jeudi 26 mars 2020

Yadam - Safeplace EP (Wookaïï)

Yadam - Safeplace EP (Wookaïï)

Désormais basé à Paris, sa ville d'adoption depuis son arrivée en 2017 et son succès retentissant à la Nouvelle Star, l'auteur et compositeur vénézuélien Yadam Andrès semble enfin avoir trouvé - après quelques désillusions - sa voie. Ayant quitté un pays en pleine crise et laissé derrière lui une mère et un frère, il ne lui manque plus à présent que de les avoir auprès de lui, pour enfin goûter à des sentiments qu'il n'a que trop rarement ressenti, la paix, la sérénité et la plénitude. SafePlace est son premier EP, il exprime à travers 5 chansons autobiographiques émouvantes et touchantes, ses colères et ses peines mais aussi l'espoir de connaitre un avenir plus radieux. Avec sa pop mélancolique et aérienne, teintée d'electronica immersive et accrocheuse, sa voix douce, fragile et gorgée d'émotions, le tout jeune Yadam s'inscrit dans la lignée de ces artistes incontournables tels que le britannique James Blake... A suivre!

mercredi 25 mars 2020

Ntoumos - Back To The Roots

Ntoumos - Back To The Roots

Produit et mixé par l'incontournable claviériste Eric Legnini, Back To The Roots est le sixième opus du trompettiste belge d'origine grecque Dominic Ntoumos. Paru fin Février, l'album exprime un retour aux sources musicales du compositeur, qui réactualise rebetikos et chansons traditionnelles tziganes des années 20 à 40, le tout agrémenté d'une énergie rock, de sa touche jazzy et de ses nuances électro. Entouré de sa garde rapprochée composée du batteur Maxime Zampieri, du guitariste Greg Ghainis, du bassiste Javier Breton, du bouzoukiste Evengelos Tsaples et du violoniste/directeur artistique Nicolas Hauzeur, le musicien londonien d'adoption a également convié le joueur de oud algérien Mehdi Haddab, le violoniste roumain Marcel Ramba et le chanteur grec Sotiris Papatrigiannis, un casting solide et pluriel!


The HeadShakers - The HeadShakers

The HeadShakers - The HeadShakers

Les lillois de The HeadShakers publiaient il y a peu leur second opus éponyme, embarquant 12 déflagrations funk électrisantes, aux saveurs cuivrées bien épicées. Après un premier obus lâché en 2015, les 8 musiciens - qui se présentent comme étant des rejetons spirituels d'une union explosive ayant marié The Headhunters à Franck Zappa - persistent et signent, nous livrant un disque décapant, alignant des sonorités savamment orchestrées et boostées aux hormones de croissance. Avec le concours d'invités de marque comme la légende des JB's, le tromboniste Fred Wesley, la chanteuse soulful Dréo et le trompettiste néo-bop de Chicago, Russell GunnThe HeadShakers nous extirpe de la monotonie ambiante en nous inondant de vibrations positives et fédératrices.



mardi 24 mars 2020

Alexandre Herer - Nunataq (Onze Heures Onze)

Alexandre Herer - Nunataq (Onze Heures Onze)

Le pianiste Alexandre Herer, fondateur de la compagnie Onze Heures Onze et du label du même nom (Phonem, Rodolphe Lauretta,...), publiera début Avril son nouvel opus baptisé Nunataq, un recueil de 5 compositions jazz fusion, nourrit de ses rencontres avec l'univers d'artistes singuliers tels que Magic Malik, Olivier Laisney, Jozef Dumoulin ou encore Julien Pontvianne. Armé de son Fender Rhodes et de ses synthétiseurs, le musicien originaire des Yvelines élabore avec ses complices, le bassiste Gaël Petrina et le batteur Pierre Mangeardune musique expérimentale immersive aux nuances free, ambient et noisy. Le trio nous livre dans ce disque résolument ouvert et exigeant des ambiances aériennes souvent angoissantes où le jazz - écrit et improvisé - se heurte à des rythmiques urbaines incisives et des lignes de basse entêtantes. Des nappes électroniques aux textures post-rock oppressantes hantent un disque engagé, habité par l'évocation des grandes étendues gelées du Groenland, immense territoire glacé considéré comme un des "lieux témoins d'un climat passé, résolument menacé par l'homme moderne...". 



lundi 23 mars 2020

Joel Hierrezuelo - Asi de Simple (Continuo Jazz)

Joel Hierrezuelo - Asi de Simple (Continuo Jazz)

Le chanteur, percussionniste, guitariste et pédagogue cubain Joel Hierrezuelo, originaire de la Havane mais installé à Paris depuis la fin des années 90, publiait vendredi 20 Mars dernier son second opus baptisé Asi De Simple. Remarqué notamment au sein de la formation de son compatriote, le pianiste Roberto Fonseca et du célèbre duo malien Amadou & Mariam, il participe également aux projets de nombreux artistes de la planète latin-jazz et musiques du monde, comme Omara Portuondo, Gilles Peterson, Mayra Andrade, Ibrahim Maalouf, Etienne M'Bappe ou encore Véronique Herman Sabin.
Après Zapateo Suite paru en 2018, Joel nous dévoile donc son nouveau recueil aux vibrations positives et fédératrices. Il rassemble 12 titres dont 11 compositions de son cru, inspirées par ses racines afro-cubaines, ses influences world et jazz-fusion. Interprété en quartet, ce disque empreint de spiritualité et gorgé de lumière, est considérablement enrichi par la présence d'une pléiade d'invités prestigieux. En effet, autour de sa garde rapprochée formée par Felipe Cabrera à la contrebasse, Pierre de Bethmann au piano/rhodes et Lukmil Pérez à la batterie, il a convié la flûtiste syrienne Naïssam Jalal, le trompettiste albertvillois Nicolas Folmer ou encore le guitariste maltais Sandro Zerafa...
De quoi illuminer et remplir de couleur notre triste période de confinement!


Daniel Romeo - The Black Days Session #1 (CQFD)

Daniel Romeo - The Black Days Session #1 (CQFD)

Le bassiste belge Daniel Romeo, collaborateur sur scène ou en studio d'une myriade d'artistes tels que Bernard Lavilliers, Liane Foly et Axelle Red ou encore de Paco Sery, Dj Cam, Manu Katché et Mike Stern, a souvent œuvré dans l'ombre demeurant un sideman recherché et un producteur émérite. Aussi bien à l'aise dans le milieu de la pop (directeur artistique de The Voice) que dans celui du jazz (à la section rythmique auprès d'André Ceccarelli), il collectionne depuis près de 30 ans des partenariats plus prestigieux les uns que les autres. Donc quoi de plus logique que faire de son album une ode à l'amitié tissée entre ces musiciens devenus de véritables amis?
Publiant son second disque, 24 ans après le premier et différents projets malheureusement avortés, il dévoile un savoir-faire indéniable, une technicité imparable et une exigence musicale incontestable, alignant 11 titres aux saveurs jazz-funk, dont 10 compositions de son cru, captées en live au studio Da Recording. Enregistré en seulement 4 jours dans son fief à Anderlecht, son intense et brillant The Black Days Session #1 - où s'illustrent aux côtés des incontournables Arnaud Renaville à la batterie, Eric Legnini au Fender Rhodes, Julien Tassin aux guitares et Christophe Panzani aux saxophones, des invités de marque tels qu'Alex Tassel et Flavio Boltro au bugle et à la trompette,(évoluant respectivement dans "The Black Days" et "When You Reveal Yourself"), Toots Thielemans à l'harmonica ("Vincent #1") ou encore Dré Pallemaerts à la batterie ("Pali") - ravira les amateurs d'un groove fiévreux et endiablé ("Escro") habité de sonorités cuivrées ("Fat Cat"), de cordes envoûtantes ("La Valse de Soleil Marijane") et d'un chœur céleste ("Onika"). Électrisant et sévèrement entraînant, The Black Days Session #1 nous immerge également dans un état de profonde mélancolie avec des morceaux comme "On The Edge" ou la vibrante ballade "Vincent #2". Ailleurs, il nous fait songer à l'été qui arrive à grands pas, avec ses ambiances chill apaisantes et pleines de sensualité ("Serenity")...
Un beau voyage!


Henri Texier - Chance (Label Bleu/L'Autre Distribution)

Henri Texier - Chance (Label Bleu/L'Autre Distribution)

De retour à la tête du quintet avec lequel il nous présentait en 2018 le délicieux Sand Woman, l'immense contrebassiste et compositeur Henri Texier  nous adressait le 28 Février dernier son nouveau recueil baptisé Chance. Entouré de Sébastien Texier et de Vincent Lê Quang aux saxophones et clarinettes, de l'incontournable Manu Codjia à la guitare électrique et de Gautier Garrigue à la batterie, le vétéran incontesté de la scène jazz européenne y dévoile une musique aux sonorités riches de multiples influences, d'où s'échappent au gré d'ambiances lunaires ("Simone et Robert") ou de swing solaires ("Pina B."), des notes d'allégresse ("Jungle Jig"), de mélancolie ("Laniakea") et de nostalgie ("Cinecitta") brodées sur des mélodies et des rythmiques entêtantes, gorgées d'émotions ("Chance", "Le Même Fleuve"). On appréciera particulièrement le titre "Standing Horse", une pièce courte qu'il interprète en solo imposant toute l'étendue de sa virtuosité et de sa musicalité!


vendredi 20 mars 2020

Frédéric Favarel Trio & Guest - Fred & (New) Friends (WeSeeMusic/Absilone)

Frédéric Favarel Trio & Guest - Fred & (New) Friends (WeSeeMusic/Absilone)

Le guitariste toulousain Frédéric Favarel nous présentait en fin d'année 2019 son sixième opus intitulé Fred & (New) Friends, un projet élégant et captivant mené avec Gautier Garrigue à la batterie et Nicolas Moreaux à la contrebasse. Considéré comme un coloriste de la six cordes à la richesse de jeu d'une rare finesse, il a voulu dans ce clin d’œil au troisième album sous mon nom Fred & Friends sorti en 2001, revenir à la pratique d'un jazz plus intimiste et acoustique. En effet, après s'être illustré dans son précédent Jazzpop - avec le pianiste Frank Woeste et Luc Isenmann à la batterie - dans un répertoire plus électrique et rock'n roll, il renoue avec la tradition du trio guitare/contrebasse/batterie pour célébrer l'approche musicale d'une de ses influences majeures, celle de l'emblématique Bill Evans. Ce sont bien les aspects mélodiques, rythmiques et harmoniques du jeu du pianiste qui ont inspirées notre vétéran de l'Orchestre National de Jazz (sous l'ère de Laurent Cugny). Partenaire des plus prestigieux jazzmen de l'hexagone comme Stéphane HuchardRené Urtreger, Christophe MarguetRichard Bona, Jean-Pierre Como, Louis Winsberg ou encore Christian Escoudé, il exprime dans ce recueil de 11 thèmes mêlant arrangements de standards et compositions originales, son goût du risque, de l’interactivité et de l’improvisation. La compositrice Carine Bonnefoy s'invite au piano sur "Wait", "Fake Blue" et "Pour j. A", apportant à l'ouvrage une touche orchestrale aérienne et vibrante.


jeudi 19 mars 2020

Youpi 4tet - Mozaïc (LB Music/UMV Distribution)

Youpi 4tet - Mozaïc (LB Music/UMV Distribution)

La flûtiste bordelaise Emilie Calmé, qui publiait il y a pratiquement un an son album Flûte Poésie nous revient dans un étonnant projet baptisé Mozaïc. Avec l'harmoniciste Laurent Maur, le bassiste Ouriel Ellert et le batteur Curtis Efoua, elle forme le Youpi 4tet, un groupe insolite dépourvue d'instrument harmonique où la flûte traversière, le bansuri et l'harmonica créent des vibrations sonores inédites et envoûtantes (bien que parfois incisives), portées par une section rythmique élégante, virtuose et redoutable. Le Youpi 4tet fusionne ici ses influences jazz, funk, rock et electro, élaborant avec brio des mélodies hypnotiques et souvent radieuses aux délicates saveurs world.




Manuel Adnot et Macadam Ensemble - Amor Infinity (Fo Féo/Caroline International)

Manuel Adnot et Macadam Ensemble - Amor Infinity (Fo Féo/Caroline International)


Amor Infiniti est un projet singulier rassemblant les chants vibrants du Macadam Ensemble - un chœur de 8 voix dirigé par Etienne Ferchaud - et le jeu expérimental du compositeur et guitariste virtuose, Manuel Adnot. Cette oeuvre immersive, mélancolique et hypnotique  - aussi bien musicale que scénographique - qui décline au fil de 4 titres fleuves ses nuances ambient et noisy, puise ses références dans les paysages sonores éthérés du rock avant-gardiste islandais (Sigur Ros) et dans la tradition des chants grégoriens. L'artiste évoque également les influences de la littérature japonaise et de la pensée du philosophe et romancier Maurice Blanchot... Un disque taillé pour l'évasion en solitaire, loin du tumulte et des turpitudes de la vie. Idéal en somme pour nous accompagner dans notre retraite forcée! Moment bien étrange que ce confinement que nous sommes en train de partager, chacun depuis son chez-soi.

mercredi 11 mars 2020

Ozma - Hyperlapse (Cristal Records)

Ozma - Hyperlapse (Cristal Records)

Très loin des sentiers battus, Ozma - quintet piloté par le batteur Stéphane Scharlé - nous convie à l'accompagner dans son périple singulier vers des destinations bien connues pour certaines, et plus insolites pour d'autres. Enchaînant 10 titres où s'alignent des paysages musicaux envoûtants et immersifs, Hyperlapse (7° album studio de la formation jazz-rock strasbourgeoise) fut élaboré par son compositeur comme un carnet de route, retraçant les différentes escales où se sont produits nos 5 complices en 2018, lors d'une tournée auréolée de succès. Les ambiances cosmiques et hypnotiques du disque - où les folklores d'Europe, d'Asie et d'Afrique se heurtent volontiers au psychédélisme  et aux cocottes funky du guitariste Tam De Villiers, comme aux textures électroniques nébuleuses et cuivrées de Guillaume Nuss et de Julien Soro - emballent l'auditoire et lui donnent le vertige!
La bouillonnante section rythmique que mène Stéphane avec le bassiste Edouard Séro-Guillaume est l'assise idéalement taillée pour soutenir cette effervescence sonore inspirée et pleine de folie.


mardi 10 mars 2020

Hila - 21 (Underdog Records/Bigwax Distribution)

Hila - 21 (Underdog Records/Bigwax Distribution)

Le 14 Février dernier, David kiledjian alias Dawatile, producteur multi-instrumentiste à l'origine du projet lyonnais future soul Dowdelin, nous revenait chez Underdog Records avec 21, premier opus du tandem Hila, qu'il forme avec le violoncelliste arménien basé à Los Angeles, Artom Manukyan. Tous deux rassemblent avec brio leurs identités respectives, fusionnant les cultures hip-hop et jazz de l'un aux musiques savantes et folkloriques de l'Arménie des années 80 de l'autre. Le résultat est absolument convainquant, flirtant avec le raffinement et la poésie des sonorités caucasiennes, le duo élabore des titres immersifs aux rythmiques entêtantes, riches d'ambiances imprégnées d'abstract hip-hop, de beat music et d'electronica. Des invités de marque figurent au casting de ce bien bel objet, comme l'immense Miguel Atwood-Ferguson (violoniste-polyinstrumentiste californien ayant, entre autre, collaboré avec Cinematic Orchestra, Flying Lotus, Anderson Paak, Thundercat, Hiatus Kaiyote, Gaby Hernandez,...), le maître multi-flûtiste de Yerevan Norayr Kartashyan (proche collaborateur du pianiste jazz Tigran Hamasyan et du percussionniste Arto Tunçboyaciyan), le poète slammeur basé à Atlanta Jon Goode et la chanteuse pianiste vivant à Brooklyn, Areni Agbabian.


Féloche and The Mandolin' Orchestra - Féloche and The Mandolin' Orchestra (Silbo Records/Absilone)

Féloche and The Mandolin' Orchestra - Féloche and The Mandolin' Orchestra (Silbo Records/Absilone)

Après Chimie Vivante paru fin 2018, le chanteur multi-instrumentiste Féloche nous revenait le 14 Février dernier avec un nouvel opus majestueux et accrocheur, enregistré avec un orchestre à plectre rassemblant pas moins de 13 musiciens et musiciennes (mandolines, mandoles, guitares et contrebasse) dirigés par Florentino Calvo et où a participé, sur un des titres phares, la franco-italienne Christine Herin, rebaptisée tout récemment Dolche. Rompant un temps avec l'esprit rock et les cordes électrifiées de ses précédents efforts, l'artiste facétieux nous livre un recueil acoustique de 10 morceaux touchants et poétiques, emplis de sincérité, de romantisme et d'une tendresse hautement contagieuse. Survolé par les spectres bienveillants des emblématiques Léo Ferré ("Mes Petites Amoureuses"), Bourvil ("La Mandoline"), Hubert Mounier de l'Affaire Louis Trio ("Chic Planète") et Dalida ("Bambino"), Féloche and The Mandolin' Orchestra nous immerge dans un univers étincelant où complainte napolitaine, variété française et musique pop des années 80 se mêlent à une folk orchestrale et lumineuse arrangée avec brio par Vincent Beer Demander, qui signe d'ailleurs la musique de l'étonnante "Ouverture à la Féloche". 
L’enivrant "Tara Tari", déjà présent dans Chimie Vivante, est un des autres moments forts de cet album incontournable qui ravira les mateurs de chansons à texte et d'ensembles à cordes pincées.


vendredi 6 mars 2020

Les Enfants d'Icare - Hum-Ma (Déluge/Socadisc/Absilone)

Les Enfants d'Icare - Hum-Ma (Déluge/Socadisc/Absilone)

A vrai dire, je ne m'attendais pas à battre la cadence avec Hum-Ma, premier disque d'un projet acoustique surprenant, ambitieux et vibrant, orchestré par le violoniste et compositeur Boris Lamérand. Et pourtant!

Leader du quatuor à cordes Les Enfants d'Icare - que nous avons également croisé dans le Theorem de Joy au côté de Thomas Julienne en 2018 - cet instrumentiste hors paire est épaulé par ses complices Antoine Delprat, un autre violoniste familier de la scène jazz hexagonale, l'altiste Olive Perrusson et le violoncelliste Octavio Angarita. Sans batterie ni percussion, le quartet parvient a développer des caractéristiques rythmiques insoupçonnables pour une formation de ce type, ancrée dans une tradition classique vieille de plus de 300 ans, mais définitivement marquée par l'actualité de ses pulsations, de ses expérimentations mélodiques et harmoniques. Influencée par l'immense répertoire classique du XX° (Ravel, Bartok...) et contemporain ("Greenwitch (Hommage à Olivier Messiaen)"), les folklores du Moyen-Orient ("Daf Algan"), des Balkans ("Geamparale") d'Irlande ("Sheebeg and Sheemore") ou d'Inde ("Loin de Shandhigar"), le jazz ("Insomnia", "Gizmo"), le rock et la pop, la musique des Enfants d'Icare a su mûrir sur scène durant près de deux années avant d'être enfin, et pour notre plus grand plaisir, gravée dans le marbre.

Nous noterons sur 3 titres les participations de deux invités exceptionnels, Carine Bonnefoy au piano  (Didier Lockwood, Henri Texier, Kenny Wheeler, Sarah Lazarus...) et Clément Caratini à la clarinette basse (René Urtreger, son père Patrice Caratini, Marc Ducret...).


jeudi 5 mars 2020

Christophe Marguet Quartet - Happy Hours (Mélodie en Sous-Sol/L'Autre Distribution)

Christophe Marguet Quartet - Happy Hours (Mélodie en Sous-Sol/L'Autre Distribution)

Le batteur Christophe Marguet nous revient en quartet avec Happy Hours, un recueil émouvant de 12 compositions riches et élégantes, où un jazz généreux et protéiforme se nourrit habilement de la rigueur des musiques classique et contemporaine, ainsi que des influences plus piquantes du rock et de la chanson. Remarqué ces derniers temps aux côtés des saxophonistes Daniel Erdmann (Das Kapital) et Sébastien Texier, mais aussi des contrebassistes Claude Tchamitchian et Henri Texier, il s'entoure ici du trompettiste Yoann Loustalot - un de ses fidèles acolytes dans l'excellent projet Old and New Songs paru début 2018 - et convie également le prolifique pianiste Julien Touéry, un partenaire de longue date du saxophoniste Emile Parisien. Pour l'épauler à la section rythmique, il a invité une vieille complice, la contrebassiste Hélène Labarrière - musicienne que l'on a notamment croisé dans le 4tet du violoniste Jacky Molard. Ensemble, ils nous livrent un disque envoûtant et gorgé de vibrations positives ("Organic"), où l'écriture et l'improvisation s'entremêlent librement dans des moments de fête ("Dear Don") parfois hypnotiques ("Happy Hours"), comme dans des passages plus mélancoliques ("Beauté Cachée") et intimistes ("Immersion")...


mercredi 26 février 2020

Claude Tchamichian - Poetic Power (Emouvance/Absilone)

Claude Tchamichian - Poetic Power (Emouvance/Absilone)

Après son album solo In Spirit paru l'an passé sur le label Emouvance, c'est en trio que l'incontournable contrebassiste Claude Tchamichian nous revenait le 14 Février dernier. Dans son intense Poetic Power - recueil de 6 compositions à l'écriture inspirée et épurée, où il est accompagné par le saxophoniste normand Christophe Monniot et le batteur américain Tom Rainey - le musicien d'origine arménienne a souhaité donner corps à l'imaginaire qu'engendre la multitude d'éléments qui inter-agissent de façon très "mobile" dans la nature. Le jazz qui en découle - entre expressions avant-gardistes et allusions moyen-orientales - est aérien et lyrique ("Le Temps d'un Regard"), incandescent ("Shadow's Breath", "Unnecessary Fights") et organique ("L'Envolée Belle", "So Close, So Far"), traversé par des salves d'improvisations virtuoses, fulgurantes et puissantes ("Katsounine"), où brillent un interplay et une cohésion sans faille.




vendredi 21 février 2020

André Jaume - Retour aux Sources (Durance/Absilone/Socadisc)

André Jaume - Retour aux Sources (Durance/Absilone/Socadisc)

Le saxophoniste ténor André Jaume, auquel les guitaristes Rémi Charmasson et Alain Soler rendaient hommage dans leur récent opus sobrement baptisé Mr AJ, publiera le 28 Février prochain sur Durance son nouvel opus intitulé Retour aux Sources, un album enregistré en solo faisant suite à Naked du bassiste Laurent David, qui était le premier volet d'une collection imaginée par le label basé dans les Alpes de Hautes Provence. Lui qui est devenu au fil de ses collaborations, un spécialiste des duos (Joe McPhee, Jimmy Giuffre, Daniel Humair, Raphaël Imbert et bien d'autres), se retrouve comme en 1977 avec Le Collier de la Colombe, dans cet exercice périlleux et sans artifice qu'est le disque en solo. En alignant 12 compositions et un arrangement sur une pièce inédite du néerlandais Willem Breuker, l'octogénaire marseillais se met à nu et impose le respect grâce à un Retour aux Sources dépouillé et expressif, où "la parole est vive et profonde, la thématique rigoureuse et l'articulation claire mais accidentée".


jeudi 20 février 2020

Ludivine Issambourg - Outlaws Tribute to Hubert Laws (Heavenly Sweetness/L'Autre Distribution)

Ludivine Issambourg - Outlaws Tribute to Hubert Laws (Heavenly Sweetness/L'Autre Distribution)


Artisan d'un groove radieux et électrisant, Ludivine Issambourg - flûtiste normande devenue emblématique des scènes electro et jazz hexagonales, voire européennes (Magic Malik, Julien Lourau, Wax Tailor, Antiloops, UHT, A State of Mind, Dj Greem, Dj Click, Angélique Kidjo,...) - fait mouche avec son nouvel effort à paraître le 28 Février prochain sur l'excellent label Heavenly Sweetness!
Passionnée par les sonorités funk et soul/jazz old school, elle rend dans son entraînant Outlaws, un hommage vibrant à l'américain Hubert Laws, un des rares musiciens classiques à s'être illustré avec autant de brio dans les répertoires jazz et pop que rhythm & blues. Avec près d'une vingtaine d'albums à son actif en tant que leader et une myriade de collaborations toutes plus prestigieuses les unes que les autres (Jaco Pastorius, Chick Corea, Herbie Hancock, Quincy Jones ou encore Ron Carter), ce monstre sacré - pilier de ce que Gunther Schuller nommait dans les années 50 le Third Stream - est devenu le flûtiste le plus samplé par les producteurs hip-hop, aux côtés bien sûr les immenses Herbie Mann et Yusef Lateef.
Accompagnée par des artistes de grande envergure - à savoir Laurent Coulondre à l'orgue Hammond, Julien Herné à la basse, Stéphane Huchard à la batterie - et épaulée par l'incontournable claviériste Eric Legnini (à la direction artistique et au Fender Rhodes), Ludivine parvient donc dans ce captivant Tribute to Hubert Laws à sublimer le répertoire malheureusement trop méconnu d'un géant, nous faisant plonger tête la première dans un décors immersif aux couleurs 70's.
Nous noterons la présence d'un invité spécial sur l’envoûtant "What Do You Think of This World Now?", il s'agit du brillant Christophe Chassol !



mardi 18 février 2020

Jon Boutellier - On Both Sides Of The Atlantic! (Gaya Music/L'Autre Distribution)

Jon Boutellier - On Both Sides Of The Atlantic! (Gaya Music/L'Autre Distribution)

De prima bord, il s'agit d'un disque d'une autre époque, celle du temps glorieux des monstres sacrés américains, qui ont écrit à coups de chefs-d’œuvres l'histoire du jazz, balisant les sentiers du swing, du be-bop, du hard-bop et du jazz modal. Entre élégance intemporelle, chaleur et grain des timbres, tout semble aller dans le sens donné par notre première écoute... Mais il n'en est rien!
En effet, le saxophoniste ténor Jon Boutellier, jeune artiste trentenaire, est bel et bien un musicien d’aujourd’hui. Fidèle à une certaine tradition, il appartient à cette génération de musiciens européens émergente, qui se distingue par sa volonté de bousculer et de surprendre sans faire table rase du passé.

Son second opus en tant que leader, intitulé On Both Sides Of The Atlantic!, rafraîchit 9 standards plus ou moins oubliés de l'American Songbook et aligne une composition originale ("Quite Sides"), largement imprégnée par les sonorités si singulières de la scène new-yorkaise et du jazz straight ahead, qu'il apprécie tout particulièrement. Arrangés par ses soins, au gré de ses humeurs et en fonction du jeu de ses sublimes complices, ces 10 titres nous bluffent de par l'authenticité, l'enthousiasme et la maîtrise avec laquelle ils sont interprétés. Pour nous immerger dans sa musique aux aspirations transatlantiques - évoluant à mi-chemin entre ici et la côte Est des Etats-Unis, entre hier et aujourd'hui - Jon s'est taillé un casting sur mesure avec des invités prestigieux comme le pianiste vétéran de Détroit, Kirk Lightsey (Chet Baker, Dexter Gordon...), le trompettiste belge Jean-Paul Estievenart (Goldwin Louis, Antoine Pierre et Eric Legnini) et la vocaliste lyonnaise Célia Kaméni (The Amazing Keystone Big Band, Alfio Origlio, Bigre!...). Ils viennent enrichir le trio de base que forme le saxophoniste avec les tout jeunes musiciens américains: Alexander Claffy à la contrebasse (Kurt Rosenwinkel, Seamus Blake...) et Kyle Poole à la batterie (Cécile McLorin Salvant, Emmet Cohen...).

On Both Sides Of The Atlantic est paru sur Gaya Music le 31 janvier dernier... Incontournable!

lundi 17 février 2020

Anne Ducros - Something (Sunset Records/L'Autre Distribution)

Anne Ducros - Something (Sunset Records/L'Autre Distribution)

Anne Ducros, diva incontournable de la scène jazz vocal française et internationale, nous revient avec son nouvel opus baptisé Something, un recueil intimiste dédié à son mentor Didier Lockwood (RIP), rassemblant 12 interprétations de standards enregistrés en trio avec l'excellent Adrien Moignard à la guitare et l'immense Diego Imbert à la contrebasse. Sa voix chaude et les volutes parfaitement maîtrisées de son scat, inondent de grâce et de douceur un disque poignant et élégant, flirtant avec le Broadway des années 20 et 30 ("Tea For Two", "April in Paris"), la chanson napolitaine de Bruno Martino ("Estate"), la bossa de Baden Powell ("Samba Saravah"), le swing de Django Reinhardt ("Nuages") ou encore la pop des Beatles ("Something") et d'Elton John ("Your Song").
Something paraîtra le 28 Février prochain sur Sunset Records...

vendredi 14 février 2020

Sébastien Lovato - For Virginia (ACEL/Quart de Lune/UMV Distribution)

Sébastien Lovato - For Virginia (ACEL/Quart de Lune/UVM Distribution)

Il y a des disques comme ça qui, dès la première écoute, sans même en connaître le propos, ni le pourquoi du comment, nous parle de suite!
Le pianiste Sébastien Lovato publiera le 21 Février prochain l'immersif For Virginia, 3° volet de sa série Music Boox, projet amorcé en 2010 où l'artiste s'inspire librement d’œuvres littéraires écrites par des auteurs presque tous contemporains. Entouré d'une nouvelle équipe composée d'Antoine Berjeaut à la trompette, Yves Torchinsky à la contrebasse et Luc Isenmann à la batterie, il a choisi ici comme point de départ, l'oeuvre de l'anglaise Virginia Woolf, considérée comme l'une des principales écrivaines modernistes du XXᵉ siècle. En résonance avec ses mots et sa poésie, Brunehilde Yvrande, chanteuse et artiste pluridisciplinaire, pose sa voix sur 4 des 11 pistes de l'album, contribuant à enrichir cet hommage à la créativité aux côtés du guitariste Manu Codja, second invité emblématique de la scène jazz et fusion, s'illustrant quant à lui sur 2 titres. Touchante, vibrante, accessible et intense, la musique que déploie le quartet émeut et invite l'auditeur à parcourir un univers mélodique et harmonique riche, classieux et captivant. Ce dernier est ponctué de rythmiques énergiques et accrocheuses, où groove et swing animent des ambiances hypnotiques tantôt aériennes et mélancoliques ("The Hours"), tantôt plus soutenues et vigoureuses ("Monpazier/New-York""Video Games"). Deux reprises absolument incontournables sont à écouter d'urgence, "La Pavane" de Gabriel Fauré, revisitée avec un arrangement pour trio et le cantique gospel "Amazing Grace", aux sonorités New-Orleans festives et fédératrices...
Une belle surprise!


jeudi 13 février 2020

Jean-Pierre Como feat. Walter Ricci - My Little Italy (Bonsai Music/L'Autre Distribution)

Jean-Pierre Como feat. Walter Ricci - My Little Italy (Bonsai Music/L'Autre Distribution)

Après Infinite paru fin 2018, l'incontournable Jean-Pierre Como, artiste Steinway, nous offrira le 28 Février prochain son nouvel opus baptisé My Little Italy, élaboré en collaboration avec le jeune crooner napolitain Walter Ricci, considéré comme l'un des talents les plus prometteurs d'Italie.
Le pianiste, accompagné d'une garde rapprochée triée sur le volet, rend ici hommage à ses origines dans un recueil intimiste, touchant et vibrant, rassemblant des compositions originales inspirées et quelques reprises de chansons populaires intemporelles. Célébrant l'imaginaire latin romantique et sulfureux que suscite son pays, ses charmes légendaires et sa chaleur méditerranéenne hors du temps, Jean-Pierre Como parvient à immerger et à fédérer son auditoire dans un jazz solaire et élégant que la voix douce et renversante de Walter contribue à rendre accessible au plus grand nombre. Avec un casting aussi brillant que prestigieux (André Ceccarelli à la batterie, Rémi Vignolo et Felipe Cabrera à la contrebasse, Minino Garay aux percussions puis Louis Winsberg à la guitare et Christophe Lampidecchia à l'accordéon), My Little Italy sera surement l'un des disques marquants de l'année 2020!
A retenir, entre autres moments forts de l'album, l'entraînant "Mania" avec ses accents brésiliens et l’envoûtante ballade "Doje Stelle", instant d'une grâce absolue où le temps est mis en suspens.


mercredi 12 février 2020

Aziz Sahmaoui & University of Gnawa - Poetic Trans (Blue Line/Pias)

Aziz Sahmaoui & University of Gnawa - Poetic Trans (Blue Line/Pias)

Le fondateur de l'Orchestre National de Barbès et ancien membre du Zawinul SyndicateAziz Sahmaoui, entouré de son rock band panafricain University of Gnawa, nous présentait en Janvier 2019 via Blue Line son 3° opus baptisé Poetic Trans. Le chanteur et multi-instrumentiste marocain y mêle - tout en entretenant des liens étroits avec l'Occident - la tradition gnaoua de son pays natal aux sonorités ouest-africaines que ses acolytes, Alune Wade et Cheikh Diallo, contribuent brillamment à orchestrer. Hypnotique, festif et fédérateur, Poetic Trans est l'album de la maturité pour cette bande de complices dirigée d'une main de maître par le grand manitou de la world musicMartin Meissonnier (Fela Kuti, Ray Lema, Manu Dibango, Alan Stivell...)


Tiger & The Homertons - Shadow In The Dark EP

Tiger & The Homertons - Shadow In The Dark EP

Le jeune chanteur et songwriter breton Tiger nous présentait en fin d'année dernière son EP Shadow In The Dark, un recueil de 4 compositions touchantes, inspirées par Neil Young et le folk rock américain. Annonçant la sortie imminente d'un premier opus long format, l'EP nous propose donc de découvrir l'univers du projet en deux facettes, l'une énergique et électrique ("Shadow In The Dark" et "Somewhere Else") l'autre plus intimiste, avec des ambiances folk à la mélancolie acoustique immersive ("Winter", "Follow You"). Entouré de sa formation The Homertons, il élabore une musique délicate, aux textures chatoyantes où sa voix fragile, souvent accompagnée de celle, aérienne, de la claviériste autrichienne Célia, nous rappelle les ballades aux mélodies envoûtantes d'Angus & Julia Stone.


mardi 11 février 2020

Duplessy & The Violins of The World - Brothers of Strings (Absilone)

Duplessy & The Violins of The World - Brothers of Strings (Absilone)

Le compositeur et guitariste multi-instrumentiste français Mathias Duplessy nous revient avec Brothers of String, troisième volet de sa saga Duplessy & The Violins of The World, projet initié en 2009 avec le maître incontesté de la vièle chinoise 'erhu' Guo Gan, le chanteur mongol virtuose du morin khuur (vièle à tête de cheval) Enkhjargal Dandarvaanchig (dit Epi) et Aliocha, violoniste parisien s'illustrant ici au nickelharpa, vièle d'origine suédoise. Ensemble ils combinent avec brio - et non sans humour - les sonorités world héritées des steppes d'Asie Centrale, aux ambiances de western spaghetti ("The Good, The Bad and the Ugly") léguées, entre autre, par Ennio Morricone. Passant par les nuances celtiques du rock de Mark Knopfler ("Brothers In Arms"), les saveurs sucrées d'un "Texas Boléro" mariné à la sauce barbecue ou encore par les fulgurances manouches des "Chinese Dumplings", le quartet bouscule les codes sans froisser les harmonies. Les frontières entre les genres, les continents et les époques volent en éclats dans cet opus riche et touchant, qui relie comme si c'était une évidence la valse à 3 temps ("A Japanese in Paris", 'Oriental Little Paris") au blues ("Good Morning Guangzhou") et la folk music nord américaine ("Horizon Blues"), la fête tzigane ("Chiken Del") et les folklores chinois et mongol au flamenco andalou ("Gibraltar"). Un beau voyage!

Lou Tavano - Uncertain Weather(L'Un L'Une/L'Autre Distribution)

Lou Tavano - Uncertain Weather (L'Un L'Une/L'Autre Distribution)

La chanteuse parisienne Lou Tavano, toujours accompagnée par son complice, le pianiste et co-compositeur franco-britannique Alexey Asantcheeff, nous présentait le 31 Janvier dernier son second opus baptisé Uncertain Weather, un disque gracieux nous offrant un jazz intimiste et envoûtant, que le tandem teinte brillamment de somptueuses notes folk et de musique classique. La voix grave et hypnotique de la diva, gracieusement lovée par les motifs aériens finement brodés du piano d'Alexey, accrochent d'emblée l'auditeur. Largement habitées par le violoncelle bouleversant de Guillaume Latil, les mélodies vibrantes d'Uncertain Weather sont portées par une section rythmique redoutablement efficace, qui sait s'effacer lorsqu'il le faut. Cette dernière se compose du bassiste Alexandre Perrot et du batteur Ariel Tessier (tous deux membres de l'excellente formation PJ5). On retrouve également aux chœurs deux figures familières de la scène jazz parisienne, le poly-instrumentiste Eric Perez et le guitariste Pierre Tereygeol, qui ajoutent de la profondeur et un supplément d'âme aux paroles sincères et immersives de Lou.
Une belle découverte!

vendredi 7 février 2020

Pierre de Bethmann Trio - Essais / Volume 3 (Aléa)

Pierre de Bethmann Trio - Essais / Volume 3 (Aléa)

Devenu incontournable en studio et sur les scène jazz hexagonales puis européennes, le pianiste français Pierre de Bethmann revient sur le label Aléa avec le Volume 3 de ses Essais, qu'il propose en trio avec ses fidèles acolytes Sylvain Romano à la contrebasse et Tony Rabeson à la batterie. La formation y poursuit sa réappropriation de standards mythiques issus de multiples traditions musicales (jazz, musique classique et chanson), composés entre 1851 et 1984. Se croisent ainsi des œuvres et des thèmes majeurs laissés à la postérité par les immenses Robert Schumann, Georges Brassens, Stevie Wonder, Cole Porter, John Scofield ou encore Sam Rivers,..  Tantôt leader ou sideman et tantôt directeur artistique (récemment auprès du jeune Noé Huchard) ou special guest, Pierre de Bethmann impose sa vision d'un jazz généreux, ouvert et pluriel, arborant ici un swing chirurgical ("Cyclic Episode") et là un groove joueur ("Dark Bue")...


jeudi 6 février 2020

Julie Campiche Quartet - Onkalo (Meta Records)

Julie Campiche Quartet - Onkalo (Meta Records)

La harpiste suissesse Julie Campiche, entourée par 3 musiciens épatants (Leo Fumagalli au sax et FX, Manu Hagnann à la basse et FX, Clemens Kuratle à la batterie et FX), nous présente Onkalo, un nouvel opus aux ambiances émouvantes et prenantes, où groove millimétré et swing aérien invitent l'auditeur à s'échapper dans un jazz électro-acoustique progressif, immersif et vibrant, gorgé de réminiscences folk/world et bercé par des thématiques engagées brûlantes d'actualité. La magie opère dès les premières notes de "Flash Info", s'y succèdent des plages musicales apaisantes violemment entrecoupées de mesures tourmentées. A l'instar de "Cradle Songs" ou de "Lepidoptera", des mélodies hypnotiques nous enivrent, tirant le meilleur d'un mariage contre nature, unissant les sonorités organiques et les effets synthétiques...
Une belle découverte!


mercredi 29 janvier 2020

Didier Ithursarry Trio - Atea (LagunArte Productions/L'Autre Distribution)

Didier Ithursarry Trio - Atea (LagunArte Productions/L'Autre Distribution)

L'incontournable accordéoniste originaire de Bayonne Didier Ithursarry, que l'on a croisé dans Extended Whispers, récent projet de Jean-Christophe Cholet et Matthieu Michel, The Atomic Flonflons d'Alban DarcheVilles Invisibles de Toufic Farroukh ou encore Le Bal Perdu de l'Ensemble Art Sonic, nous revient avec son disque Atea (la porte en langue basque). Entouré du flûtiste Joce Mienniel et du guitariste Pierre Durand, il nous livre un recueil de 11 pièces originales et une reprise de "Goizian argi hastian", berceuse empruntée au folklore basque qu'il interprète en solo. Immersive et inédite, la musique de Didier nous emmène loin, car si le Pays Basque n'est qu'à quelques pas, le Mali, le Mexique, la steppe de Mongolie et la région nord-est du Brésil ne sont pas si proches. Ce talent à pouvoir relier les continents et leurs traditions, il l’exerce également lorsqu'il fait jouer ensemble des instruments à priori aux antipodes les uns des autres. En effet accordéon, flûtes et guitare électrique échangent sur des thèmes captivants, tantôt émouvants, tantôt menés par des rythmiques frénétiques et des mélodies hypnotiques. Sonorités jazz, musiques classique, contemporaine et world se mêlent ainsi avec brio et poésie, comme dans la marquante "Forro Suite", enregistrée avec le concours de l'ensemble à cordes Cuareim Quartet.

mardi 28 janvier 2020

Rhoda Scott - Movin' Blues (Sunset Records/L'Autre Distribution)

Rhoda Scott - Movin' Blues (Sunset Records/L'Autre Distribution)

La mythique 'Barefoot Lady' Rhoda Scott, légende vivante de l'orgue Hammond qui a notamment accompagné Ella Fitzgerald, Count Basie ou Georges Benson (…), nous présentait en 2017 son excellent projet We Free Queens, avec son fameux lady quartet formé par Sophie Alour au saxophone ténor, Lisa Cat-Berro au saxophone alto et Julie Saury à la batterie. Le 31 Janvier prochain, elle publiera de nouveau sur Sunset Records - label de Stéphane Portet, son manager et producteur depuis 3 ans - l'opus Movin' Blues, un album blues intense et vibrant enregistré en duo avec le jeune batteur manceau Thomas Derouineau. Ce tandem orgue/batterie est formule qu'elle apprécie tout particulièrement, on se souvient en effet de ses collaborations précédentes avec, entre autre, Kenny Clarke en 2000 ou Daniel Humair en 1968. Revenant aux sources d'une musique qui l'habite depuis sa plus tendre enfance, Rhoda, fille de pasteur, nous offre un recueil de 12 titres envoûtants au groove entêtant, où les sonorités soulful héritées du blues, du jazz et des spirituals dégagent des vibrations positives contagieuses... Alignant des standards incontournables à l'image d'"Honeysuckle Rose" de Fats Waller et "Watch What Happens" de Michel Legrand, ainsi que des compositions originales dont "Movin' Blues" et "Blues at the Pinthière", le disque ravira particulièrement les amateurs du Duke avec les reprises de l'énergique "Caravan" et de l'émouvant "Come Sunday"... 


vendredi 24 janvier 2020

Olivier Ker Ourio - Singular Insularity (Bonsai Music/L'Autre Distribution)

Olivier Ker Ourio - Singular Insularity (Bonsai Music/L'Autre Distribution)

Son disque French Songs m'avait déjà beaucoup marqué en 2017, le projet consistait à revisiter, avec son complice le guitariste Sylvain Luc, quelques standards incontournables de la chanson française du XX° siècle. Avec son dernier effort baptisé Singular Insularity, l'harmoniciste parisien Olivier Ker Ourio, qui a passé toute son enfance à la Réunion, réaffirme son amour inconditionnel pour son île, mais pas que! En effet, défendant sans relâche sa vision d'un jazz aux racines créoles, il dévoile un répertoire de 10 compositions originales, colorés et chaloupées à souhait, où se confrontent et se mélangent son insularité et les singularités musicales d'autres îles. Sonorités cubaines, mauriciennes, guadeloupéennes et martiniquaises résonnent ainsi dans un opus irrésistible et radieux, où le digne successeur de Toots Thielemans convie auprès de lui 6 musiciens incontournables: le chanteur Bastien Picot et le flûtiste Christophe Zoogonès, tous deux réunionnais, le pianiste martiniquais Grégory Privat, le batteur guadeloupéen Arnaud Dolmen, le percussionniste cubain Inor Sotolongo et le bassiste mauricien Gino Chantoiseau.

A paraître le 31 Janvier prochain, je ne saurais que vivement conseiller Singular Insularity à tous ceux qui espèrent, à travers la grisaille ambiante, l'apparition d'un doux rayon de soleil.

mercredi 22 janvier 2020

Xavier Thollard - (Re)compositions (Parallel/Absilone)

Xavier Thollard - (Re)compositions (Parallel/Absilone)

Le pianiste rennais Xavier Thollard nous présente via Parallel son nouvel opus baptisé (Re)compositions, un jeu de piste immersif où le musicien s'est amusé à brouiller les cartes en réarrangeant et en réécrivant avec beaucoup de liberté 11 thèmes incontournables, empruntés au répertoire du Real Book, mais aussi piochés dans le catalogue de la grande musique, ainsi que parmi des succès intemporels de la pop et de la soul. Quasi méconnaissables, ces (re)compositions nous sont pourtant vaguement familières...
Entouré de ses complices, Matyas Szandai à la contrebasse et Simon Bernier à la batterie, notre ancien percussionniste reconverti au piano se plait à enrichir son écriture et son jeu volubile de cellules rythmiques multiformes qui sèment le trouble. Au passage, il rend hommage à quelques montres sacrés qu'il affectionne particulièrement, de Billy Strayhorn à Alexandre Scriabine en passant par Ray Charles et Elton John...
On notera la présence, à la prise de son et au mixage, d'un autre pianiste, Antoine Karacostas, qui publiait l'an dernier sur ce même label, son second disque Insulary Tales.


mardi 21 janvier 2020

Véro Hermann Sambin - Sky Loom (Jazz Family)

Véro Hermann Sambin - Sky Loom (Jazz Family)

La diva afro-caribéenne Véro Hermann Sambin nous présente via Jazz Family son nouvel opus baptisé Sky Loom, un recueil de 15 titres dont 9 compositions originales mêlant avec sensualité le jazz et les sonorités latines aux rythmes traditionnels guadeloupéens et martiniquais. Entourée par un casting de haut vol où se retrouvent les précieux Grégory Privat au piano, Ralph Lavital à la guitare (ainsi qu'à la direction artistique), Régis Thérèse à la basse, Arnaud Dolmen à la batterie et le fidèle complice Xavier Richardeau au saxophone, la chanteuse et auteure livre un projet animé par un profond désir de faire revivre un savoir-faire insulaire oublié, un art du tissage que les amérindiens et les africains n'ont pas eu le loisir de perpétuer - d'où le nom Sky Loom, qui signifie métier à tisser reliant la Terre au Ciel. Chanson française, biguine, mazouk, boléro, bossa et autres vibrations world nous sont ainsi servies en français, anglais et créole par une voix suave et gorgée d'émotions, s'illustrant avec brio et justesse sur des mélodies envoûtantes et chaloupéespop et notes bleues s'accordent à merveille.

lundi 20 janvier 2020

La Légende de Naclia (Jazz Family)

La Légende de Naclia (Jazz Family)

Dans La légende de Naclia, le quartet formé par la chanteuse et percussionniste de flamenco Sabrina Romero, la contrebassiste Leïla Soldevila, le guitariste Cédric Baud et le saxophoniste Frédéric Couderc, revisite pour nous le mythe de l'Atlantide, ce fameux continent disparu sous les eaux, qu'a décrit Platon il y a 2500 ans. Amenant chacun sa touche si singulière, issue d'horizons musicaux divers et variés, les 4 complices élaborent une musique ouverte et plurielle, mêlant avec brio le jazz, les sonorités andalouses et la musique classique aux folklores d'ici et d'ailleurs (Corse, Inde du nord, Afrique et Maghreb). La poésie acoustique qui se dégage de ces 13 compositions séduit d'emblée, inondant l'auditoire de vibrations world envoûtantes...

vendredi 17 janvier 2020

Noé Huchard - Song For (Soupir Musique)

Noé Huchard - Song For (Soupir Musique)

Le pianiste Noé Huchard, musicien virtuose qui, malgré son tout jeune âge, a déjà croisé le fer avec quelques pointures de la scène jazz hexagonale (Minino Garay, Jacky Terrasson, Pierre Bertrand ou encore Pierrick Pédron, Eric Sévat et Thomas Bramerie...) nous présentera le 17 Janvier 2020 son premier opus intitulé Song For, un recueil de 12 thèmes captivants dont 9 compositions et 3 standards incontournables de l'histoire du jazz. Entouré de ses complices Clément Daldosso à la contrebasse et Elie Martin-Charrière à la batterie, également issus du Conservatoire de Paris, Noé a choisi de nous proposer sa musique de la manière la plus authentique possible, en enregistrant son trio dans les conditions d'un live au Studio Sextan à Malakoff, sous la direction de Pierre de Bethmann.
Alliant habilement sa vision orchestrale du piano qui lui vient, entre autre, de son apprentissage de la musique classique, à sa passion pour le jazz ("Milestone (Old)") et les sonorités afro-américaines ("San Rafaël Pt.1"), il parvient à capter l'auditeur dès les premières mesures. Le compositeur apporte une attention toute particulière à la puissance et à la richesse du son qu'il dégage avec son instrument ("Astroboy"), comme aux mélodies accrocheuses qu'il écrit ("You Should Feel It Now"), s'efforçant de faire vibrer son trio sur une même longueur d'onde... Une réussite!


vendredi 10 janvier 2020

GRIO - GRand Imperial Orchestra - Music Is Our Mistress (Inouie Distribution)

GRIO - GRand Imperial Orchestra - Music Is Our Mistress (Inouie Distribution)

Le collectif à géométrie variable Imperial, qui nous offrait il y a quelques mois l'album Seducere en orphéon et il y a quelques années Grand Carnaval en quartet, nous revient cette fois-ci en grand format avec Music Is Our Mistress, un recueil de 8 titres dont 2 arrangements de traditionnels empruntés aux Banda-Linda: ses fameuses fanfares centre-africaines où chaque membre armé d'une trompe joue une note, des notes qui s'imbriquent ensuite, générant ainsi de la polyphonie. Ces chants rituels qui servent initialement à rythmer les événements de la vie quotidienne - naissance, mort, initiation, chasse ou récolte - sont ici retranscrits dans une démarche spiritual jazz déroutante et généreuse, où les cornes et les racines d'arbres laissent place à un ensemble de cuivres détonants et trépidants. Y planent avec bienveillance les ombres des immenses Duke Ellington, Ornette Coleman ou encore Charles Mingus, des modèles incontournables pour les 4 musiciens historiques de l'Impérial - Gérald Chevillon et Damien Sabatier (saxophones), puis Joachim Florent (contrebasse) et Antonin Leymarie (batterie) - auxquels se sont greffés 4 nouvelles têtes, le pianiste Aki Rissanen, le tromboniste Simon Girard et les trompettistes Aymeric Avice et Frédéric Roudet.