux Keep It Unreal en 1999 et le succès planétaire du titre "Get A Move On", revient sur le prestigieux label allemand !K7 nous livrer un mix particulièrement élégant et éclectique, réalisé dans le cadre de la célèbre série DJ-Kicks. Andrew Carthy, de son vrai nom, rejoint ainsi l'impressionnante liste d'artistes s'étant prêtés au jeu depuis la création du concept en 1995. Carl Craig, Kruder und Dorfmeister, DJ Cam, Thievery Corporation , Kid Loco, Henrik Schwarz, Booka Shade, Maceo Plex ou plus récemment Kamaal Williams se sont en effet succédés à la programmation et aux platines, imposant leur statut - plus ou moins avéré - de turntablist et de producteur, mais surtout de crate digger.

 Remarqué pour ses longs sets ainsi que pour les dessins animés qu'il réalisait lui-même et qu'il projetait durant ses prestations, le jeune Mr Scruff s'est rapidement fait un nom à la fin des années 90, déclinant son mélange habile et original de sonorités hip hop, de jazz et de house jusqu'à ce que la mode change et que l'intérêt du public envers lui ne faiblisse. 

Cependant, comme les vétérans ont le vent en poupe ces derniers temps, voici que notre selector préféré refait surface (sa dernière parution Friendly Bacteria datait de 2014). La sélection qu'il nous propose est, comme on s'y attendait, surprenante et très variées, passant avec une fluidité déconcertante du ragga pionnier de Tiger au jazz afro-cubain de Snowboy And The Latin Section ou à l'électro-swing de Natural Self, de la sublime néo-soul d'Andreya Triana au funk do brasil d'Emiliano Santiago ou de la samba intemporelle de Rosa Maria... On notera également la bass music déjantée du producteur britannique Dobie, la house hypnotique du berlinois Max Graef, le broken beat de Seiji, l'ambiance caribéenne de l'ensemble Drymbago ou encore l'afro groove du maître Tony Allen (RIP).




mercredi 7 octobre 2020

Benjamin Faugloire Project - L (Half-Rest/Jazz Family)

Benjamin Faugloire Project - L (Half-Rest/Jazz Family)

S'étant rencontrés lors de leurs études musicales au Centre des Musiques Didier Lockwood, les trois marseillais Benjamin Faugloire au piano, Denis Franculian à la contrebasse et Jérome Mouriez à la batterie, forment depuis 2006 le B.F.P, trio parisien qui interprète un jazz décomplexé, véritablement envoutant. L'écriture du pianiste évoque aussi bien les influences rock et trip-hop des emblématiques Radiohead et Portishead, que celles purement jazz des immenses Michel Petrucciani et Bill Evans. 

Le 16 Octobre prochain, Benjamin Faugloire Project publiera via Half-Rest et Jazz Family son vibrant L, 4ième opus alignant 8 compositions immersives, gorgées d'émotions et de rebondissements, où chacun des musiciens occupe un place centrale. Enregistré au Studio La Buissonne par Gérard de Haro, ses mélodies entêtantes aux atours pop y sont accrocheuses, elles sont portées par un esprit rock énergique et une virtuosité technique sans esbrouffe. Les lignes de basse solides, rassurantes et enracinées élaborent, avec les motifs rythmiques complexes et maîtrisés du batteur, un groove hypnotique, propice aux envolées harmoniques souples et délicates du pianiste. À la manière d'EST, Mammal Hands, Alfa Mist ou encore GoGo Penguin, le trio nous emmène loin et bouscule les conventions d'un jazz qui a encore trop souvent tendance à exclure !




Le Deal - Jazz Traficantes (Favorite Recordings/The Pusher Distribution)

Le Deal - Jazz Traficantes (Favorite Recordings/The Pusher Distribution)

 Les cadors de la scène jazz hexagonale, Yoann Loustalot au bugle, Théo Girard à la contrebasse et Malick Koly à la batterie, rassemblés autour de l'emblématique pianiste et claviériste Florian Pellissier, nous présentent Jazz Traficantes, un projet réalisé à Englewood Cliffs (New Jersey) dans le mythique Van Gelder Recording Studio, où les géants Art Blakey, Donald Byrd, Stanley Turrentine, Lee Morgan, John Coltrane et bien d'autres, enregistraient pour Blue Note, Verve et CTI quelques-uns de leurs chefs-d'œuvre absolus . 

 Avec ses 7 compositions originales écrites sur le pouce la veille d'être mises en boîte, le disque aligne brillamment de longues plages nocturnes, d'où semble s'échapper la nostalgie d'un âge d'or du hard bop ("Custom Agents" ou "Noche en la Carcel"). Il nous offre également les rythmiques soutenues de thèmes à l'intensité palpable, comme le titre éponyme "Jazz Traficantes" ou la première partie d'un triptyque de 19 mn, "Mexican Junkaloo Part.1"

 Le Deal - nom que la formation s'est choisie - nous livre ainsi un son d'une rare finesse et plein de vie, reliant la chaleur analogique du jazz new yorkais gravé dans les années 60, à la profondeur mélodique d'un quartet contemporain hors pair, maniant comme personne les timbres, les textures, les tessitures et les harmonies.

 Qui d'autre que Maureen Sikler, fidèle assistante de l'éminent ingé-son Rudy Van Gelder, aurait pu restituer toute l'ampleur du jeu nuancé et terriblement accrocheur de nos 4 larrons ?


vendredi 2 octobre 2020

Yves Rousseau Septet - Fragments (Yolk Music/L'Autre Distribution)

Yves Rousseau Septet - Fragments (Yolk Music/L'Autre Distribution)

C'est sur l'excellent Yolk Records que le contrebassiste tourmanais Yves Rousseau - à la tête d'un septet intergénérationnel formé il y a un an - publiait le 18 Septembre dernier Fragments, recueil de 8 compositions originales aux sonorités jazz fusion, librement inspirées par l'énergie et l'inventivité débordante des grands piliers du rock progressif des années 70, à savoir King Crimson, Pink Floyd, Soft Machine, Emerson Lake and Palmer ou encore Genesis. 

Dans ce nouvel opus enregistré en Mars 2020 dans les studios Midilive de Villetaneuse en région parisienne, où flirtent le psychédélisme britannique, la musique de chambre et le jazz, le compositeur s'est entouré d'un casting de haut vol. S'y côtoient en effet la saxophoniste Géraldine Laurent, le claviériste Étienne Manchon, le guitariste Csaba Palotaï, le tromboniste Jean-Louis Pommier, le clarinettiste basse Thomas Savy et le batteur Vincent Tortiller

Yves Rousseau évoque dans ses Fragments l'influence de ces formations anglaises qui, comme les Zappa et Hendrix aux US, ont bouleversé l’histoire de la musique, marquant indélébilement l'imaginaire du lycéen qu'il était à l'époque... 




jeudi 1 octobre 2020

Zaïko Langa-Langa - Sève (Prozal/Quart de Lune)

Zaïko Langa-Langa - Sève (Prozal/Quart de Lune)


Né sous l'impulsion de l'immense Papa Wemba (RIP) il y a 50 ans, l'incontournable Zaïko Langa-Langa, véritable fer de lance de la rumba congolaise qui connu un succès retentissant dès le début des années 70, revenait dans les bacs vendredi 25 Septembre dernier avec Séve. Ce double album, alignant quatorze titres aux sonorités festives et fédératrices, mêle les rythmes hypnotiques d'une soukous enflammée et de ses guitares survitaminées à la cavasha, cadence syncopée caractérisée par des motifs de caisse claire singuliers si addictifs. Pilotée par l'un de ses fondateurs, le charismatique Jossart N'yoka Longo, la formation n'a rien perdu de son peps d'antan, la tournée européenne prévue en 2021 pourra en attester!



jeudi 24 septembre 2020

Gaël Rouilhac - Waterworks (Laborie Jazz)

Gaël Rouilhac - Waterworks (Laborie Jazz)

Le guitariste limousin Gaël Rouilhac nous présente via Laborie Jazz son premier opus intitulé Waterworks, recueil captivant et singulier alignant 10 compositions originales qu'il a enregistré fin 2019 avec son trio créé 6 ans plus tôt. Composée de la violoniste lyonnaise Caroline Bugala - élève de Didier Lockwood - et de l'accordéoniste italien Roberto Gervasi, la formation nous invite à entrer dans un univers musical empreint de nostalgie et de réminiscences d'une France des années 30, où un jazz aux accents manouches converse avec la valse musette, le tango et la musique classique... Ces sonorités acoustiques et intemporelles, gorgées d'une douce mélancolie, sont portées par des arrangements inspirés et immersifs que de subtiles mélodies traversent tendrement et généreusement. 

C'est beau!

jeudi 17 septembre 2020

David Linx - Skin In The Game (Cristal Records)

 David Linx - Skin In The Game (Cristal Records)

Le belge David Linx, ancien batteur devenu l'un des crooners les plus emblématiques de la scène jazz européenne, publie ce 18 Septembre 2020 l'élégant et envoûtant Skin In The Game, son dernier opus en date, où il a choisi de s'entourer d'un casting éblouissant. S'y côtoient en effet les prodigieux Grégory Privat au piano, Arnaud Dolmen à la batterie et Chris Jennings à la contrebasse, ainsi que deux invités de marque, le guitariste Manu Codjia et le poète américain Marlon Moore, qui s'illustre en spoken word dans les vibrants "Skin In The Game" et "Night Wind". On notera d'ailleurs le clin d’œil touchant adressé par David à son mentor James Baldwin, avec qui il enregistrait en 1987 A Lover's Question, disque sur lequel l'auteur de la nouvelle Sonny's Blues et du roman Go Tell It on the Mountain récitait ses propres poèmes.

Alignant 11 compositions originales interprétées exclusivement en anglais, le chanteur au CV plus qu'impressionnant célèbre ici les 40 ans d'une carrière bien remplie, ponctuée de rencontres inoubliables, d'une trentaine d'albums et d'innombrables collaborations. De subtiles ballades habitées par le touché tendre et précieux de Privat ("Changed In Every Way", "Prophet Birds" ou "To The End Of An Idea") s’enchaînent avec des morceaux plus énergiques ("Azadi""Walkaway Dreams" et "Troublemakers"), emmenés par une section rythmique redoutable.

Sous l'influence de Betty Carter - la plus musicienne des chanteuses de jazz - et de Mark Murphy, Linx a développé une approche singulière du chant avec une large tessiture et une aisance rythmique impressionnante. Capable d’improviser comme un instrumentiste, il cultive dans son jazz la flamme du gospel, le mouvement du swing et l’esprit du blues...

Indispensable ! 



lundi 14 septembre 2020

Eric Séva - Mother Of Pearl (Les Z'arts de Garonne/L'Autre Distribution)

Eric Séva - Mother Of Pearl (Les Z'arts de Garonne/L'Autre Distribution)

Eric Séva nous revient avec le vibrant Mother Of Pearl, projet jazz dirigé par Sébastien Danchin, que le saxophoniste a enregistré en Mai 2019 au Studio de la Buissonne. Entouré de ses remarquables musiciens, il nous propose un recueil émouvant de 10 compositions originales, agrémenté d'un "Summit, Close Your Eyes and Listen" revisité, thème intemporel et hypnotique légué par l'immense Astor Piazzola. Ce titre est extrait du fameux Summit, que le bandonéoniste argentin a écrit avec Gerry Mulligan en 1974, album qui fut ici, l'une des inspirations majeures du compositeur parisien. 

La formation que ce nomade sonore à la boulimie créative a réuni autour de lui, rassemble l'immense accordéoniste Daniel Mille, ainsi que les excellents Alfio Origlio au piano et au fender rhodes, Christophe Wallemme à la contrebasse et Zaza Desiderio à la batterie. Un casting renversant digne de ce répertoire à la richesse mélodique et harmonique rare, où se mêlent un tas d'influences empruntes de folklores et de musiques savantes. Cet habile métissage est le fruit d'une conversation riche, passionnée et pleine de complicité construite entre les saxophones d'Eric et l’accordéon bouleversant de Daniel... Une réussite!








vendredi 4 septembre 2020

Martin Joey Dine - Both At Once

 Martin Joey Dine - Both At Once 

Le pianiste français né en 1992 à Montmorency publiera le 08 Octobre prochain son nouvel opus intitulé Both At Once. Épaulé par 7 musiciens internationaux dont la chanteuse originaire de Taïwan Yenting Lo, Martin Joey Dine nous offre un recueil de 14 titres enregistrés en Hollande en Avril 2019, dont 13 compositions originales et un arrangement du célèbre standard "All The Thing You Are"

Divisé en deux parties bien distinctes, le disque aligne dans un premier temps 8 pistes jazz au sonorités modernes, très marquées par la nouvelle scène new-yorkaise, Martin, qui partit étudier en 2018 au sein de la prestigieuse Temple University de Philadelphie, y oeuvre en sextet, accompagné par le contrebassiste suisse Pierre Balda, le batteur finlandais Roope Kantonen, la flûtiste tourangelle Léa Ciechelski, le saxophoniste ténor espagnol Lucas Martinez et le saxophoniste alto portugais José Soares. Les influences du quintet de Miles Davis et de la musique de Ben Wendel y ont été déterminantes pour l'artiste.

En face B, Both At Once évoque un autre aspect de la sensibilité musicale du compositeur, lauréat en 2013 du concours international de piano jazz Piano Forté. En effet, s’enchaînent 6 chansons d'amour tendres et dépouillées, jouées en duo piano/voix avec la diva de Kaohsiung, tout fraîchement diplômée du Conservatoire d'Amsterdam. Décrites par l'auteur lui-même comme des histoires courtes inspirées par des personnes et des lieux qui l'ont profondément touché ("Clara""North Broad Street",...), elles sont empreintes de l'héritage incontournable du mythique Michel Legrand, une figure tutélaire pour le pianiste.


mardi 25 août 2020

Simon Moullier - Spirit Song

Simon Moullier - Spirit Song 

Vibraphoniste, producteur, compositeur et chef d'orchestre diplômé du Berklee College of Music (Boston) et du Thelonious Monk Institute (Los Angeles), Simon Moullier nous offre un premier opus magistral et envoûtant, baptisé Spirit Song. Installé à Brooklyn, le parisien a parcouru bien du chemin depuis ses classes de percussions et de batterie au Conservatoire. S'étant illustré sur scène auprès de deux de ses mentors, Herbie Hancock et Wayne Shorter, il s'est aussi fait remarquer aux côtés d'autres personnalités incontournables de la planète jazz telles que John Patitucci, Danilo Perez, Miguel Zenon, Gerald Clayton ou encore Esperanza Spalding. 

Accompagné de ses complices Luca Alemanno à la basse et Jongkuk Kim à la batterie, Simon complète ici son jeune trio d'un casting d'instrumentistes époustouflants, s'y croisent en effet les pianistes Simon Chivallon (Pierre Marcus, Gustave Reichert,...) et Isaac Wilson, mais aussi deux des plus grands saxophonistes issus de la Grosse Pomme, Dayna Stephens et Morgan Guerin

Alignant 8 compositions inédites et une reprise du standard "I'll Remeber April" (immortalisé entre autre par Charlie Parker et Frank Sinatra), Spirit Song est la synthèse de 3 années de voyages et de rencontres, de couleurs et de découvertes musicales. S'en dégage une profonde admiration pour la musique noire américaine, empreinte d'une Afrique omniprésente bien sûr, mais aussi enrichie par ce bouillonnement créatif propre à une scène new-yorkaise dynamique et débordante d'énergie.

En écoutant ce projet et ses sonorités urbaines aux mélodies obsédantes, il nous revient à l'esprit l'excellent Urbanus de Stefon Harris, un autre virtuose du vibraphone !


vendredi 21 août 2020

Elina Jones & The Fireflies - Where We Go EP (Stardust ACP)

Elina Jones & The Fireflies - Where We Go EP (Stardust ACP)

La jeune et prometteuse Elina Jones impose, dans un premier EP explosif  et accrocheur intitulé Where We Go, une voix soul aux déflagrations funk, s'insurgeant avec conviction contre "la sur-consommation, l’égoïsme et la lenteur face l'urgence climatique". Entourée de The Fireflies - composé de ses complices lyonnais Thibault Le Guérinel à la guitare, Sabri Belaïd à la batterie et Théo Boero à la basse - la diva  s'inscrit dans la lignée des prêtresses du groove telles que Martha High, Vicky AndersonSharon Jones ou Alicia Keys...

À suivre de près!







jeudi 13 août 2020

Ferruccio Spinetti, Giovanni Ceccarelli - More Morricone (Bonsaï Music/L'Autre Distribution/Idol)

Ferruccio Spinetti, Giovanni Ceccarelli - More Morricone (Bonsaï Music/L'Autre Distribution/Idol)

C'est avec une immense tendresse et une profonde admiration pour le compositeur Ennio Morricone, que les deux musiciens italiens Ferruccio Spinetti (basse) et Giovanni Ceccarelli (claviers) nous adressent via Bonsai Music, leur envoûtant More Morricone, un hommage vibrant et intimiste célébrant le répertoire d'un monstre sacré de la musique de film, disparu à Rome il y a peu. Rejoints sur 5 titres par la chanteuse belge à la voix cristalline Chrystel Wautier, les deux complices revisitent de façon singulière ces mélodies intemporelles qui ont imprégnées de leur beauté des œuvres incontournables du cinéma et de la télévision, telles qu'Il était une fois la révolution de Sergio LeoneNuovo Cinema Paradiso de Giuseppe Tornatore, Attache-Moi de Pedro Almodovar ou encore la série La Mafia, créée par Sergio Silva

Ferruccio s'était déjà fait remarqué par le passé avec son excellent projet Musica Nuda, qu'il fondait au début des années 2000 avec la diva Petra Magoni. Il s'évertuait alors à déshabiller sensuellement de grands standards musicaux empruntés à la pop, à la variété française ou italienne ("Ne Me Quitte Pas", "Roxanne", Eleanor Rigby", "Ain't No Sunshine", "La Vie En Rose"...) pour n'en retenir que l'essentiel, la substantifique moelle. C'est dans cette même veine qu'avec son acolyte Giovanni - qu'il côtoie depuis plus d'une vingtaine d’années - il élabore un disque émouvant à l'élégance rare et où les thèmes, souvent entendus sous leur forme orchestrale, sont ici dépouillés et sublimés. Jazz, musique classique et chanson s'entremêlent ainsi pour le meilleur... Sortie prévue le 18 Septembre prochain.

Une merveille!



dimanche 9 août 2020

Raphaël Pannier Quartet - Faune (French Paradox/L'Autre Distribution)

Raphaël Pannier Quartet - Faune (French Paradox/L'Autre Distribution)

Le 21 Août prochain, le batteur français installé aux Etats-Unis Raphaël Pannier nous présentera sur le label de Julien Daïan, French Paradox, son premier opus baptisé Faune. Épaulé par le saxophoniste Miguel Zenon - œuvrant également à la direction musicale du disque - il nous livre un recueil de 12 titres vibrants dont 7 compositions originales et 5 reprises empruntées à quelques icônes du jazz (Ornette Coleman, Miles Davis, Hamilton de Holanda) et de la musique classique contemporaine (Olivier Messiaen, Maurice Ravel). Avec son quartet de haut vol, le musicien trentenaire parvient à concilier, avec une aisance déconcertante et une élégance rare, l'âge d'or du jazz d'outre-atlantique, l’impressionnisme et le modernisme des piliers de la grande musique européenne du XX° siècle (Debussy en tête). Accompagné par les pianistes Aaron Goldberg (Joshua Redman, Wynton Marsalis, Freddie Hubbard, Mark Turne ou encore Madeleine Peyroux) et Giorgi Mikadze (virtuose géorgien basé à New-York ici présent sur 3 morceaux), il est aussi soutenu par l'excellent contrebassiste François Moutin, co-fondateur avec son frère jumeaux Louis, des fameux Moutin Réunion Quartet et Moutin Factory Quintet. Pour un premier essai, le batteur esthète signe une oeuvre raffinée et créative, gorgée d'émotions et de réminiscences.


jeudi 16 juillet 2020

OVEOUS Hyper Soul - Heart EP (BBE Records)

OVEOUS Hyper Soul - Heart EP (BBE Records)

Le producteur new-yorkais aux multiples facettes OVEOUS nous revient avec Heart, second effort d'une série de trois EPs publiés sur l'excellent label BBE Records. Succédant à Fire, ce nouveau recueil de 3 pépites deep house aligne des sonorités soulful au groove entêtant, il nous est soigneusement servi par des guests prestigieux aux talents indiscutables. S'y côtoient le chanteur, producteur et auteur texan Seven Davis Jr., chantre de la scène soul futuriste, l'artiste multi-instrumentiste basé à Melbourne, Julian Steel et le beatmaker future funk Amin Payne alias Teymori... Que du beau monde en somme, nous livrant un cocktail de vibrations électroniques positives et immersives, empreintes d'une énergie fédératrice aux colorations funk, disco et soul.

vendredi 10 juillet 2020

Sidi Bemol - Chouf! (RFI Talent/L'Autre Distribution)

Sidi Bemol - Chouf! (RFI Talent/L'Autre Distribution)

Le musicien et caricaturiste algérien Hocine Boukella alias Sidi Bemol nous revient avec Chouf !, son dixième opus aux sonorités rock, résolument teinté d'un blues engagé et authentique. Alignant 11 titres surpuissants dominés par un son de guitare électrique brute et dépouillé, ainsi que 2 ballades émouvantes, le disque est soutenu par un casting de musiciens bodybuildés, qui a enregistré en live aux studios Real World en Angleterre, sous la direction de l'incontournable Justin Adams. Le frère bassiste du leader, Youcef Boukella - par ailleurs fondateur avec Aziz Sahmaoui de l'Orchestre National de Barbès - est épaulé à la section rythmique par son complice le batteur Maamoun Dehane. Un autre acolyte de la première heure figure également au sein du groupe, il s'agit du guitariste Abdenour Djemaï qui, avec Hakim Hamadouche au mandoluth (partenaire de longue date de Rachid Taha) complète une formation en ordre de combat, qui nous délivre une musique décapante et engagée, bourrée d'énergie et d'optimisme.


jeudi 9 juillet 2020

Aurus - Aurus EP (Safiko Records)

Aurus - Aurus EP (Safiko Records)


C'est un premier EP engagé, puissant et rondement ficelé que nous présente le chanteur réunionnais Bastien Picot alias Aurus, qui a notamment œuvré en tant que choriste pour Stevie Wonder, Fred Wesley, Charles Aznavour ou encore Yael Naïm. Fondateur du groupe electro glam parisien 3somesisters, le musicien se lance enfin en solo avec un recueil de 4 compositions captivantes, illustrant l'étendue de ses talents de producteur, l'influence du Maloya et des musiques actuelles.
Si dans "Momentum", il nous immerge dans les sonorités électroniques épiques et orchestrales d'un Woodkid, avec "Scalp", il nous fait danser sur une ambiance pop/R&B plus explosive, marquée par des percussions entêtantes, des synthés envoûtants et un riff de guitare hypnotique. Dans une seconde phase du disque, plus calme, intimiste et immersive, Aurus nous touche en plein cœur avec son vibrant "The Abettors" où, rejoint par la diva Sandra Nkaké, il nous livre une chanson émouvante et gorgée d'émotion. Avec "Mean World Syndrome", où flotte d'ailleurs le spectre d'un James Blake bienveillant, la tendresse et l'intensité qu'il donne à sa voix se marient judicieusement à des textures electronica minimalistes savamment orchestrées... Une bien belle découverte!

Meylo - Lady Blues (ShoeString Records/Underdog Records)

Meylo - Lady Blues (ShoeString Records/Underdog Records)

Underdog Records et ShoeString Records nous présentent une nouvelle pépite débarquant avec ses sonorités afro-caribéennes sur une scène pop soul marquée par les immenses Selah Sue, Ayo et Tracy Chapman, Il s'agit de la jeune chanteuse d'origine togolaise Meylo, auteure, compositrice et guitariste qui publiait le 22 Mai dernier son premier EP baptisé Lady Blues. Épaulée par le producteur reggae Vanupié, l'artiste autodidacte a su habilement mêler un large éventail d'influences à son univers musicale intimiste et soulful, aussi bien ponctué d'accents électro énergiques ("Mean Man", "Lady Blues") que de nuances R&B des plus délicates et sensuelles ("Lila", "Next To Me"). On notera qu'un titre est particulièrement bien taillé pour les ondes radio, "Dance With Me Tonight". En effet il rassemble tous les ingrédients d'un tube pop en puissance malgré sa trop courte durée...
Jolie découverte!


mardi 7 juillet 2020

Rue de Tanger - Simone (Label Wopela/L'Autre Distribution)

Rue de Tanger - Simone (Label Wopela/L'Autre Distribution)

Mené par le contrebassiste Pierre-Yves Le Jeune, le trio parisien baptisé Rue de Tanger, nous immerge dans un univers acoustique coloré et nostalgique, où s'entremêlent avec poésie les sonorités populaires de la musette - immortalisées par l'immense Jo Privat - le jazz et les rythmes brûlants d'Afrique du nord. Épaulé par l'accordéoniste Laurent Derache et le batteur/percussionniste Dogan Poyraz, le compositeur et arrangeur nous offre 5 thèmes de son cru et en revisite 2, du légendaire Gitan Blanc, "La Zingara" datant de 1967 et "Balajo" de 1945. La formation est rejointe par le talentueux Sofiane Saïdi, qui chante son propre texte dans l'émouvant et hypnotique "Denya Quoi !", une java algérienne constituant l'un des moments forts du disque, intitulé Simone.
Une pensée particulière pour le tendre "La Poule Aux Yeux D'Or" qui clôt l'album sur une note de légèreté et de douce mélancolie...


mardi 30 juin 2020

Pericopes+1 - Up (Losen Records)

Pericopes+1 - Up (Losen Records)

Après This Human Beings paru en 2015 et Legacy en 2018, le duo italien formé par le pianiste Alessandro Sgobbio et le saxophoniste Emiliano Vernizzi - tandem définitivement devenu trio il y a 8 ans en intégrant le batteur new-yorkais Nick Wight - publie via le label norvégien Losen Records son dernier opus baptisé Up. Délivrant un jazz transatlantique riche d'un tas de sonorités et d'influences (pop, soul, jazz rock, funk...), il alterne des titres au groove incandescent et au swing millimétré avec des temps calmes plus immersifs, dont les ambiances acoustiques sont rehaussées de quelques FXs savamment dosés ("Danza Di Kuwa"). Dans ce recueil de 9 compositions élégantes et accessibles (dont une sublime reprise de Mark Knopfler intitulée "Sultans of Swing"), Pericopes+1 a souhaité partager ses vibrations positives, conviant l’auditoire à s'immerger dans la bande-son d'un film imaginaire hors du temps...
On notera la présence, dans l'émouvant "The Earth's Shape", d'un quatuor à cordes vibrant et délicat, mené avec brio par les violonistes Anna Appollonio et Giulia Pontarolo, l'altiste Margherita Cossio et la violoncelliste Andrea Musto...


lundi 29 juin 2020

Magic Malik - Fanfare XP² (Onze Heures Onze)

Magic Malik - Fanfare XP² (Onze Heures Onze)

Après son projet Jazz Association paru l'an dernier sur Jazz&People où il s'emparait des standards emblématiques des légendes Clifford Brown, Sonny Rollins, Wayne Shorter, John Coltrane ou encore Thelonious Monk, le flûtiste parisien Magic Malik reprend ses explorations novatrices et barrées là où il les avait laissé début 2018 avec sa formation à géométrie variable, l'audacieuse Fanfare XP.
Sorti le 12 Juin dernier, ce second volet, tout simplement baptisé Fanfare XP², est un recueil de 10 pièces à l'élaboration complexe et exigeante, croisant le jazz et la musique contemporaine. Débarrassées des contraintes mélodiques et harmoniques, ces compositions - où la liberté s'exprime avec autant de panache dans l'écriture que dans l'interprétation - sont l'oeuvre de différents membres de la fine équipe qui regroupe pas moins de 13 artistes. S'y côtoient les fidèles Olivier Laisney (trompette) et Pascal Mabit (saxophone) - tous deux musiciens du collectif Onze Heures Onze avec qui Malik initia le projet - Alexandre Herer (claviers) et Daniel Moreau (synthétiseur) ou encore Maïlys Maronne (Mélodica) et Kevin Lam (guitare) pour ne citer qu'eux...
Un disque pointu et captivant !

jeudi 25 juin 2020

GoGo Penguin - GoGo Penguin (Blue Note)

GoGo Penguin - GoGo Penguin (Blue Note)

Le trio de Manchester GoGo Penguin publiait le 12 Juin dernier son sixième effort au titre éponyme. Troisième album paraissant sur le prestigieux label Blue Note, il succède à l'excellent Ocean In A Drop: Music For Film paru en Octobre 2019 pour accompagner le célèbre documentaire Koyaanisqatsi de Godfrey Reggio. Ce dernier illustrait comme à l'accoutumé l'inventivité et la signature sonore devenue incontournable du groupe britannique, formé par le pianiste Chris Illingworth, le batteur Rob Turner et le contrebassiste Nick Blacka. Nos 3 larrons, qui dépoussièrent la sainte trinité piano-basse-batterie, croisent sans vergogne le jazz, le rock, l'électro et la musique minimaliste, se jouant ainsi des étiquettes et des conventions. Avec ce disque et les 10 compositions enivrantes qu'il aligne, GoGo Penguin pense avoir enfin trouvé les tonalités, la coloration et les vibrations qu'il cherche à exprimer depuis ses premières expérimentations en 2012. Accessible et envoûtante, sa musique ne nécessite aucun préambule ni prérequis, elle touche d'emblée avec ses harmonies hypnotiques et ses motifs répétitifs entêtants. Tantôt frénétiques et tantôt planantes, les ambiances quasi-cinématographiques de l'opus nous invitent à déambuler dans un espace hybride sonorités organiques et trames synthétiques s'entremêlent inlassablement.


mardi 23 juin 2020

Blanche - Empire (Pias)

Blanche - Empire (Pias)

La jeune chanteuse belge Ellie Delvaux alias Blanche nous offrait le 29 Mai dernier son premier opus baptisé Empire, recueil de 13 chansons pop aux sonorités électroniques envoûtantes, empreintes d'intensité ("Empire"), de mélancolie ("Soon") et de fragilité ("Only You"). Enrichi par l'expertise des cadors Rich Cooper (Banks, Mystery Jets, Lucy Rose) et François Gustin (Girls In Hawaii), l'univers musical de Blanche nous fait songer à celui de la suissesse Fèche Love - qui nous offrait il y a quelques mois son magnifique Naga Part.1 - et de la star néo-zélandaise Lorde. Entre autre influencée par l'australien Ry X et les anglais d'Alt-J, Blanche a su s'émanciper pour bâtir - après sa participation remarquée à l'Eurovision 2017 avec le titre "City Lights" - un son singulier et gorgé d'émotions, dont la part d'ombre est traversée par quelques rayons de soleil délicats aux vibrations bienfaitrices.


jeudi 18 juin 2020

Blundetto - Good Good Things (Heavenly Sweetness)

Blundetto - Good Good Things (Heavenly Sweetness)

Le trop rare Max Guiguet alias Blundetto nous revient avec l'immersif Good Good Things, nouvel opus aux saveurs latines, caribéennes et afro soul, qui débarque dans nos bacs 10 ans après le mythique Bad Bad Things. Produit par l'incontournable Black Joy, avec qui il formait au milieu des années 2000 l'excellent tandem Vista Le Vie, l'album est un remède miracle à la pandémie de sinistrose qui nous frappe actuellement. Les ambiances analogiques et organiques tissées par le maître d'oeuvre et ses précieux collaborateurs (Hindi Zahra, General Elektriks, Chico Mann, Biga Ranx, Crime Apple ou encore Leonardo Marques) invitent à l'évasion, à l'échappée vers un ailleurs paisible aux paysages tropicaux luxuriants. Influences reggae/dub, éthio jazz ou hip-hop, sonorités cubaines et brésiliennes, s’alignent délicieusement, affichant cette nonchalance élégante et hypnotique que l'on envie tant aux pays du sud. Les arrangements vibrants et envoûtants de Clément Petit, qui orchestre cordes et cuivres, participent pleinement aux tendres colorations estivales de cette bande-son taillée sur mesure pour tout amateur de groove, se refusant à quitter la douceur et la sécurité de son petit nid douillé.


mercredi 3 juin 2020

Bebel Gilberto - Agora (Pias)

Bebel Gilberto - Agora (Pias)

La diva brésilienne Bebel Gilberto, devenue l'une des figures emblématiques de la scène bossa nova électronique depuis la sortie en 2000 de son fameux Tanto Tempo, publiera le 21 août prochain via Pias son nouvel opus baptisé Agora. Produit par son complice de longue date, le pianiste Thomas Bartlett (Sufjan Stevans, The National, David Byrne, Martha Wainwright...), l'album fait suite à Tudo paru il y a 6 six ans et clôt un chapitre douloureux dans la vie de l'artiste, endeuillée coup sur coup par les décès de sa mère Miucha et de son père João Gilberto. Le disque rassemble 11 compositions entêtantes et gorgées d'émotions, toutes marquées à leur façon par le spectre de ses illustres parents disparus. Les orchestrations raffinées et luxuriantes, plus électroniques que jamais, immergent l'auditeur dans un espace où les lois de la gravité n'ont plus cours. Ces dernières sont autant d'écrins finement ciselés, recueillant la voix sensuelle et le timbre envoûtant si langoureux de la chanteuse new-yorkaise. Le 03 Mars, un premier extrait nommé "Deixa" et plus récemment le second single intitulé "Bolero" nous mettaient l'eau à la bouche, il ne reste maintenant plus que quelques semaines à patienter pour étancher notre soif de vibrations chill do Brasil.


vendredi 29 mai 2020

Modern Nature - Annual (Bella Union/Pias)

Modern Nature - Annual (Bella Union/Pias)

Enregistré à Londres en Décembre 2019, le touchant Annual est le dernier effort de Modern Nature, formation pilotée par le guitariste et chanteur anglais Jack Cooper (The Beep Seals, Mazes et Ultimate Painting). Entouré d'une partie de ses complices déjà présents dans le précédent How To Live sorti en Août 2019, à savoir Jeff Tobias aux saxophones (Sunwatchers) et Jim Wallis à la batterie/percussions (Psychic Markers), il explore une nouvelle palette de sonorités, avec un recueil de 7 ballades folk intimistes et organiques absolument envoûtantes. A paraître le 05 Juin prochain via Bella Union, le disque s'articule autour du cycle des saisons; il repose sur des réflexions poétiques et esthétiques qui éloignent encore un peu plus le compositeur de l'univers psyché 60's qu'il côtoyait dans ses précédents projets. Les ambiances immersives et paisibles que Modern Nature élabore depuis ses débuts, croisent avec brio la folk mélancolique de Nick Drake, le jazz expérimental d'Alice Coltrane et les guitares de Radiohead. Mais une tendance vers plus de douceur et d'évanescence semble se faire ressentir sur ce somptueux mini-album; les partenaires de studio Arnulf Lindner à la contrebasse, Marcus Hamblet au piano et le savoir faire de l'ingé-son Ed Deegan n'y sont pas pour rien. On notera bien sûr la sublime interprétation de la chanteuse de L.A. Kayla Cohen (Itasca) dans le radieux "Harvest", une des pépites du disque à l'instar du poignant "Flourish"...


mercredi 27 mai 2020

French 79 - Joshua (Alter K/Pschent)

French 79 - Joshua (Alter K/Pschent)

Le producteur multi-instrumentiste Simon Henner dévoilait le 08 Novembre dernier son rayonnant Joshua, second opus d'un projet solo fondé à Marseille en 2014, French 79. Salué par la critique lors de la parution de son excellent Olympic fin 2016, la moitié du célèbre tandem phocéen Nasser puise ici son inspiration dans l'univers musicale de son adolescence, celui des années 80 et 90. S'y croisent les influences de pionniers comme Tangerine Dream, Kraftwerk, Cerrone et Soft Machine, avec quelques références à la french touch (Etienne de Crécy, Cassius et Daft Punk en tête) et aux bandes originales de films S.F. tels que WargamesBlade Runner et Rencontres du Troisième Type. Manifeste electro aux nuances pop synthétiques et mélancoliques, Joshua nous embarque pour un road trip électronique contemplatif. Il aligne 13 compositions aux mélodies rétro-futuristes immersives, élaborés à grands renforts de claviers vintage et de leurs sonorités analogiques si entêtantes et familières...


lundi 25 mai 2020

Captain Planet - No Visa (Bastard Jazz Recordings)

Captain Planet - No Visa (Bastard Jazz Recordings)

Le Dj/producteur californien basé à L.A. Charlie Wilder alias Captain Planet publiera le 26 Juin prochain sur Bastard Jazz Recordings son cinquième opus baptisé No Visa, un envoûtant cocktail de sonorités world aux vibrations électroniques dansantes et estivales. Avec ses 13 pépites et presque autant d'invités prestigieux issus des scènes musicales du monde entier, le disque nous immerge dans un melting pot culturel captivant, où les traditions afro-cubaines, congolaises, jamaïcaines, afro-brésiliennes, moyen-orientales et est-africaines résonnent sur des rythmiques urbaines fédératrices. Ambiances dancehallafro house, hip-hop, funk carioca ou encore electronic soukouss se succèdent donc, dans un sublime écrin aux couleurs caribéennes et aux pulsations afro!


mardi 19 mai 2020

JB Moundélé - Afrotrane (Fatto In Casa/Jazz Imaginogène)

JB Moundélé - Afrotrane (Fatto In Casa/Jazz Imaginogène)

Le saxophoniste, compositeur et arrangeur natif de la région parisienne, Jean-Baptiste Dobiecki alias JB Moundélé, met en valeur depuis ses débuts les liens de filiation reliant le jazz à l'Afrique. Compagnon de route depuis près de 20 ans du chanteur de reggae ivoirien Tiken Jah Fakoly, il s'est également illustré auprès des superstars que sont Salif Keita, Oumou Sangaré, Alpha Blondy ou encore Cheick Tidiane Seck. Aujourd'hui, après Révélation, Suites Africaines et Fanka Bi Na, il nous présente son nouvel opus baptisé Afrotrane, un projet enregistré à Cagnes-sur-Mer réunissant les prestigieux Olivier Hutman au piano, Tony Rabeson à la batterie et Marc Peillon à la contrebasse (RIP). Les sonorités ouest-africaines et la musique de John Coltrane s'entremêlent dans un recueil de 12 compositions, dont 3 thèmes de Trane lui-même et 9 morceaux écrits par moundélé n'dombi, le blanc noir en lingala. L'univers musical et spirituel du maître de l'avant-garde est présent bien sûr ("Impressions", "Lonnie's Lament" et "Africa"), comment pourrait-il en être autrement? Mais la sensibilité singulière de JB Moundélé s'exprime également à travers un son riche, expressif et coloré, comme en attestent les radieux et entraînants "Nunkajazz", "Almighty" et "Ghanajazz".


mercredi 13 mai 2020

Gabriel Midon - Imaginary Stories (Soprane Records/Absilone)

Gabriel Midon - Imaginary Stories (Soprane Records/Absilone)

Le musicien multi-instrumentiste basé à Paris, Gabriel Midon nous livrera le 15 Mai prochain via Soprane Records et Absilone son disque Imaginary Stories, un recueil captivant de 13 compositions impressionnistes, inventives et puissantes. Flirtant avec les univers du cinéma, de la musique improvisée, de la chanson et de la musique de chambre, le jazz intimiste et atypique du contrebassiste se charge d'une bonne dose émotions et d'intensité lorsque s'expriment l'exquise chanteuse Ellinoa et le vibrant quatuor que forment les violonistes Antoine Delprat et Anne Darrieu, l'altiste Maria Zaharia et la violoncelliste Louise Leverd. Le guitariste Simon Martineau, le saxophoniste Pierre Bernier et le pianiste Edouard Monnin viennent accompagner la section rythmique que Gabriel mène aux côtés des batteurs Thomas Delor et Baptiste Castets, complétant ainsi un casting à géométrie variable très haut de gamme. Les textes y sont écrits en français et mêlent habilement poésie, métaphysique et philosophie, ils s'accordent à merveille aux harmonies délicates et aux mélodies envoûtantes élaborées pour l'occasion... Sublime!


Various Artists - Sounds Like A Good Time II (Clipp. Art)

Various Artists - Sounds Like A Good Time II (Clipp. Art)

Pour le second volume de sa série de compilations baptisée Sounds Like A Good Time, le label australien Clipp. Art nous offrait le 19 Février dernier une collection de 17 titres inédits, réalisés par des producteurs issus des scènes électroniques du monde entier. On y retrouve comme à l'accoutumé des sonorités house fédératrices aux accents jazzy ("Chief Rocka" du colombien Dj Maybe) et soulful ("Looking For U" de Fourways), rehaussées de nuances acid ("I Can't Stop" d'Howitt) ou bien classic house, comme dans l'excellent "Lemme Tell You" du belge Olivier Verhaeghe. Aux ambiances chill et deep house des immersifs "Toxic (Love Hangover)", "Mantovani I" ou "Ok Right", que l'on doit respectivement à Mike NolanHalvardan & Kayroy et Tilsun, succèdent des atmosphères club du Chicago des années 80 comme "We Smoke", "Surf" ou encore "Haus Angel Music Baby" de DJ Nerdiboy, Slaqk et Pinz & Pelz... Une virée électro pleine de bonnes vibrations!