lundi 18 février 2019

Philippe Soirat - Lines and Spaces (Paris Jazz Underground/Absilone/Socadisc)

Philippe Soirat - Lines and Spaces (Paris Jazz Underground/Absilone/Socadisc)

Autour de lui, le batteur parisien Philippe Soirat a réuni dans son Lines and Spaces paru le 25 Janvier dernier, des incontournables de la scène jazz hexagonale. En effet, l'infatigable partenaire de jeu des plus grands (Lee Konitz, Lou Donaldson, Mark Turner ou les frères Belmondo) qui s'est également illustré dans les récents projets de Laurent Fickelson, Jacques Vidal ou encore Philomène Irawaddy, a invité le saxophoniste David Prez, le pianiste Vincent Bourgeyx et le contre bassiste Yoni Zelnik, pour les conduire au gré de reprises (Wayne Shorter, John Coltrane, Joe Lovano...) et de compositions originales ("Carte Banche", "Dong", ...), dans un univers musical envoûtant où s'entremêlent avec grâce la tradition et l'esprit d'aventure ("Magnolia Triangle" de James Black). Ensemble, ils nous livrent un opus aux contours souples, basé sur l'écoute et le partage, où brillent des mélodies délicates et des improvisations virtuoses, sublimées par un swing fluide ("Aycrigg" de Robert Hurst) et gorgé de nuances ("Nephthys" de Jeremy Pelt).


Alexis Avakian - Miasin (CD Diggin Music Prod/Absilone/Socadisc)

Alexis Avakian - Miasin (CD Diggin Music Prod/Absilone/Socadisc)

Toujours entouré de ses fidèles acolytes, Fabrice Moreau à la batterie, Mauro Gargano à la contrebasse, Ludovic Allainmat au piano/rhodes et Artyom Minasyan aux traditionnels doudouk, chevi et zurna, le saxophoniste franco-arménien Alexis Avakian publiait le 25 Janvier dernier son album Miasin. Rassemblant 10 compositions, dont la plupart écrites par ses soins, ainsi qu'une reprise vibrante du classique "Erzeroumi Shoror", sublimé par le joueur de târ Miquayel Voskanyan, le disque combine à nouveau le raffinement et les possibilités du jazz aux sonorités singulières de la musique arménienne, un subtil cocktail que nous appréciions déjà dans son précédent Hi Dream, paru en 2016. Les origines de l’artiste surgissent évidemment aux détours de quelques combinaisons mélodiques et rythmiques colorées, mais ce qui importe pour lui est l'interplay qu'il a su développer avec ses acolytes, un jeu qui les place sur une même longueur d'onde, aussi bien dans les moments bouleversants comme "Yerevanadzor" que dans les passages plus incisifs et torturés tel que "Circus".


vendredi 15 février 2019

Guts – Philantropiques (Heavenly Sweetness)

Guts – Philantropiques (Heavenly Sweetness)

A paraître le 29 Mars prochain, Philantropiques est le sixième opus solo du producteur français Guts, figure emblématique du label parisien Heavenly Sweetness, patron de Pura Vida, infatigable digger et ancien pilier du hip-hop hexagonale dans les 90's. Installé à Ibiza depuis le milieu des années 2000, les paysages, la chaleur et la lumière de l'archipel des Baléares imprègnent largement les sonorités tropicales du beatmaker expatrié, mais il ne reniera jamais ses premières amours, Hip Hop After All paru en 2014 le prouve bien, il renouait alors avec son alter ego d'antan, Gutsy.
Irrémédiablement attiré par les vibrations world, c'est principalement sur celles d'Afrique et des Caraïbes qu'il s'attarde dans son dernier effort, un virage qu'il nous présente avec "Mucagiami" un premier extrait d'inspiration angolaise, une semba à l'orchestration percussive et cuivrée dans laquelle s'exprime le chanteur oublié Manuel Rosário das Neves alias Vum Vum.
Guts convie également le brillant Jowee Omicil, multi-instrumentiste haïtien qui vient colorer le puissant et poétique "Voyaging Bird", ou encore le chanteur/conteur lyonnais d'origine camerounaise Pat Kalla (de Voilaaa) et le flûtiste ivoirien Dramane Dembelé sur "Daddy Sweet". S'illustrent ailleurs la légende antillaise Mario Canonge, le tandem DjeuhDjoah & Lieutenant Nicholson ("Groove Ma Poule") et l'incontournable batteur/percussionniste de Bumcello Cyril Atef... Bref, une pléiade de talents et de nuances qui viennent enrichir une ode à la joie gorgée de soleil et habitée de grooves explosifs de tous bords.

jeudi 14 février 2019

K.O.G & The Zongo Brigade - Wahala Wahala (Heavenly Sweetness)

K.O.G & The Zongo Brigade - Wahala Wahala (Heavenly Sweetness)

C'est sur le fameux Heavenly Sweetness que le collectif afro fusion basée à Sheffield, The Zongo Brigade, nous présentera le 08 Mars prochain son premier opus aux accents cuivrés et aux reflets électrisantsWahala Wahala (à traduire par problème ou souffrance en swahili). Piloté par le talentueux Kweku Sackey alias K.O.G (Kweku of Ghana), la formation combine allègrement les influences afrobeat, latino, hip-hop, soul, dancehall, rock et funk, nous balançant au visage ses vibrations ouest-africaines festives et son groove explosif absolument virale. Le flow ravageur et percutant du rappeur jamaïcain Franz Von, allié pour le meilleur aux vocaux énergiques et déjantés de K.O.G. plonge l'auditeur dans un état de transe, une invitation à la danse et au lâcher-prise que la Brigade entretient avec des orchestrations tonitruantes et hypnotiques...

Arnito - Le Vent, La Route (Autoproduction)

Arnito - Le Vent, La Route (Autoproduction)

Le guitariste, multi-instrumentiste et compositeur originaire d'Annecy, Arnito, nous présentait en Janvier dernier son dernier opus autoproduit, baptisé Le Vent, La Route. Entouré d'amis précieux dont le joueur de kora Adama Koeta, il nous livrait ce joli recueil aux sonorités intimistes et colorées, rassemblant 16 titres acoustiques où se mêlent poésie, chanson, musique classique, world, folk et jazz...













Bjarki - Happy Earthday (!K7)

Bjarki - Happy Earthday (!K7)

Le producteur islandais Bjarki Rúnar Sigurðarson alias Bjarki, petit protégé de Nina Kraviz et co-fondateur de bbbbbb Records - écurie spécialisée rave, jungle et breakbeat hardcore - publie ce 15 Février 2019 son nouvel opus baptisé Happy Earthday. A paraître sur le prestigieux label berlinois !K7, le disque composé de 15 titres dévoile une nouvelle facette de l'artiste, qui s'éloigne un temps des dancefloors technoïdes pour s'orienter vers des sonorités électroniques plus immersives, mélancoliques et cérébrales. Dans ce recueil en forme d'introspection qui le pousse à revisiter de vielles ébauches mises au rencart de son propre catalogue, il y développe une forte conscience écologique, qui s'incarne dans des rythmiques minimalistes souvent downtempo et lo-fi, sur lesquelles flottent des nappes de claviers atmosphériques persistantes et angoissantes. L'auditeur hagard se retrouve donc à déambuler à travers les méandres de paysages sonores sombres aux contours incertains, hantés de textures electronica sophistiquées s'élevant sur les ruines d'architectures techno, jungle, breakbeat et abstract hip-hop.


mercredi 13 février 2019

Ego Ella May - Table For One (Single) (Tru Thoughts)

Ego Ella May - Table For One (Single) (Tru Thoughts)

Histoire de nous mettre l'eau à la bouche, Tru Thoughts nos balançait le 10 Décembre dernier le premier single de l'album à paraître courant 2019 de la chanteuse londonienne Ego Ella May, nouvelle venue au sein de l'écurie de Brighton. Le touchant et vibrant "Table For One" combine habilement des sonorités jazz empreintes de psychédélisme aux ambiances néo soul underground qu'elle cultive déjà depuis un certain temps. A l'origine de 3 EPs, The Tree, Breathing Underwater et Zero, qui ont chacun contribué à l'installer dans le circuit, elle revient en force après un break salvateur 3 années, entourée d'une poignée de jeunes loups habitués du label, le bassiste Wu-Lu, le guitariste Oscar Jerome, le claviériste du fameux Ezra Collective, Joe Armon-Jones et le batteur Eddie Hick du célèbre Sons of Kemet. A l'instar de son écriture, la voix singulière d'Ego Ella May, fragile et intense à la fois, en troublera plus d'un(e)!


Grün Glas - Cell (Grün Glas)

Grün Glas - Cell (Grün Glas)

Après son précédent EP Rust paru en 2017 et son double single Polyester/Poison sorti en 2018, le producteur berlinois de musique électroniqueGrün Glas nous offrait le 25 Décembre dernier "Cell", titre élaboré à base d'échantillons trafiqués, glanés dans une archive de cassettes underground des années 80 et 90. Il en résulte une piste hypnotique à la rythmique break beat et à l'ambiance nébuleuse, où une mélodie accrocheuse et entêtante (faite à partir d'une boucle vocale malmenée) flirte avec des sonorités electronica lo-fi tracées au cordeau.








Alba Neiva - Hogar (Autoproduction)

Alba Neiva - Hogar (Autoproduction)

Le jeune quintet parisien Alba Neiva publiait fin 2018 son premier opus autoproduit baptisé Hogar (foyer en espagnol), un album aux sonorités latin jazz somptueux et raffiné, nourri de flamenco, de milonga argentin, de son cubain et de musique brésilienne. Portées par la voix sensuelle de la diva Lucile Chriqui et le souffle ensorceleur du saxophoniste Maxime Berton, les compositions inspirées et les reprises sophistiquées du guitariste Nils Frechilla envoûtent l'auditoire dès leurs premières mesures, entremêlant avec brio, maîtrise et poésie, des influences métisses qui réchauffent les cœurs. Dotée d'une section rythmique virtuose, discrète et complice, composée du batteur Arthur Alard (Titi Robin, Baptiste Herbin) et du contrebassiste Zacharie Abraham (Archie Shepp, Naïssam Jalal), la charmante formation nous livre un répertoire où mélancolie, tendresse, douceur et chaleur s'accordent dans des mélodies solaires délicieuses et familières.
Une mention spéciale est décernée à "Danse de le Solitude", sublime interprétation en français de l'immense "Dança Da Solidão" que la prêtresse carioca de la MPB, Marisa Monte, nous offrait en 1994 dans son disque mythique Verde, Anil, Amarelo, Cor-de-Rosa e Carvão.

mardi 12 février 2019

MXR.001 (PITS)

MXR.001 (PITS)

Le label de Détroit PITS, qui nous livrait il y a peu l'excellent EP Horizon de Solution 99, nous présente MXR.001, sa toute première compilation. La collection pressée en vinyl only et parue le 15 Décembre dernier, rend hommage, à travers 4 pépites électroniques, au son intemporel de la Motown. S'y mêlent des sonorités lo-fi soulful et percutantes, imprégnées d'influences house, deep house, techno et minimal. Elles sont orchestrées par de jeunes loups de la Motor City, comme le duo Ke Thu qui s'amuse avec des vocaux d'Aretha Franklin et des samples de piano de PrinceBale Defoe qui trafique un échantillon de Rose Royce, John Joseph qui emprunte le fameux "Function at the Junction" à la légende soul Shorty Long (également repris il y a peu par Format:B dans "Chunky") et enfin le tandem Polar Rat qui boucle The Miracles...
Une belle entrée en matière!


Pressyes - On The Run (Ink Music)

Pressyes - On The Run (Ink Music)

Le musicien autrichien basé à Vienne René Mühlberger alias Pressyes publiait en Mai 2018 son premier opus baptisé On The Run, un album pop estival, aux nuances 70's et psychédéliques. Ses textures analogiques, empreintes de réminiscences mancuniennes et indie rock californiennes, laissent parfois transparaître un groove accrocheur, aux influences hip-hop. En véritable homme orchestre, le musicien et collectionneur d'instruments vintage, a enregistré ses 10 chansons ensoleillées et positives dans son home studio, façonnant ses sons sur une vieille batterie, ainsi que sur une basse, des synthés et des guitares datant d'avant sa naissance. Aventurier et explorateur à ses heures, il traduit musicalement ses impressions et souvenirs de voyage, livrant alors un "kaléidoscope d'images et d'émotions" glanées à travers l'Europe, le Vietnam, la Thaïlande, l'Inde, le Maroc et le Sri Lanka.


Da Break - Da Break (La Ruche - Le Label/Inouïe Distribution)

Da Break - Da Break (La Ruche/Inouïe Distribution)

Chez moi, l'hypnotique "Get Over - Yolo" tourne déjà en boucle depuis quelques jours et je crains que ça n'aille pas en s'arrangeant... Redoutablement addictif et bourré de vibrations positives, le titre est extrait de l'album éponyme de la formation lyonnaise Da Break, paru en Février 2018. Tellement marquant, il s'immisce dans nos esprits dès ses premières cocottes funk et donne envie de le partager, pour qu'il se répande et fédère. Sorti il y a peu le clip, qui détruit gentiment les codes de la sacro-sainte masculinité, relance la machine et remet le trio sur le devant de la scène.
Mené par l'incontournable producteur Bruno Hovart alias Patchworks (présent sur un tas de projets comme Kumbia Boruka, The Bongo HopMetropolitan Jazz Affair, The Dynamics et John Milk), épaulé par l'auteure/chanteuse Jennifer « Hawa » Zonou et le batteur franco-américain Rémy Kaprielan, Da Break nous replonge avec brio dans les sonorités hip-hop, dancehall et R&B des années 90, renouant avec une sensualité néo soul des premiers jours. Convoquant le spectre des légendaires De La Soul, The Pharcyde, Arrested Development, Shaggy ou A Tribe Called Quest, et rappelant les univers soulful de Mary J Blige, Janet Jackson ou Macy Gray, le groupe se délecte à nous bercer de nostalgie, titillant notre passé de jeune adepte de ces sons old school intemporels. Portée par une voix gospel généreuse et maîtrisée, aussi bien à l'aise dans les aigus que dans les graves, le groupe nous livre sa recette du bonheur, reposant sur une brillante combinaison de genres, d'énergie et d'influences...


lundi 11 février 2019

Cotonete - Super-Vilains (Heavenly Sweetness)

Cotonete - Super-Vilains (Heavenly Sweetness)

L'emblématique Cotonete, formation hexagonale fondée au début des années 2000 par le claviériste Florian Pellissier et le saxophoniste Frank Chatona, nous replonge dans le groove obsédant et viral du jazz-funk des années 70, celui des Headhunters et de Patrice Rushen bien sûr, mais aussi celui des phénomènes brésiliens Deodato, Banda Black Rio et Azymuth.
Composé des musiciens qui forment également les incontournables Akalé Wubé, Camarao Orchestra ou Florian Pellissier Quintet, l'octet a longtemps hésité avant d'accoucher de son premier opus. Rompu à la scène mais freiné par le délicat exercice de la session d'enregistrement, il faillit même disparaître... Seulement voilà, sous l'impulsion du producteur Melik Bencheikh, taulier du célèbre magasin de disques parisien Heartbeat Vynil, Cotonete est revenu d’outre tombe publiant Inside Outside en 2016, titre remixé par la légende londonienne Phil Asher. Suivront en 2017 CaboEarth Overshoot Day et Paribbean Disco / The Hustle Parisian (orchestré en collaboration avec Dimitri From Paris), tous parus sur l’excellent Heavenly Sweetness... un label qui nous veut du bien!
2019 sera donc l'année d’une consécration bien méritée avec la sortie de Super-Vilains, album long format aux sonorités cuivrées, offrant 9 compositions absolument captivantes et hypnotiques...

Attention tout de même à ne pas trop forcer sur les sillons du double vinyle!!!


Jaye P. Morgan ‎– Jaye P. Morgan (WeWantSounds)

Jaye P. Morgan ‎– Jaye P. Morgan (WeWantSounds)

Le label parisien WeWantSounds est allé nous dénicher la perle rare, une de celles qui gisent dans les tiroirs sans fond du patrimoine musicale américain des années 70, il s'agit de l'album éponyme de la chanteuse et actrice Jaye P. Morgan sorti, hélas trop discrètement, en 1976. Véritable chef d'oeuvre oublié au groove hypnotique et accrocheur, trésor funk gorgé de soul et de raffinements jazz, il réunit une pléiade de musiciens de studio hors paires, emblématiques d'une époque bouillonnante. S'y illustrent, entre autres, les batteurs Harvey Mason (de Fourplay) et Ed Greene (du Donald Byrd Group), les guitaristes Lee Ritenour,  Jay Graydon (G. Benson, Al Jarreau...) et Ray Parker Jr (auteur du fameux titre "Ghostbusters") ou encore le saxophoniste et flûtiste Ernie Watts (Chaka Khan, Lalo Schifrin...)...
Enregistré à Los Angeles dans les légendaire studios Sound City, le désormais incontournable Jaye P. Morgan est la première production notable du canadien David Foster, deux ans avant qu'il remporte son premier Grammy Award en tant qu’auteur pour le titre "After the Love Has Gone", du groupe Earth, Wind and Fire.
L'album se compose d'interprétations magistrales des immenses tubes "You're All I Need To Get By" immortalisé par Marvin Gaye et Tammi Terrell en 1968, "Seems So Long" de Stevie Wonder et "Can't Hide Love" d'Earth, Wind & Fire, mais également de titres originaux diablement addictifs comme les entraînants "Let's Get Together" ou "I Fall In Love Everyday" et les plus langoureux "Here Is Where Your Love Belong" et "It All Goes Round", ballades inoubliables et intemporelles.
La carrière de Morgan s'est envolée dans les années 50 et 60 à l'instar des divas Doris Day, Patti Page, Rosemary Clooney et autres June Christy, son répertoire se composait alors exclusivement des grands standards de la chanson américaine; Avec ce disque audacieux - un caprice que s'est offert l'artiste - elle a su se réinventer sans pour autant donner une suite à cet élan, dommage !



vendredi 8 février 2019

Flèche Love - Festa Tocandira (Single) (Musique Sauvage/Pias)

Flèche Love - Festa Tocandira (Single) (Musique Sauvage/Pias)

L'étonnante et envoûtante Amina Cadelli alias Flèche Love nous revient avec "Festa Tocandira", un titre electro pop émouvant et profond où elle exprime, à travers les textures fragiles et sophistiquées d'une production electronica déchirante et gorgée de soul, des valeurs féministes et humanistes, interrogeant la virilité, à travers un rite initiatique entretenu par les peuples d'Amazonie (Wayana et Aparai). Sa voix cristalline et hypnotique, qui chante (en espagnol et en anglais), scande, murmure et s'insurge, fédère et rassemble grâce à au magnétisme que dégage son univers musicale complexe et futuriste, imprégné des richesses d'Orient et d'Amérique Latine.
Ex-chanteuse du groupe Kade­bos­ta­ny, elle signait et interprétait le succès international de The Avener "Castle In The Snow" avant de faire peau neuve. Redécouverte en 2017 grâce à son vibrant "Umusuna", la suissesse d'origine algérienne publiera le 1er Mars prochain son premier opus baptisé Naga Part1 (Musique Sauvage)... On a hâte!

jeudi 7 février 2019

Horse Meat Disco featuring Amy Douglas - Let's Go Dancing (Glitterbox)

Horse Meat Disco featuring Amy Douglas - Let's Go Dancing (Glitterbox)

Préparez les anti-inflammatoires car Horse Meat Disco est dans la place et les déhanchements frénétiques que son dernier titre "Let's Go Dancing" inspire, risquent de vous causer quelques sévères courbatures. Le quatuor londonien, également surnommé MHD, se compose de James Hillard, Jim Stanton, Filthy Luka et Severino Panzetta, 4 producteurs talentueux et inspirés qui ont convié pour cette nouvelle bombe aux saveurs nu-disco, la diva Amy Douglas, figure emblématique parmi les vocalistes house, remarquée récemment aux côtés de Luke Solomon dans l'épique "Light You Up" et de Juan MacLean dans le puissant "Boy". Ensemble ils nous replongent dans l'âge d'or du disco new-yorkais avec une production  sophistiquée et captivante, sentant bon le funk et l'enregistrement live d'instruments analogiques...
L'as Dimitri From Paris y ajoute d'ailleurs son grain de sel en accouchant d'un remix cuisiné aux petits oignons, faisant la part belle aux lignes de basse, de guitare, de cuivres et de claviers.
Que du bonheur!


Kormak - Love On The Line (DFTD)

Kormak - Love On The Line (DFTD)

L'australien Kormak, valeur montante de la scène club de Sydney, nous offrait le 14 Décembre dernier pour ses débuts sur DFTD son double single Love On The Line. Si le titre éponyme, avec ses délicieux craquements de vinyle, nous propose d’apprécier un cocktail savoureux de sonorités deep-house chaudes et envoûtantes, "Feel" fait plus écho à la house classique, avec ses vocaux gospel surpuissants et ses vibrations funk édifiantes.










Slam Dunk'd feat. Chromeo & Al-P - No Price (Glitterbox)

Slam Dunk'd feat. Chromeo & Al-P - No Price (Glitterbox)

Glitterbox nous offrait le 07 Décembre dernier l'excellent "No Price", hymne disco par excellence orchestrée par le vétéran Arthur Baker, l'un des Djs/producteurs américains les plus emblématiques de sa génération, qui a notamment collaboré avec Al Green, Afrika Bambaataa, Planet Petrol, Bob Dylan et New Order. Egalement remarqué pour ses remixes édifiants d'artistes pop tels que Tina Turner, les Pet Shop Boys, Cyndi Lauper ou encore Bruce Springsteen, il nous revient sous son alias Slam Dunk'd avec un titre accrocheur vieux de 35 ans qu'il n'avait jamais eu l'occasion de finaliser. Associé pour l'occasion au mythique duo electro-funk Chromeo et à la moitié de MSTKRFT, Al-P, il livre un tube absolument intemporel et viral, accompagné de 3 remixes énergiques et excitants, réalisés par les immenses Armand Van HeldenRobosonic et Art Of Tones.



Ferreck Dawn & Robosonic - In Arms (A-Trak Remix) (Defected)

Ferreck Dawn & Robosonic - In Arms (A-Trak Remix) (Defected)

En Avril 2018, le tandem de haut vol formé par le néerlandais Ferreck Dawn et l'allemand Robosonic publiait sur Defected l'édifiant "In Arms", l'un des plus gros tubes house de l'année qui s'est hissé à la première place du classement des ventes sur Beatport. Le 14 Décembre dernier, le producteur chaméléon A-Trak, champion du monde DMC en 1997 et boss de Fools Gold Records, livrait un brillant remix du titre devenu incontournable. Boosté aux stéroïdes, il aligne des nuances hip-house surpuissantes grâce, entre autres, à un savant découpage des vocaux.








mercredi 6 février 2019

Dario D'Attis & Definition Feat. Jinadu - Space & Time (Defected)

Dario D'Attis & Definition Feat. Jinadu - Space & Time (Defected)

De retour chez Defected, l'incontournable Dario D'Attis fait encore parler de lui avec "Space & Time", production house boostée aux stéroïdes, élaborée en collaboration avec le chanteur britannique Jinadu. Tout deux s'illustraient déjà dans le sublime "Dreamcatcher" et ses vibrations estivales, ils brillent à nouveau à travers deux versions captivantes de cette récente production parue le 18 Janvier dernier. Dans l'"Extended Vocal Mix", Jinadu impose une fois de plus son chant soulful, tandis que l'"Extended Spoken Mix" met davantage l'accent sur la partie instrumentale orchestrée par le Dj suisse.







Sophie Lloyd Feat. Dames Brown - Calling Out (David Penn Extended Remix)

Sophie Lloyd Feat. Dames Brown - Calling Out (David Penn Extended Remix)

On a tous en tête l'hymne disco house "Calling Out", que la productrice anglaise Sophie Lloyd publiait en 45T et en version 12' courant 2018, chez Classic Music Compagny. Porté par les vocaux gospel surpuissants du trio de Détroit, Dames Brown, le titre, déjà revisité l'an passé par les pionniers Floorplan dans leurs "Club & Revival Mixes", est remixé en ce début d'année 2019 par l'immense David Penn. Le vétéran espagnol nous livre une véritable bombe club à la musculature saillante et dont la ligne de basse hypnotise littéralement l'auditoire!








Hot 8 Brass Band - Love Will Tear Us Apart (Single) (Tru Thoughts)

Hot 8 Brass Band - Love Will Tear Us Apart (Single) (Tru Thoughts)


Sorti Fin Novembre 2018 sur Tru Thoughts, "Love Will Tear Us Apart" est un nouvel extrait du détonnant On The Spot paru en 2017, cinquième opus de la fameuse fanfare Hot 8 Brass Band. Il succède aux excellents titres "Work Together" et "Keepin' It Funky", livrés fin 2016 sous la forme d'un double single.  Originaire de la Nouvelle Orléans, la formation reprend ici un classique de Joy Division, icône de la scène punk britannique des années 70, intégrant une bonne dose d'énergie fédératrice et de vibrations positives. Une décharge de cuivres qui réchauffe les cœurs et les corps en ces temps tourmentés!






mardi 5 février 2019

Sociedade Recreativa - Sociativa (Jarring Effects)

Sociedade Recreativa - Sociativa (Jarring Effects)


Fruit de la rencontre en 2014 du producteur carioca Maga Bo (inventeur de la tropical bass) et du trio lyonnais Forró de Rebeca (adepte des rythmes du Nordeste brésilien), Sociedade Recreativa remet le couvert, après un premier effort au titre éponyme, largement salué par un public conquis. Paru en 2016, il donnait à la formation l'opportunité de roder sur les routes son concept musical transatlantique engagé, combinant avec une énergie dévastatrice les sonorités acoustiques et folkloriques du maracatu, carimbo, jongo, capoerira et autres samba de coco, aux grosses vibrations dub, bass music et hip-hop venues de la culture sound system. Pas certain que Mr Bolsonaro, nouvellement élu à la tête du Brésil, apprécie le nouveau projet du collectif baptisé Sociativa, opus percutant qui se veut rassembleur et festif, propulsant sur le dancefloor les traditions héritées d'Afrique et les coutumes amérindiennes. 
Deux invités de marque s’illustrent au sein de la troupe dissidente, la chanteuse mozambicaine Gata Misteriosa du groupe Gato Preto et le vétéran Mestre Luiz Paixao, virtuose du rebec (violon médiéval)... 


Lagardere - Wild Child (Vanina Hänin)

Lagardere - Wild Child (Vanina Hänin)

Fin Décembre 2018, le producteur basé à Genève Lagardere nous revenait via son label Vanina Hänin avec le sombre et entêtant "Wild Child", titre à l'univers technoïde deep et electro, habité par l'influence art rock de David Bowie. Remixé par l'emblématique Daniel Zuur d’Amsterdam, sa cadence est plus lente mais ses reliefs plus imposants...

Akiko Yano - Japanese Girl (WeWantSounds)

Akiko Yano - Japanese Girlde (WeWantSounds)

Enregistré en 1976 à Los Angeles avec la célèbre formation californienne Little Feat, Japanese Girl, premier album long format de l'artiste emblématique de la scène pop nippone des 70's, Akiko Yano, est réédité en ce début d'année 2019 par le label parisien WeWantSounds.
La compositrice, pianiste et chanteuse que l'on a souvent comparé à l'anglaise Kate Bush, a choisi pour la face A de son disque, de traverser le Pacifique pour s'adresser aux légendaires Lowell George, ancien membre du fameux Mothers of Invention de Frank Zappa, et Bill Payne, considéré par de nombreux pianistes comme l'un des meilleurs musiciens de piano-rock et de blues américains. Tous deux fondateurs de Little Feat, ils combinent leur background rock, blues, soul et jazz-funk à la sensibilité, aux mélodies et à la langue d'Akiko.
C'est dans son fief, épaulée par l'élite des musiciens tokyoïtes gravitant autour du bassiste Haruomi Hosono, que celle qui a côtoyé les immenses Ryūichi SakamotoPat Metheny, Charlie Haden et Peter Erskine, a gravé la face B de son Japanese Girl. Ensemble, ils associent les influences de la pop anglosaxone à l'instrumentarium traditionnel de l'archipel. La flûte traversière shinobue, le koto ou encore le tambour tsuzumi, servent ainsi d'écrin au chant cristallin et envoûtant de la japonaise. Ils habillent les 5 titres de cette seconde session d'harmonies singulières moins familières à nos oreilles d'occidentaux...
Un magnifique et surprenant métissage est-ouest où se rencontrent jazz fusion et artpop, psychédélisme et folklore.


lundi 4 février 2019

Dusk Totem - Infinity EP (Autoproduction/Budde Music France)

Dusk Totem - Infinity EP (Autoproduction/Budde Music France)


Dusk Totem, c'est la rencontre de Fanny Krief, musicienne folk parisienne et de Julien Mablouké, multi-instrumentiste et vidéaste réunionnais. Après Love, initialement paru en 2016 et réédité par Budde Music France en 2018, le duo nous livrera le 15 Février prochain son nouvel EP autoproduit, baptisé Infinity, un recueil de 5 titres immersifs et solaires interprétés en anglais, mêlant brillamment mélodies pop accrocheuses et productions électroniques soignées. Composé, écrit et affiné en studio avec le concours de différents collaborateurs dont le producteur Tom Fire et les ingénieurs du son Mathieu Denis et Clément Roussel (enregistrement et mixage), Infinity laisse délicieusement s'échapper les sonorités rassurantes de synthés analogiques et de machines vintages, semant derrière lui un flot de vibrations positives et fédératrices. Composé presque exclusivement de morceaux dansants, mis à part la ballade aquatique "Dreaming Sometimes", l'EP ne renie pas les influences d'artistes emblématiques de la scène pop tels qu'Arcade Fire, M83 ou encore Cindy Lauper. En terme de références, le tandem confie même être tout particulièrement séduit par la zénitude de The Saxophones et les valeurs que portent Christine and the Queens ou Jeanne Added...


vendredi 1 février 2019

Symboter - Die Transzendenz (1982-2016) (Alter K)

Symboter - Die Transzendenz (1982-2016) (Alter K)

Le vétéran oublié de la musique électronique allemande Olaf Schirm alias Symboter, est pour la première fois publié en France sous la forme d'une anthologie baptisée Symboter - Die Transzendenz (1982-2016). Berlinois d'origine, c'est à Munich dans les années 60 qu'il va faire ses armes. Les synthés existant sur le marché de l'époque étant trop coûteux, il décide de les construire lui-même et assemble alors son premier synthétiseur/séquenceur qu'il nomme Symboter 1A. Suivront un Korg MS-20 trafiqué, des Roland Jupiter-4, Moog modulaires, Roland TR-808, vocodeurs et même un Symboter B, venant tous occuper, ou plutôt saturer, l'espace du home studio qu'il s'installe dans sa ville d'adoption en 1975. Influencé par le krautrock, puis par les sonorités ambient et new age de Tangerine Dream, il puisera également son inspiration chez Jean-Michel Jarre ou Vangelis, et bien sûr dans l'univers synthpop de Kraftwerk.

La compilation que lui consacre le label Alter K célèbre ses années les plus créatives, rassemblant des morceaux qu'il a, pour la plupart, produit entre 16 et 24 ans. Elle regroupe des titres emblématiques sélectionnés parmi ses trois pièces majeures, éditées sur cassettes par Syntape au début des 80's: Matrix, Synchotron et Phon-Ethik.
Les aficionados d'ambiances sci-fi, electro-futuristes et expérimentales, trouveront leur bonheur chez Symboter, sexagénaire devenu ingénieur dans la high-tech. Après une longue pause, il s'est remis à composer, utilisant une suite de logiciels derniers cris et une flopée de gadgets interactifs.


Nicola Cruz - Siku (ZZK Records)

Nicola Cruz - Siku (ZZK Records)

Après s'être annoncé il y a quelques mois avec les singles "Siete" et "Arka", le nouvel opus du producteur franco équatorien Nicola Cruz paraissait enfin le 25 Janvier dernier sur ZZK Records, et c'est forcément un événement, car son premier Prender El Alma avait révélé, en 2015, un talent singulier pour marier les folklores sud américains à une electronica profonde et raffinée.
Remarqué à ses débuts par Nicolas Jaar, le percussionniste de formation, basé à Quito, nous revient donc avec Siku, un second recueil habité par 11 compositions sublimes où il s'entoure d'une pléiade d'invités (Chato, Castello Branco, Minük, Marcio Pinto...), pour combiner les sonorités organiques andines (notamment celles des flûtes traditionnelles), les harmonies hindoues (apportées par l'usage d'une sitar) et autres nuances acoustiques afro-latines (cumbia, bossa nova, ...), à ses expérimentions électroniques inspirées, nourries d'influences en tout genre, ambient et down tempo, techno et deep house...
Le titre brésilien "Criançada" m'a particulièrement impressionné!